Une 4ème place à Spa assez décevante mais l’équipe est déjà tournée vers Portimao pour finir en beauté

#65 PANIS RACING (FRA) - ORECA 07/GIBSON (LMP2) - JULIEN CANAL (FRA) NICOLAS JAMIN (FRA) JOB VAN UITERT (NLD) DURING THE 4 HOURS OF SPA-FRANCORCHAMPS, FIFTH ROUND OF THE 2022 EUROPEAN LE MANS SERIES AT CIRCUIT DE SPA-FRANCORCHAMPS, FRANCORCHAMPS (BEL) - 21-23/09/2022

Ce week-end, avait lieu la pénultième épreuve de la saison ELMS sur le tracé belge de Spa-Francorchamps. Après une belle qualification avec le 3ème temps signé par Nico Jamin, la course du Panis Racing fut complexe avec un manque de rythme sur le début de course avec une piste détrempée et un manque de réussite sur la stratégie en fin de course ne permettant pas de monter sur le podium et grappiller des points précieux pour le classement général du championnat.

De mercredi à samedi matin l’équipe s’est attelée à travailler en tests privés et en essais pour préparer l’Oreca 07 #65 à la qualification confiée à Nico Jamin qui place la voiture à la 3ème place sur la grille de ce dimanche.

Notre pilote Silver Julien Canal effectue un départ prudent sur une piste ardennaise en partie détrempée. Les incidents se succèdent et le safety-car sort à la fin du 1er tour. Au restart le Manceau est en 5ème position mais concède 3 places dans les tours suivants et s’en suit un premier FCY. Après 30 tours et une heure vingt de course, c’est Job Van Uitert qui s’élance 8ème, un second FCY est présenté 10 tours plus tard, le Hollandais est alors en 7ème position. Des incidents dans le peloton de tête associés à une belle vitesse lui permettent de se positionner à la 5ème place à mi-course. Il affiche régulièrement le meilleur rythme en piste et s’attaque à dépasser Juan Manuel Correa (Prema Racing) et David Heinemeier- Hansson (Inter Europol Competition) : double opération réussie avec brio dans le 54ème tour, Panis Racing s’affiche 3ème. Il transmet le volant à cette même place à Nico Jamin pour les 90 minutes restantes après un pit stop de haut vol réalisé par les

mécaniciens. Le Rouennais n’a de cesse de résister à la pression juste derrière lui de Louis Deletraz (Prema Racing). Un nouveau FCY est de sortie à 43 mn de la fin de course, la voiture repasse au stand pour un dernier ‘splash’ d’essence et ressort finalement 4ème derrière Prema Racing, le drapeau venait déjà juste de repasser au vert en raison d’un concurrent ralentissant notre pilote sous régime de FCY. C’est finalement à cette même place que la Panis Racing #65 passe sous le drapeau à damiers. Après la course une détection de fuite d’amortisseur expliquait une grande partie de la contre-performance en piste alors que la semaine avait montré de belles dispositions dans le rythme de course. Au vu du décompte général, tout se jouera lors de la dernière manche à Portimao pour la victoire au général de cette saison ELMS.

Olivier Panis – Team-Principal : « Je trouve honteux que United qui a effectué un dépassement avant la ligne de départ n’ait pas été sanctionné à la hauteur de sa faute. Ils n’ont écopé que de 5 secondes de pénalité alors que dernièrement notre équipe pour avoir mordu la ligne de démarcation au sol lors d’un pit-stop nous avions été pénalisés de beaucoup plus. Il est inadmissible que tous les teams ne soient pas traités de la même façon et que l’équité sportive ne soit pas respectée. Pour revenir à notre course, Julien n’a pas été au niveau auquel il nous habitue mais les conditions de la piste ont joué en sa défaveur. Par la suite, Job a fait de nouveau un travail incroyable tout au long de ses deux relais. Quant à Nico, il a souffert avec la voiture et de fait, n’a pas pu faire plus pour gagner en vitesse. Nous n’avons certainement pas choisi la bonne stratégie en s’arrêtant si tard pendant le dernier FCY. Nous devons analyser cela et en tirer les leçons. C’est un résultat décevant mais je tiens néanmoins à tirer mon chapeau aux mécaniciens qui ont réalisé des pit stops incroyables ! »

Julien Canal : « Le départ de la course était très difficile avec une piste mouillée en étant chaussé de pneus slicks. Au 1er virage ma roue avant gauche s’est bloquée, occasionnant un plat sur le pneu. Mon 1er relais était très complexe avec un raidillon dur à négocier à cause de la piste toujours partiellement détrempée. Par la suite, j’étais plutôt dans le rythme même si on a perdu de la distance et des places par rapport à certains concurrents. Mes deux coéquipiers ont fait deux très bons relais mais les Full Course Yellow ont eu raison de notre stratégie. Néanmoins, nous restons très motivés pour la dernière épreuve avec l’envie de tout donner pour la ‘dernière’ et finir en beauté avec une victoire! »

Nico Jamin : « Ce fût un week-end vraiment mitigé car nous avons fait une belle qualif d’une part et d’autre part Prema Racing, notre concurrent direct, montrait moins de performance en amont de la course ce qui était de bon augure pour remonter sur eux au classement du championnat. La course était difficile avec des conditions mixtes sur la piste. Nous avons perdu un peu de temps en début d’épreuve mais avons réussi à remonter ensuite à la 3ème place. Une petite erreur de stratégie nous a rétrogradés d’une position au profit de Prema Racing en fin de course. Ce sont des points précieux perdus mais il reste une course et nous allons nous atteler à la remporter ! »

Job Van Uitert : «Évidemment, ce n’est pas la course que nous espérions. Cela aurait été difficile, mais tout de même possible, d’obtenir la troisième position, malgré un manque de rythme. Nous avions du mal à nous battre avec nos adversaires placés devant nous. Nous devons analyser où nous pouvons nous améliorer. Bien sûr, nous n’abandonnons pas, et il y a toujours une lutte en cours pour le championnat à Portimao. Nous avons 24 points de retard, mais nous restons optimistes. Nous allons tout donner jusqu’aux dernières minutes, et nous verrons ce qu’il en ressort au final.»

 

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*