Oliver Jarvis : « Le niveau du WEC est de plus en plus élevé »

Oliver Jarvis © DR

Le Britannique pense que le niveau de compétition est encore monté d’un cran en 2016, pour atteindre en catégorie LMP1 un très intense niveau de rivalité.

« Le WEC en est aujourd’hui arrivé à un niveau tel que tout pilote a envie de s’y essayer, ce qui nous a valu de voir plusieurs pilotes venus de la Formule 1, » indique Oliver Jarvis, qui partagera cette année encore le volant de l’Audi R18 #8 avec Loïc Duval et Lucas di Grassi.

 

« La rivalité entre les trois constructeurs LMP1 est ultra compétitive à tous les niveaux. Je pense que cette année nous verrons en tête des bagarres encore plus passionnantes. »

Quand Oliver Jarvis reçoit la révélation de l’endurance…
Oliver Jarvis a également rappelé de quelle manière le monde de l’endurance s’est révélé à lui. Depuis lors, de nombreux autres jeunes pilotes de monoplace ont suivi ses traces et modifié le cours de leur carrière en faveur des sports-prototypes.

« Je me suis rendu en tant que spectateur aux 24 Heures du Mans 2008, alors que j’avais tout juste rejoint Audi, » raconte-t-il. « Je me souviens être venu sur le circuit pendant la nuit et avoir regardé les voitures pendant des heures. Je n’en ai pas dormi de la nuit. Ce fut bel et bien une révélation quant à l’orientation de ma carrière.

« J’ai appris ce qu’il en était des 24 Heures du Mans et de l’endurance, et j’ai ainsi pu les apprécier encore davantage. J’y retournerai et je continuerai à y retourner même lorsque j’aurai mis un terme à ma carrière de pilote. C’est une course tellement merveilleuse. »

Sam Smith,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*