Arena ‘Echo’s’ : Epique !

The 5 Elements

La saison 2016 vient de toucher à sa fin! Avant de fermer définitivement le rideau sur une saison riche en émotions et rebondissements comme encore jamais vu auparavant, faisons un petit retour sur les deux dernières manches du Championnat du Monde FIM Maxxis de SuperEnduro qui se sont déroulées à la Tipsport Arena de Prague et aux Arènes couvertes de Las Rozas !

Les spectateurs présents ont assisté à un final de folie et indécis, achevé par le couronnement inattendu de Colton Haaker (USA-Husqvarna) ainsi qu’au sacre de l’Allemand Manuel Lettenbichler (D-KTM) chez les Juniors !

Passion
Lorsqu’Alain Blanchard (ABC Communication) et la FIM ont proposé à Fran RICO et tout le staff de ‘The 5 Elements’ de remplacer au pied levé l’annulation du Grand Prix d’Italie et d’en faire la finale en un peu plus de deux mois de préparation, les Espagnols n’ont guère hésité ! Avec passion et courage, et malgré le manque d’espace dans ces arènes couvertes de Las Rozas, ces organisateurs ont réussi à construire une piste technique mais rapide où les pilotes ont pu assurer le show avec le dénouement que l’on connait… A la fin du Grand Prix, Alain Blanchard et Christian Dejasse (FIM) ont tenu à tirer leurs chapeaux à toute l’équipe de ‘The 5 Elements’ : « Ce qu’ils ont fait en à peine deux mois est incroyable ! C’est une équipe jeune et passionnée très à l’écoute et qui voulait bien faire dans tous les domaines. Ils ont brillamment réussis et ont été récompensés par ce final de folie ! » On espère désormais les revoir la saison prochaine au calendrier avec, cette fois-ci, bien plus de temps de préparation et une salle comble….

3Rookie of the Year3
La saison dernière, ce trophée mettait aux prises Mario Roman (E-Husqvarna) et Paul Bolton (GB-KTM) et c’était finalement le Britannique qui s’était imposé ! En 2016, Joan Pau Segura (E-KTM) pouvait clairement prétendre à cette distinction avec une belle 12ème place en seulement trois Grand Prix… Oui mais voilà, son rival pour ce titre honorifique n’était autre qu’un certain… Colton Haaker (USA-Husqvarna) ! Difficile donc de faire mieux qu’un titre de Champion du Monde pour devenir ‘Rookie of the Year’ !

Holeshot 100%
Les deux derniers Grand Prix de la saison ont offert un final de folie à un Championnat qui n’en manquait pourtant pas jusque là. Et les Holeshot 100% n’ont pas dérogé à cette même règle. En République Tchèque, la longue ligne droite du départ offrait un virage en épingle dans une partie sable aux stars du SuperEnduro. C’est Taddy Blazusiak (PL-KTM), de retour aux affaires après sa blessure au pouce, qui fut le plus à l’aise et remporte les 300 USD tandis que Manuel Lettenbichler et Luis Oliveira (P-Yamaha) n’ont pu se départager. En Espagne, le premier virage était aussi en épingle et cette fois-ci, c’est Taylor Robert (USA-KTM) qui signe son troisième Holeshot 100% de la saison tandis que Lettenbichler rafle la mise en Junior !

Belle surprise
A l’occasion du Grand Prix de République Tchèque,  quelques pilotes Slovaques avaient fait le déplacement pour rouler en catégorie National. Un seul d’entre eux avait eu le courage de venir se frotter aux meilleurs pilotes mondiaux en catégorie Junior : Dusan Paulen (Beta). Et le pilote Beta ( qui est également mannequin dans le civil) a brillé sur le tracé Tchèque, montrant que les pilotes de l’Europe de l’Est pouvaient rivaliser avec les meilleurs ! Il termine ainsi en 5ème position devant des pilotes comme William Hoare (GB-Sherco), Mathias Martinsen (NOR-KTM) ou encore Benjamin Herrera (CL-TM) !

