Équipe de France FFSA circuit F2 et F3 à Zandvoort : Martins et Hadjar joueront le titre F3 à Monza

Victor et Isack ont renforcé leur statut de favoris au titre de Formule 3 à Zandvoort dont ils repartent avec au moins 12 points d’avance sur le 3ème avant la finale qui se jouera le 11 septembre à Monza. En Formule 2, Théo Pourchaire voit la couronne s’éloigner après un nouveau week-end d’infortune.

Les faits marquants :
– Constamment aux avant-postes, Victor Martins a signé une première ligne et un podium.
– Il a conclu un de ses meilleurs week-ends en marquant 22 points.
– Isack Hadjar a déjoué les pronostics en signant deux top 6.
– Victor et Isack occupent les deux premières places au championnat avant la finale de Monza.
– Bien que performant, Théo Pourchaire a subi les conséquences d’une sortie de piste en qualifications et d’une réglementation spécifique à Zandvoort qui ont plombé ses deux courses.
– Théo conserve la 2ème place au championnat.

Partir du bon pied
Une semaine après sa déconvenue de Spa-Francorchamps, Victor Martins a basculé dans un état d’esprit de conquérant qui s’est traduit par un pilotage au laser sur le circuit étriqué et piégeux de Zandvoort. « J’ai attendu toute l’année de revenir ici ! » explique Victor qui traînait une œuvre inachevée depuis la saison dernière et un accrochage en course alors qu’il avait été l’homme fort du week-end batave. « Je suis dans un état d’esprit agressif après Spa, j’ai tourné la page et tiré les enseignements pour être plus performant ici ».

Le pilote de l’Alpine Academy a entamé la pénultième manche du championnat de Formule 3 en dominant les essais libres de Zandvoort et a profité de sa dynamique pour briguer la pole position qui lui a échappé dans les derniers instants. « C’est l’une des pistes où il est difficile d’atteindre la limite sans la dépasser et c’est un défi que j’aime ! Ce genre de circuit permet de faire la différence et pour y parvenir il faut trouver de la confiance dès le début et aller crescendo. C’est ce que nous avons réussi à faire avec ART Grand Prix. J’étais à l’aise au volant et même si les qualifications n’ont pas été optimales, avec notamment les drapeaux rouges et du trafic, j’étais content d’être dans le match pour la pole position ».

Parti 11ème de la première manche néerlandaise, Victor a pris un envol remarquable pour se propulser à la 7ème place. Contrairement à l’année précédente, les opportunités de dépassement n’ont pas été légion à Zandvoort et les 4 points de la 7ème place sont tombés à point nommé alors que tous ses adversaires dans la course au titre, hormis Isack Hadjar, sont rentrés bredouilles de la première course.

Le lendemain, Victor a débordé le poleman, Zane Maloney et a sdominé la première partie de la course avant de subir une baisse de performance de sa monoplace. Il a néanmoins décroché son premier podium en trois meetings, son 6ème de la saison. « Je me suis porté à la hauteur de Zane et je me suis dit que je devais sortir en tête du premier virage », explique Victor, « Malheureusement, comme la veille, ma voiture a marqué le pas, l’adhérence et l’équilibre n’étaient plus aussi bons et Zane m’a dépassé. Après ça, la pression était forte mais je savais que le DRS n’était pas aussi puissant qu’on aurait pu espérer et que sans faute de ma part je conserverais la 2ème place. Nous avons eu la bonne approche et la bonne mentalité à Zandvoort, on en a tiré le maximum et il faudra faire la même chose à Monza » conclut Victor qui abordera la finale de la saison en leader du championnat de Formule 3.

Partir du mauvais pied
Isack Hadjar est arrivé à Zandvoort avec la détermination d’effacer les déceptions de Spa où il avait été l’un des hommes forts du week-end sans parvenir à capitaliser sur sa pointe de vitesse.

