ELMS Ring: Pegasus Racing en manque de chance

La Morgan Nissan LM P2 #29 du Pegasus

Après un superbe début de course qui propulse la Morgan Nissan LM P2 #29 à la 6ème place, le sort s’est acharné sur l’équipe. L’espoir était permis mais la voiture ne voit finalement pas le drapeau à damiers.

Comme c’est le cas depuis le début de la saison, Lèo Roussel signe les premiers temps de référence et règle la voiture. Ensuite Inès Taittinger enchaînent les tours pour se familiariser avec un circuit qui lui est de nouveau inconnu et Rèmy Striebig continue à parfaire ses connaissances de la voiture.

Lors de la qualification, Léo réalise le 11ème temps de la voiture en 1’22’872.
 
S’élançant de la 6ème ligne de la grille de départ, Léo prend un bon départ et vire 10e au premier virage. Tour après tour, le jeune pilote double ses adversaires et remonte à une superbe 6ème place. Il signe de bons temps et reste à cette place lorsqu’un concurrent le percute à l’arrière. Lèo est obligé de rentrer au stand pour faire changer le bloc arrière et une roue crevée. Il repart au delà de la 30ème place, avec trois tours de retard. Remonté alors à la 25ème place, il doit laisser le volant à Inès.
 
Cette dernière, repartie 36ème, continue la remontée de la Morgan Nissan #29. Tout au long de son relais, elle dépasse les concurrents les uns après les autres et gagne 12 places. Après avoir aligné de bons temps, la jeune femme rentre au stand en 24ème position et ravitaille. Elle reste au volant pour un second relais et elle continue sa progression au niveau du classement et au niveau de ses temps. Après 2h30 de course, Inès rentre au stand, 22ème.
 
Rèmy Striebig la remplace et repart en piste. Alors que tout se passe bien pour lui, il est d’abord touché par une LM P3 mais sans gravité. Cependant, à 45 minutes de l’arrivée, il part en tête à queue au virage #2 et se fait percuter par une autre voiture. Il rentre au stand pour réparer les dégâts mais ils sont trop importants. La mort dans l’âme, l’équipe doit abandonner
 
Maintenant, l’équipe va observer la pause estivale avant de revenir au Castellet, France (28 aout), pour la deuxième partie de la saison.
 
Ce qu’ils pensent de leur course :
Léo Roussel : « J’ai effectué un bon départ tout en étant prudent. Il fallait passer le premier virage. J’ai donc pris un peu de distance par rapport aux concurrents devant moi et cela m’a permis de doubler deux voitures au premier virage. Je me suis retrouvé dans le groupe de chasse et j’ai bénéficié des erreurs des autres. Ce fut une première partie de course intéressante. Ensuite, alors que j’allais doubler une LM GTE, le pilote m’a braqué dessus. Il m’a touché, j’ai crevé à l’arrière et j’ai dû renter. L’équipe a changé la partie arrière et le pneu. Je suis déçu, nous étions en mesure de faire un bon résultat. »
 
Inès Taittinger : « Je suis contente de mes deux relais. J’ai bien progressé tout au long de la course. Au début, j’ai eu du mal à me mettre dans le rythme mais ensuite j’ai  gagné en confiance,  je me sentais bien dans la voiture. J’ai descendu mes temps sans prendre de risque et sans faire d’erreur. Au final, la voiture n’a pas pu finir, je suis déçue pour l’équipe pour qui a beaucoup travaillé. »
 
Rémy Striebig : « C’est toujours un peu délicat de se mettre dans le rythme mais, au début, cela allait. Je me suis retrouvé dans un groupe de voitures où tout le monde s’est gêné et nous sommes partis en tête à queue. Ensuite, j’ai enchaîné les tours et commencé à améliorer mes temps. Après le ravitaillement, il a fallu que je gère une voiture un peu plus lourde. Dans l’un des virages, j’ai suis parti en tête à queue et me suis accroché avec un autre concurrent. La carrosserie était trop endommagée, nous n’avons pas pu repartir. Même si c’est un fait de course, je suis déçu ainsi que pour toute l’équipe. »

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*