USA vs Europe
Si la Tipsport Arena a accueilli pour la première fois une manche de Championnat du Monde de SuperEnduro, elle n’en reste pas moins la salle officielle du Club de Hockey du Sparta Prague. Pour le clin d’œil, l’équipe d’Auerswald Eventmanufactur avait fait imprimer des maillots de hockey aux noms des pilotes de la Grading List afin de simuler un match USA/Europe lors de la présentation des pilotes… Chacun des dix pilotes de la Grading List ainsi que la Wild Card Petr Bartos (CZ-KTM) sont donc rentrés sur la piste en tendu de hockeyeur (maillot, casque, cross)… Colton Haaker en a d’ailleurs profité pour défier Jonny Walkeer (GB-KTM) et tout le team Europe. Ce qui lui a finalement souri étant donné qu’il est revenu à seulement un point du Britannique à l’issue de cette soirée….

Au courage
Brillant leader de la catégorie Prestige depuis l’Argentine, la fin de saison de Jonny Walker a cependant viré au cauchemar… Alors qu’il débarquait à Prague avec 11 points d’avance sur Webb et plus de 20 sur Haaker, l’officiel KTM s’est fracturé le péroné en chutant lors des essais. La mission devenait donc bien plus difficile pour lui… Et sa soirée ne fut pas de tout repos avec de nombreuses chutes où il dû solliciter de nombreuses reprises sa jambe blessée. Mais il ressortait cependant du Grand Prix toujours en tête avec seulement 1 point d’avance sur Haaker et 7 sur Webb. Bien plus solide mentalement que les années précédentes, Walker ne comptait rien lâcher à Madrid afin de réussir un incroyable exploit. En serrant les dents, il allait même chercher un point bonus lors de la Super Pole Akrapovic. Malheureusement pour lui, les trois manches ne se passèrent pas aussi bien (7/7/6). Si le Britannique a perdu le titre certainement à cause de cette blessure, il a fait preuve d’énormément de courage et a montré à tout le monde qu’il avait bel et bien franchi un cap cette saison et qu’il sera l’un des plus sérieux rival d’Haaker la saison !

Titre manufacturer
Si le pilote Husqvarna Colton Haaker a été titré Champion du Monde, il n’a pu empêcher le sacre de KTM pour la 9ème saison consécutive comme Champion du Monde des constructeurs. En effet, avec une armada impressionnante composée de Cody Webb, Jonny Walker, Taddy Blazusiak, Taylor Robert ou encore Alfredo Gomez et Ty Tremaine, KTM n’a fait qu’une bouchée de ses opposants les plus farouches que sont Husqvarna (Haaker, Roman) ou encore Sherco (Gibert, Hubner)… Gageons que la marque Française ainsi que le team d’Andreas Hoelzl débarqueront encore plus équipés la saison prochain afin de faire tomber la firme Autrichienne de son piédestal !

Invasion Espagnole
Qui dit Grand Prix d’Espagne dit… forte participation Espagnole ! Si l’on attendait Ivan Cervantes (E-KTM) ou Jonathan Barragan (E-Gas Gas), il n’en fut rien, avouant à demi mots que « le niveau est trop élevé désormais » ! Lorenzo Santolino (E-Sherco), Xavi Leon (E-Husqvarna) et le méconnu José Juan Bernabeu (E-Sherco) sont venus prêter main forte à Gomez, Roman et Segura. Si Santolino, plus concentré sur l’EnduroGP, a connu quelques difficultés (15/15/DNF), Xavi Leon a brillé avec une bonne 8ème place finale (9/8/8) tout comme le pilote originaire d’Alicante, Bernabeau (14/14/11) ! De quoi donner des idées à certains pour la saison prochaine.

Communiqué MAXXIS,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*