Rallye du Maroc Étape 2 Auto : L’enfer de Nasser et Matthieu… Loeb vainqueur et leader !

L’équipage de pointe du Overdrive Racing, Nasser Al-Attiyah et Matthieu Baumel (2ème ce matin) ont vécu une journée de galère. Quatre crevaisons (ils sont partis avec deux de secours) encaissées sur les 315 km, de quoi fulminer et pourtant ! Le duo est arrivé au point stop avec le sourire mais dans leur chair, la déception les rongeait. Pour une journée qui se disait sablonneuse, les cailloux et les pierres n’ont pas manqué ! Encore une histoire de pneus, répétitive comme ce fut le cas sur la Baja Aragon à Teruel en 2021.

Des pneus pour couvrir la distance sur des terrains aussi abrasifs que ceux du Maroc devient urgentissime de la part du fournisseur BF Goodrich. Mais, Seb Loeb ne s’enflamme pas sur le sujet, pas plus sur sa performance de la journée et du coup de poker réalisé : victoire de l’étape 2 et prise de pouvoir au général. Ce qui l’obligera demain mardi, à ouvrir la piste et de déblayer le terrain, ce qui risque de provoquer des crevaisons, si son rythme s’emballe.

Al-Attiyah et Baumel pointent ce soir en 7ème position au général avec 38 minutes de retard sur le nouveau leader. Trois étapes à disputer, trois grosses journées dans ce sud du Maroc, dans l’anti-Atlas, que peu de monde connait réellement (sauf les anciens des Dakar africains).

Aujourd’hui, trois Hunter aux trois premières places de l’étape avec Loeb, Terranova et Chicherit. L’équipe Prodrive ne s’attendait pas à une telle cohésion de ses joueurs.

Erik Van Loon – Sébastien Delaunay sauvent l’honneur du Overdrive en terminant 4ème et précède Yacopini également sur Toyota Hilux. Belle performance de Isidre Esteve Pujol (paraplégique), 6ème au volant du dernier modèle Hilux.

Coup de chapeau à Grégoire de Mevius et François Cazalet sur un OT3 Red Bull, 7ème au scratch, un résultat qui gomme les pépins encaissés de la veille et les rassurent sur les choix techniques appliqués sur l’engin au cours des tests du côté de Merzouga. Ils s’imposent dans la catégorie T3 devant le diable de chilien, ‘Chaleco’ Lopez et son Can-Am du South Racing et leur équipière espagnole, Cristina Gutierrez.

Chaque jour apporte son lot de chamboulements, le rallye n’en prend que plus de suspense !

Marie-France Estenave

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*