ELMS Paul Ricard: Victoire du team français Thiriet by TDS Racing

Victoire de Thiriet by TDS au Paul Ricard © Marc de Mattia

La rentrée du Circuit Paul Ricard se fait au rythme de l’endurance !
Les 4 Heures du Castellet ELMS (European Le Mans Series) ont été remportées aujourd’hui sous un soleil brûlant par l’équipe française Thiriet by TDS avec le trio Thiriet-Beche-Conway.

Après l’Angleterre (Silverstone), l’Italie (Imola) et l’Autriche (RedBull Ring), les 4 Heures du Castellet, quatrième des six manches 2016 de l’European Le Mans Series (ELMS), ont vu aujourd’hui la victoire de l’équipe française Thiriet by TDS Racing sur le Circuit Paul Ricard de 5,8km.

En tête de bout en bout, au volant de leur Oreca 05 à moteur Nissan, le Français Pierre Thiriet, le Suisse Mathias Beche, ainsi que le Britannique Mike Conway – parti comme une fusée depuis la pole position – et leur équipe de ravitaillement ont réussi un sans-faute.

Les ‘Thiriet boys’ de la pole au leadership du championnat ELMS
Ce troisième succès consécutif en trois courses fait de Thiriet by TDS Racing le nouveau leader du championnat d’Europe d’endurance avant les deux dernières manches successivement programmées en Belgique sur le circuit de Spa-Francorchamps et au Portugal à Estoril.
Le soleil était chaud et l’asphalte brûlant lorsque les 40 voitures se sont élancées en début d’après-midi devant un public enthousiaste souvent venu en famille.
Depuis la pole position, Conway ne laissait à personne le plaisir de s’offrir le ‘hole-shot’ (le meilleur départ) au volant de son Oreca 05-Nissan.
Derrière, se bousculaient au portillon une autre Oreca-Nissan, celle de l’écurie américaine Dragonspeed, et la Gibson 015S-Nissan de l’équipe russe G-Drive, arrivée en leader du championnat.
A la mi-course, les Thiriet boys avaient plus de 40 secondes d’avance sur leurs plus proches poursuivants, tandis que G-Drive perdait le contact et rétrogradait jusqu’à la 5ème place.
Enfin, à une heure de l’arrivée, fort d’un tour d’avance sur la BR01-Nissan d’un autre team russe, SMP Racing, le trio de tête pouvait commencer à ‘assurer’. La troisième marche du podium revenait finalement à Dragonspeed.

Tout au long du week-end, les compétitions monotype Renault Sport ont permis de voir s’affronter successivement les Renault RS01 et les monoplaces Formula Renault 2.0.

Tous les podiums du week-end de l’ELMS au Circuit Paul Ricard :
4 Heures du Castellet ELMS : 1. Pierre Thiriet (France), Mathias Beche (Suisse), Mike Conway (Grande-Bretagne), Oreca 05-Nissan LMP2 – Thiriet by TDS Racing, 124 tours ; 2. Stefano Coletti (Monaco), Julian Lean (Colombie), Andreas Wirth (Allemagne), BR01-Nissan – SMP Racing, à 1 tour ; 3. Henrik Hedman (Suède), Nicolas Lapierre (France), Ben Hanley (Grande-Bretagne), Oreca 05-Nissan – Dragonspeed, à 33’’890/1000e… 12e à 7 tours et 1er LMP3, Eric Trouillet-Paul Petit-Enzo Guibbert (France), Ligier JSP3-Nissan – Graff… 20e à 9 tours et 1er GTE, Robert Smith (Grande-Bretagne), Rory Butcher (Grande-Bretagne) et Andrea Bertolini (Italie), Ferrari F458 Italia – JMW Motorsport.
40 voitures au départ, 33 voitures classées.

Michelin GT3 Le Mans Cup : 1. Basov-Shaitar (Ferrari F488, SMP Racing), 58 tours en 2h01’40’’152, meilleur tour en 1’59’’794 à 174km/h ; 2. Perfetti-Barker (Porsche 911 GT3R, Mentos Racing), à 1”58; 3. Yoluc-Hankey (Aston Martin V12 Vantage GT3), à 6”650.

Eurocup Formula Renault 2.0 – Course 1 : 1. Harrisson Scott (Grande-Bretagne, AVF by Adrian Valles), 13 tours en 27’32’’714 à 165,4km/h, meilleur tour en 2’06’’359 à 166,4km/h ; 2. Lando Norris (Grande-Bretagne, Josef Kaufmann Racing), à 152/1000e ; 3. Will Palmer (Grande-Bretagne, R-ace GP), à 0’’933.
Meilleur tour en course, Norris, en 2’06’’321 à 166,5km/h.

Eurocup Formula Renault 2.0 – Course 2 : 1. Lando Norris (Grande-Bretagne, Josef Kaufmann Racing), 13 tours en 27’19’’257 à 166,8km/h, meilleur tour en 2’05’’627 à 167,4km/h ; 2. Max Defourny (Belgique, Tech1 Racing), à 4’’050 ; 3. Dorian Boccolacci (France, Tech1 Racing), à 4’’350.
Meilleur tour en course, Norris, en 2’05’’627 à 167,4km/h.

Renault Sport, Course 1, Trophy Endurance : 1. Sathienthirakul-Rueda (Thaïlande-Espagne, Team Marc VDS EG 0,0), 34 tours en 1h13’19’’444 à 162,5km/h, meilleur tour en 2’05’’413 à 167,7km/h ; 2. P et J Schothorst (Pays-Bas, Equipe Verschuur), à 3’’088 ; 3 Verschuur-Ramos (Pays-Bas – Portugal, Equipe Verschuur), à 10’’191.
Meilleur tour en course, Schothorst, en 2’03’’924 à 169,7km/h.

Renault Sport, Course 2, Trophy AM : 1. Fredrik Blomstedt (Suède, R-ace GP), 13 tours en 27’10’’473, à 167,7km/h, meilleur tour en 2’04’’333 à 169,2km/h ; 2. Fran Rueda (Espagne, Team Marc VDS EG 0,0), à 0’’454 ; 3. Miguel Ramos (Portugal, Equipe Verschuur).
Meilleur tour en course, Fabian Schiller (Allemagne, Team Marc VDS EG 0,0), en 2’04’’111 à 169,5km/h.

Renault Sport, Course 3, Trophy Pro : 1. Pieter Schothorst (Pays-Bas, Equipe Verschuur), 14 tours en 29’00’’401 à 169,2km/h, meilleur tour en 2’03’’447 à 170,4km/h ; 2. David Fumanelli (Italie, Oregon Team), à 8’’179 ; 3. Nelson Panciatici (France, Duqueine Engineering).
Meilleur tour en course, Schothorst.

Communiqué Paul Ricard,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*