ELMS à Estoril: Paroles de pilotes après les qualifs

Au cours de la conférence de presse à Estoril

Le chrono a rendu son verdict. Nicolas Lapierre, Oreca 05 Nissan #21 de DragonSpeed, a été le plus rapide cet après midi lors de l’exercice des qualifications. Retour sur les impressions des pilotes des différentes catégories.

 

Nicolas Lapierre, Oreca 05 Nissan #21 DragonSpeed, pôle position : « C’est une super qualification pour nous. Nous avons fait du bon travail, la voiture était bien et j’ai réussi à avoir un tour clair à la fin. L’auto est compétitive depuis ce matin dans des conditions compliquées. Nous signons la pole, mais demain ce sera encore autre chose. Ce sera compliqué en piste avec le trafic et la gestion des LM P3 qui n’ont pas de pneus intermédiaires, cela va donner de grosses différences de performance entres les pilotes, mais c’est la même chose pour tout le monde. La course sera difficile, la piste est étroite et il y a peu de dégagements. »

Dimitri Enjalbert, Ligier JS P2 #28 IDEC Sport Racing, 6ème en LM P2 : « La qualification s’est bien passée, mais elle aurait pu mieux se terminer. Nous étions très bien au début de la qualification, 2ème. Cela s’est mis à sécher et les pneus se sont dégradés. Les autres voitures sont revenues sur nous au niveau des chronos, en particulier Nicolas Lapierre. C’et notre meilleure qualification, pas forcement au niveau de la performance, mais cela rassure et cela fait plaisir à toute l’équipe d’être devant. 
« La piste n’est pas facile. L’adhérence n’est pas homogène car il y a plusieurs revêtements différents. Le pire reste la partie du ‘tire bouchon’, qui est assez serrée puis toute la remontée vers les stands. On se bat vraiment avec la voiture, j’ai essayé différentes trajectoires différentes. »

Léo Roussel, Morgan Nissan #29 Pegasus Racing, 8ème en LM P2 : « Cela aurait pu mieux se passer. Nous avons été dans le coup tout au long de la séance, c’est ce qui est positif. Malheureusement, la voiture eu un problème moteur, cela fait partie du sport automobile, il faut l’accepter. Nous avions l’auto pour terminer dans les trois premiers. C’est décevant, mais nous allons trouver le souci et le régler pour la course. Nous verrons ensuite comment cela se passe demain. Aujourd’hui, la piste n’était pas évidente, c’était assez gras, mais j’avoue que j’aime ces conditions, je m’y sens à l’aise. »

Dino Lunardi, Ligier JS P3 #19 Duqueine Engineering, 3ème des LM P3 : « C’est une qualification encourageante car nous retrouvons les avant-postes. Nous avons bien travaillé sous la pluie pour les réglages. En plus, nous partions avec un handicap par rapport aux équipes qui ont roulé ici dans la semaine. Placer les deux voitures en deuxième ligne (la n°20 signe le 4e temps, ndlr), est une très bonne chose. Il y a de vraies compétences techniques, humaines présentes au sein de l’équipe ainsi qu’un vrai fighting spirit. Nous allons maintenant essayer de concrétiser cette qualification par un bon résultat. Nous voulons finir cette saison en beauté et monter le podium final. »

Mathieu Lahaye, Ligier JS P3 #17 Ultimate, 12ème en LM P3 : « Ce ne fut pas une super qualification pour nous, en tout cas, pas comme nous l’espérions. Nous avons bien débuté, mais je pense que nous avons dû faire des erreurs au niveau des pressions de pneumatiques, nous avons mal anticipé l’état du tracé. Avec une piste séchante, il était difficile de se projeter et nous n’avons pas beaucoup d’expérience dans ces conditions. Nous apprenons encore, nous partirons au milieu de la grille des LM P3. Nous verrons demain, la course sera longue… »

Alessandro Pier Guidi, Ferrari F458 Italia #56 AT Racing, 2ème des GTE : « Les conditions de piste étaient vraiment difficiles. Nous avons monté des pneus neufs en début de séance, la voiture était bien. Lors de mon second tour, je n’ai pas réussi à améliorer, j’ai donc essayé de changer de gommes car la piste n’était pas totalement humide, cela détruisait vite mes pneus. Je suis ressorti avec un deuxième train, mais, cette fois-ci, c’était trop sec, je n’ai pas pu améliorer. C’était trop sec pour les intermédiaires et trop humide pour les pneus pluie. De plus, il est toujours de battre les Porsche dans ces conditions. De ce fait, je suis plutôt content de ce deuxième temps. »

Marco Cioci Ferrari F458 Italia #51 AF Corse, 3ème des GTE : « Ce fut une séance compliquée car Estoril, sur piste humide, n’est jamais facile. Je suis plus ou moins content car nous avons un bon rythme de course, je pense. Cependant, en qualification, j’ai perdu quelques dixièmes et j’aurais pu améliorer. Je suis impatient de disputer cette course, il faudra être constant et rester loin de tout souci. »

Darren Turner, Aston Martin #99 Aston Martin Racing, 8ème des GTE : « Ce fut difficile. Ce matin, nous avions le bon rythme sur piste humide lors de la séance d’essais libres (2ème temps des GTE, ndlr). Cependant depuis, cela a commencé à sécher et que nous sommes passé en pneus intermédiaires. Lors de la qualification, nous n’avions plus du tout d’adhérence sur l’arrière de la voiture. Nous sommes justement en train de chercher des solutions. Nous sommes vraiment déçus, nous allons trouver d’où vient le souci et les gars vont le solutionner pour demain. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*