Rallye du Maroc: Richard Gonzalez, un patron pas simplement !

Ricahrd Gonzalez © Mélanie Gonzalez

L’équipe Sodicars est omniprésente sur le Rallye du Maroc avec cinq voitures et un camion. Richard Gonzalez peut libérer une grande fierté par cet alignement et peut, aussi regarder vers le futur en particulier vers le mois de janvier 2017 ! Deux rallyes d’envergure se profilent : le Dakar le plus grand et incomparable rallye-raid dans le Monde et l’Africa Eco Race, le plus grand rallye africain de l’année qui chaque année prend du volume au point de lui assurer une pérennité donnée par peu de monde !

 

Aujourd’hui, à l’heure des vérifications administratives et techniques à Agadir, le Sodicars Racing tout de ‘orange’ vêtu n’est pas passé inaperçu que ce soit à l’hôtel Anezi, lieu de l’administratif où il faut sortir son chéquier pour régulariser la situation financière… et le technique face au Jardin de la Paix.

– Belle équipe Sodicars sur ce Maroc, édition 2016 ?
Richard Gonzalez : « Effectivement, c’est une belle équipe. Beaucoup de travail en amont de l’épreuve surtout après notre participation au Silk Way Rally mais aussi beaucoup de boulot sur place en particulier quand un commissaire technique s’amuse à faire du zèle en nous faisant perdre la quasi-totalité de notre journée ! C’est compliqué, il a fait du zèle pour des bêtises… »

– Cinq étapes, du sable, beaucoup de cailloux aussi, comment vois-tu l’évolution de ton équipe ?
Richard Gonzalez : « Nous avons dans notre team des pilotes qui n’ont pas roulé depuis longtemps, d’autres qui débutent. L’objectif primordial est de faire rouler nos voitures et que pilotes et co-pilotes prennent du plaisir, avec le moins de galère possible et si, les résultats sont là, nous les fêterons comme il se doit. »

– Cette année, le patron que tu es ne s’est pas engagé en camion, tu vas te chapeauter de la casquette de manager durant cette semaine ?
Richard Gonzalez : « Pas de volant effectivement. Ce n’est pas ce qui me convient de mieux. Mais, je me dois pour mes clients d’être au bivouac pour l’organisation afin que tout se passe au mieux. C’est un peu contraint que je fais l’impasse de courir. »

– Toutes les équipes de pointe (Peugeot, X-Raid, Overdrive…) préparent le Dakar, d’autres principalement les amateurs celui de l’Africa Race, vers quel rallye se dirige le Sodicars Racing au mois de janvier prochain ?
Richard Gonzalez : « Nous nous préparons pour les deux rallyes ! »

Ce sont six équipages Sodicars Racing, autos et camions confondus, qui sillonneront les pistes marocaines du 3 au 7 octobre 2016. Les duos dans les habitacles des autos se répartissent en deux catégories, selon le choix des concurrents (FIA et Open). Tous sont impatients de partir découvrir le tracé, composé de cinq étapes, entre Agadir et Erfoud. Une super spéciale qui se déroulera demain dimanche permettra de déterminer l’ordre des départs de l’étape 1 (boucle autour de Agadir, lundi).
La triplette du camion MAN (#458): Jean-Marc Ayala et son fils Maxime et l’inoxydable Roger Darroux.

*Catégorie FIA :
#345 : AUDAS Roger / MALDONADO Franck (HDJ-100).

#349 : BALOCCHI Francis / NORMAND – COURIVAUD Jean-Pierre (BV2 – 2) ;

#355 : MARTINEAU Jean-Luc / TOTAIN Dominique (BV2 – 1).

*Catégorie OPEN :
#412 : JONCHERE Miguel / SEILLET Bruno (BV8)

#417 : BARNINI Stefano / FRANCESCHI Luigi (HDJ – 80) ;

#458 : AYALA Jean-Marc / AYALA Maxime / Roger DARROUX (MAN).

Propos recueillis par Marie-France Estenave

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*