TCR Benelux: Deux top 5 à Zandvoort pour Maxime Potty

© DR

Du haut de ses 16 ans, Maxime Potty est le benjamin du peloton dans le TCR Benelux. Intégré à la prestigieuse équipe WRT pour y piloter une VW Golf GTI TCR, le jeune citoyen d’Hamoir a tout à découvrir des courses pour voitures de tourisme. Mais en rentrant deux fois dans le top 5 à Zandvoort, théâtre du deuxième rendez-vous de la saison, ‘Max’ a prouvé qu’il apprend très vite !

 
Maxime Potty doit encore patienter plus d’un an avant d’obtenir son permis de conduire. Mais depuis le début de cette saison, il participe au TCR Benelux, la nouvelle compétition de sprint pour voitures de tourisme. A 16 ans seulement, ‘Max’ est le plus jeune de tous les pilotes engagés… Mais il en faut plus pour l’impressionner ! Avec un calme olympien et gérant parfaitement la pression, l’ex-champion de Belgique de Karting a décidé d’apprendre pas à pas. Mais la progression est manifeste ! « A Francorchamps, où s’était déroulé le premier meeting, j’avais connu le chaud et le froid », explique-t-il. « Mes performances étaient correctes, mais cela ne s’était pas du tout ressenti dans le résultat final, pour toute une série de raisons. Mais à Zandvoort, cela s’est déjà nettement mieux passé ! »

Alors qu’il disputait sa deuxième course automobile seulement, Maxime a en effet prouvé qu’il faudrait compter avec lui à l’avenir dans cette compétition. Le duo qu’il forme avec Ronnie Latinne a placé la VW Golf GTI TCR #52 à la cinquième place de la Qualifying Long Race, une course d’endurance de 60 minutes. « Et nous aurions probablement pu faire mieux si je n’avais pas calé au départ… », précise le jeune homme.
 
Après avoir signé un excellent cinquième chrono durant la première partie de la course de qualification, Maxime pouvait se placer en troisième ligne de la grille de départ pour le premier de ses deux Sprints. Mais à l’extinction des feux rouges, il calait de nouveau. « Pour le moment, c’est vraiment le point que je dois le plus améliorer », analyse ‘Max’. « La procédure de départ d’une voiture du TCR n’est pas si simple à appliquer et je vais m’y entrainer pour la prochaine fois. »
 
Retombé à la 14ème place, le jeune homme prouvait en course qu’il avait bien le rythme pour jouer les places d’honneur. Il bouclait le premier Sprint à la 10e position avant de se préparer pour la deuxième confrontation de 20 minutes, avec un départ lancé cette fois. « J’aurais pu faire mieux lors de la première course, mais Mathieu Detry a bien fermé toutes les portes et je suis resté bloqué derrière lui. J’étais donc bien décidé à gagner quelques places au départ du deuxième Sprint. Et ça a fonctionné : j’ai pris un envol correct, j’ai effectué quelques beaux dépassements et j’ai profité de certaines bousculades devant moi. Du coup, je termine à une très encourageante cinquième place ! »
 
Au-delà du résultat brut, c’est l’attitude de Maxime et ses progrès constants qui séduisent. « C’est chouette de voir que je me rapproche nettement des meilleurs », sourit-il. « Il ne faut pas oublier que ce n’était que mon deuxième meeting dans une voiture de course et que ma connaissance du circuit de Zandvoort se limitait à quelques tours lors du Test-Day et à quelques heures au volant d’une voiture de série. Avec Ronnie Latinne, mon équipier, le courant passe très bien. Nous parlons beaucoup et il n’hésite pas à me donner des conseils. Nous comparons aussi les acquisitions de données pour voir où je dois encore gagner du temps. Maintenant, ce qui me manque le plus, ce sont des kilomètres au volant de la voiture. Mais ça viendra petit à petit ! »

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*