Porsche Imola: Mathieu Jaminet domine les qualifications

Mathieu Jaminet durant les qualifs à Imola © DR

Comme depuis le début de la saison de Porsche Carrera Cup France, Mathieu Jaminet s’est encore montré le plus performant des candidats au titre lors de deux séances qualificatives disputées aujourd’hui sur le circuit d’Imola en Italie. Par deux fois, il a devancé Joffrey de Narda. Dans le Championnat B, Roar Lindland et Nicolas Misslin ont été les plus rapides des deux sessions.

 

Les deux séances d’essais libres de 50 minutes permettaient à chacun de prendre ses marques sur le rapide tracé d’Imola. Mathieu Jaminet (Martinet by Alméras) signait le meilleur temps de la première, mais sortait de la piste dans la suivante. Florian Latorre (Sébastien Loeb Racing) établissait le chrono de référence de la seconde session avant, lui aussi, de passer par le bac à gravier de Rivazza. Dans le Championnat B, les plus rapides étaient respectivement Oleksandr Gaidai (Tsunami RT) et Roar Lindland (Sébastien Loeb Racing).

Dès l’entame de la première séance qualificative, Julien Andlauer (Saintéloc) se portait en haut de la feuille de temps en 1:46.267, tandis que les favoris pour la pole position attendaient la dixième minute pour quitter les stands. Parmi les pilotes du Championnat B, Christophe Lapierre (Sébastien Loeb Racing) et Nicolas Misslin (Martinet by Alméras) se tenaient dans le même dixième.

À moins de trois minutes du drapeau à damier, Mathieu Jaminet abaissait le chrono de référence à 1:45.395, suivi par Joffrey de Narda (Sébastien Loeb Racing) en 1:46.073. La session était alors interrompue avant son terme par la sortie de piste d’Oleksandr Gaidai.

Mathieu Jaminet s’adjugeait donc la pole position devant Joffrey de Narda, Julien Andlauer et Vincent Beltoise (Saintéloc). Florian Latorre, Thomas Laurent (Martinet by Alméras) et Alexandre Jouannem (Tsunami RT) complétaient le haut du classement. Dans le Championnat B, meilleur temps pour Roar Lindland, devant Oleksander Gaidai, Nicolas Misslin, Christophe Lapierre et Wim Meulders (Speedlover). Pénalisés pour ravitaillement en carburant durant les essais libres, Alexandre Jouannem et Oleksandr Gaidai reculeront de deux positions sur la grille de départ de la course 1.

Après dix minutes de pause, les pilotes étaient de retour en piste pour composer la grille de la seconde course. Julien Andlauer était à nouveau le plus rapide en début de séance, avant d’être délogé de la première place par son équipier Vincent Beltoise. En Championnat B, Roar Lindland, Nicolas Misslin et Christophe Lapierre se tenaient en moins de 0,3 seconde.

Florian Latorre et Thomas Laurent s’intercalaient entre les deux pilotes Saintéloc. Puis Joffrey de Narda entamait les cinq dernières minutes avec un 1:45.853, rapidement battu par Mathieu Jaminet en 1:45.214. Nicolas Misslin améliorait aussi le chrono de référence en ‘B’.

Dans un ultime effort, Mathieu Jaminet abaissait encore la marque en 1:45.113 pour s’adjuger une nouvelle pole position devant Joffrey de Narda. Vincent Beltoise et Florian Latorre s’offraient une deuxième ligne, devant Thomas Laurent, Julien Andlauer et Alexandre Jouannem. Nicolas Misslin signait le meilleur temps du Championnat B en devançant Christophe Lapierre, Roar Lindland, Oleksandr Gaidai et Vincent Despiert (Speedlover).

Mathieu Jaminet : « La première séance fut assez compliquée. Nous avions choisi de partir assez tard, mais j’ai été gêné par des drapeaux jaunes. Je savais que je devais faire une bonne performance lors de mon ultime tentative. J’ai assuré mon tour, sans prendre de risque. Dans la seconde session, nous avons décidé d’une stratégie plus conservatrice. J’ai fait attention aux pièges et je savais que j’avais une petite marge pour aller chercher le point de la pole position. L’équipe a fait un super travail pour améliorer l’équilibre de la voiture. Je me sens en bonne forme pour les courses de demain. »

Nicolas Misslin : « Je ne me sentais pas très à l’aise dans la première partie de la qualification. C’était la première fois que je roulais en pneus neufs. C’était mieux pour la seconde séance, même si j’ai eu des soucis de radio. J’ai donc continué d’attaquer pour aller chercher un temps. Je suis très heureux de signer une seconde pole position après celle de Spa-Francorchamps. Je sais que j’aurais pu être aussi rapide en Q1. J’espère bien finir l’année pour préparer la saison 2017. »

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*