WEC à Fuji : Toyota signe le doublé, Ferrari intraitable en LMGTE Pro

#36 ALPINE ELF TEAM / Alpine A480 - Gibson -6 hours Fuji - Fuji Speedway - Gotemba - Japan -

– Toyota et Ferrari dominent leurs catégories avec des doublés au pied du Mont Fuji.

Toyota Gazoo Racing a profité de l’avantage du terrain en menant de bout en bout les 6 Heures de Fuji, avant-dernière manche du championnat du monde FIA d’endurance, disputées au Fuji International Speedway. AF Corse a, pour sa part dominé la catégorie LMGTE Pro, mais la course a également connu des duels au couteau en LMP2 et LM GTE Am.

En catégorie Hypercar, la Toyota GR010 Hybrid Hypercar #8 de Brendon Hartley, Sébastien Buemi et Ryo Hirakawa a devancé l’autre Toyota Hypercar de Mike Conway, Kamui Kobayashi et Jose-Maria Lopez. La Ferrari AF Corse #51 remporte une victoire sans partage dans la catégorie LMGTE Pro grâce à Alessandro Pier Guidi et James Calado qui ont mené la majeure partie de la course. Leurs équipiers Antonio Fuoco et Miguel Molina offrent au Cheval Cabré un doublé retentissant au pays du soleil levant.
La WRT #531 s’impose en catégorie LMP2, tandis qu’en LMGTE Am, TF Sport se rapproche du titre mondial.

Le point sur chaque catégorie à l’arrivée des 6 Heures de Fuji :
Hypercar – Victoire de la Toyota Gazoo Racing #8
– La Toyota GR010 Hybrid Hypercar #8 creuse l’écart dans les deux dernières heures de course. Ryo Hirakawa prend le drapeau à damiers avec une large avance sur la Toyota #7 pilotée par Mike Conway. Toyota s’offre un retentissant doublé à domicile.
– L’équipe Alpine ELF prend la troisième place grâce à Nicolas Lapierre, André Negrão et Matthieu Vaxiviere qui marquent de précieux points en vue du championnat.

– Le résultat de cette édition 2022 des 6 Heures de Fuji permet à l’équipage de la Toyota #8 et aux pilotes Alpine de se retrouver à égalité de points avant de se rendre, début novembre aux 8 Heures de Bahreïn, l’ultime manche du championnat !
– L’équipage TotalEnergies Peugeot #93 de Jean-Eric Vergne, Mikkel Jensen et Paul di Resta prend la quatrième place, tandis que la 9X8 #94 complète le top 5 au terme d’une course émaillée d’incidents techniques.

LMGTE Pro : Victoire de la Ferrari AF Corse #51
– La Ferrari 488 GTE EVO #51 de l’AF Corse pilotée par James Calado et Alessandro Pier remporte sa deuxième victoire de la saison et conforte son avance au championnat du monde au terme d’une course tranquille
– Miguel Molina et Antonio Fuoco sur la Ferrari #52 d’AF Corse s’emparent de la deuxième place et offrent à Ferrari son premier doublé de la saison.
– Porsche prend les places d’honneur avec la Porsche 911 RSR-19 #92 devant la #91 au terme d’une course difficile pour le constructeur allemand qui a eu du mal à trouver la vitesse en ligne droite et à optimiser les pneus par rapport à son adversaire transalpin.
– Corvette Racing complète le top 5 de la catégorie après une course difficile émaillée par une panne d’essence et une pénalité pour non-respect des limites de piste.

LMP2 : Victoire de la WRT Oreca-Gibson #3
– La WRT #31 remporte sa deuxième victoire de la saison avec Robin Frijns, Dries Vanthoor et Sean Gelael devant la JOTA #38, leader du championnat, qui pris le pari de retarder son avant-dernier ravitaillement
– Les vice-champions Antonio Felix da Costa, Will Stevens et Roberto Gonzalez accentuent leur avance au championnat et deviennent désormais les grands favoris pour le titre.
– Le Prema Orlen Team semblait prêt à prendre la troisième place avec Robert Kubica, Louis Deletraz et Lorenzo Colombo, mais une panne d’essence in extremis les relègue en sixième position.
– La dernière marche du podium revient donc au trio de la JOTA #28, Ed Jones, Oliver Rasmussen et Jonathan Aberdein qui devancent la Realteam by WRT pilotée par Norman Nato de seulement 0 »563
– AF Corse s’adjuge la classe Pro/Am avec François Perrodo, Nicklas Nielsen et Alessio Rovera et ce, pour la troisième fois de la saison.

LMGTE Am : Victoire de l’Aston Martin TF Sport #3
– TF Sport remporte sa deuxième victoire de la saison et se ressaisit après l’accident de Monza pour accroître son avance au championnat, suite à une performance cliniquement exécutée.
– Ben Keating, Marco Sorensen et Henrique Chaves remportent une victoire cinglante devant les impressionnantes Iron Dames.
– Deuxièmes, l’équipage 100% féminin composé de Rahel Frey, Michelle Gatting et Sarah Bovy signe son meilleur résultat jusque-là en FIA WEC après une course accomplie.
– D’Station complète le podium après une course héroïque depuis le fond de grille. Tomonobu Fujii, Charlie Fagg et Satoshi Hoshino se hissent sur le podium pour la première fois en LMGTE Am et marquent leurs premiers points de la saison 2022.

Catherine Vatteoni,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*