WEC à Fuji : Kobayashi décroche la pole position en Hypercar

– La Porsche #92 est la plus rapide en LMGTE Pro.

Les faits marquants des qualifications des 6 Heures de Fuji.
Kamui Kobayashi a décroché une pole position très importante pour Toyota avant les 6 Heures de Fuji, avant-dernière manche de la saison 2022 du Championnat du Monde d’Endurance FIA .

Ce faisant, Kobayashi s’est assuré que la toute première pole Hypercar au Japon soit réalisée par Toyota Gazoo Racing. La course de demain sera également la première fois que la Toyota #7 partira de la pole sur le Fuji Speedway.

Kobayashi a piloté de main de maître la Toyota GR010 Hybrid #7 sur ce tracé de 4,5 km pour réaliser un tour en 1’29 »234, et devancer de seulement 0 »020 lson équipier néo-zélandais Brendon Hartley sur la Toyota #8.

Ce tour a permis à la Toyota #7 de Kobayashi et ses équipiers Jose-Maria Lopez et Mike Conway de décrocher leur toute première pole position de la saison 2022 du FIA WEC.

Alpine ELF Team a pris la troisième place sur la grille de départ avec Matthieu Vaxiviere réalisant un tour en 1’29 »466 se situant ainsi à deux dixièmes des Toyota. Le rythme s’est nettement amélioré, après les séances d’essais libres, pour les leaders du classement Hypercar qui cherchent à conserver ce week-end leur avantage pour le titre mondial.

Peugeot TotalEnergies s’élancera pour la deuxième fois en autant de courses depuis les quatrièmes et cinquièmes rangs. Jean-Eric Vergne a qualifié la Peugeot 9X8 #93 et signé un meilleur tour en 1’30 »00, tandis qu’au volant de la #94, Loïc Duval a réalisé un tour en 1’30 »152. Le constructeur français continue à engranger des kilomètres et des données précieuses avec sa toute nouvelle Hypercar.

La LMGTE Pro a vécu la bataille intense attendue entre Porsche et Ferrari. Les deux titans de la catégorie ont poursuivi leur rivalité acharnée.

Cette première bataille a été remportée par Porsche, Michael Christensen s’emparant de la pole au volant de la Porsche 911 RSR-19 #92 avec un meilleur chrono en 1’36 »371.

Il s’agit de la première pole pour la #92 depuis le début de la saison à Sebring en mars dernier. Christensen a tourné 0 »195 plus vite que la Ferrari 488 GTE EVO #51 d’AF Corse.

La pole position de Christensen signifie que les deux Porsche sont maintenant à un point de la tête du championnat dans l’une des batailles les plus serrées de l’histoire du FIA WEC.

Le champion LMGTE Pro en titre et leader actuel, James Calado, n’a pas été en mesure d’améliorer le meilleur tour de Christensen, mais la lutte entre Porsche et Ferrari devrait être plus serrée que jamais lors de la course de 6 heures de demain.

La Porsche 911 RSR-19 #91 s’élancera depuis la deuxième ligne de la grille, Gimmi Bruni ayant vu un de ses tours annulé pour non-respect des limites de la piste.

Miguel Molina a qualifié la Ferrari AF Corse #52 en quatrième position devant Nick Tandy sur la C8.R de Corvette Racing.

Antonio Felix da Costa a régné en maître dans la catégorie LMP2 en offrant à la JOTA #38 sa première pole position de la saison.

Le trio de tête, composé de da Costa, Roberto Gonzalez et Will Stevens, a vu son avance portée à 20 points grâce au temps de 1’31 »649 réalisé par da Costa au début de la séance de qualification de 10 minutes.

Robin Frijns, sur la WRT #41, semblait être la plus grande menace pour la pole, mais il a finalement été relégué à la quatrième place. Nicklas Nielsen, sur l’AF Corse #83, puis Ferdinand Habsburg, sur la voiture Realteam by WRT, ont pris respectivement les deuxièmes et troisièmes places.

Frijns était initialement troisième mais a perdu son temps de 1’32 »059 pour non-respect des limites de la piste.

Dans la catégorie LMGTE Am, Ben Keating a décroché sa 3ème pole 2022 pour TF Sport, ajoutant Fuji à Sebring et Spa au palmarès de l’Aston Martin bleue qu’il partage avec Henrique Chaves et Marco Sorenson.

Keating a perdu son premier tour chronométré après être sorti de la piste mais a ensuite réalisé deux tours exceptionnels pour prendre la pole avec un avantage infime de 82/1000èmes de seconde.

Keating a reitére sa mémorable bataille de qualification de Monza avec Sarah Bovy au volant de la Ferrari Iron Dames et a finalement porté à cinq points l’avance du trio TF Sport sur leurs principaux concurrents au championnat que sont les autres pilotes Aston Martin, Paul Dalla Lana, David Pittard et Nicki Thiim.

Derrière la Ferrari Iron Dames, on retrouve une autre Ferrari 488 GTE EVO Spirit of Race #71, pilotée par Franck Dezoteux. Le gentleman driver français visait la pole position mais a fait un tête-à-queue spectaculaire dans son dernier tour.

Le départ des 6 Heures de Fuji 2022 sera donné demain matin à 11h00, heure locale (4h00 heure française).

Catherine Valléoni,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*