Les essais libres (12ème meilleur chrono) ont rapidement contrarié ses plans, mais la réussite a cette fois-ci été de son côté en qualifications. Il pointait au 20ème rang avant les dernières tentatives et un drapeau rouge a coupé l’élan de ses adversaires alors qu’il venait de couper la ligne de chronométrage avec le 6ème meilleur temps. « On n’avait pas la voiture pour viser les premières lignes et j’ai maximisé mon dernier tour…. Mais honnêtement, je suis déçu car ce n’est pas le genre de résultat qu’on vise quand on se bat pour le titre. J’ai été chanceux avec ce drapeau rouge ! » reconnaît Isack.

7ème et 6ème au départ des deux courses de Zandvoort, Isack a tiré le maximum des conditions de piste et de son matériel pour gagner une place dans chaque course et marquer la bagatelle de 15 points sur un circuit où tout avait mal commencé et sur lequel son package n’était pas dans le groupe de tête. « J’ai pris deux bons départs et j’ai fait attention à ne pas taper dans mes pneus. Mon objectif était de marquer le plus de points possible en sachant que le podium était hors de portée. J’y suis arrivé et c’est ce genre de résultat qui peut faire la différence sur la durée du championnat car plusieurs de nos adversaires n’ont rien marqué. Victor a repris la tête, mais de très peu et tout se jouera à Monza ! » assure le jeune Français.

Une épine dans le pied de Théo
Troisième pilote de l’Equipe de France FFSA Circuit présent à Zandvoort, Théo Pourchaire a vu ses chances de succès réduites à néant lorsque sa monoplace lui a échappé au début des qualifications. « Une petite erreur lourde de conséquence » résume le jeune tricolore. « C’est arrivé très vite, une roue s’est délestée à l’intérieur, j’ai corrigé un survirage et je suis allé directement dans les barrières ».

Depuis la 16ème place de la grille de départ de la première course, Théo a gagné deux crans dans le premier tour, mais a tiré tout droit au début du suivant. Retombé à la 21ème place, il a finalement retrouvé sa position de départ sur la ligne d’arrivée.

Théo en a sous le pied
Théo et son équipe ART Grand Prix ont astucieusement adapté leur stratégie de la seconde manche, mais les évènements de course se sont retournés contre leur audace. Parti en pneus tendres, Théo a gobé trois adversaires dans le premier tour.

Une interruption de course au drapeau rouge, à la suite d’un accident sans gravité, a offert au Français l’opportunité de reprendre l’épreuve en gommes dures et de retarder son arrêt aux stands obligatoires. La tactique s’est avérée payante, Théo pointant à la 4ème place peu avant la mi-course… jusqu’à ce qu’une voiture de sécurité entre en piste et annihile l’avance prise par le Français. L’allée des stands de Zandvoort étant jugée trop étriquée, les arrêts aux stands étaient en effet interdits pendant une neutralisation.

Le Grassois s’est hissé à la 2ème place puis est tombé à la 13ème en changeant de pneus. Il a trouvé l’énergie pour signer plusieurs records du tour et grimper dans les points, à la 9ème place finale. « On ne pouvait pas faire un meilleur boulot », plaide le pilote de l’Equipe de France FFSA Circuit, « Je suis fier de moi et de l’équipe. Malheureusement, la règlementation spécifique à Zandvoort a tué notre course. Sur la fin, on était incroyablement rapides, j’ai comblé un écart d’une vingtaine de secondes pour entrer dans le top 10 ».

Encore deux tours et Théo avait le top 6 en ligne de mire, mais le retard pris par la course l’a amputée de plusieurs tours. « Cette course résume un peu ma saison, je n’ai pas eu de chance… » analyse le Français.

Théo conserve la 2ème place au championnat avant les deux derniers week-ends de Monza et Yas Marina qui se disputeront le week-end prochain et fin novembre. « Je me donnerai à fond dans les deux derniers meetings, peu importe le championnat, je ne baisserai jamais les bras. J’adore Monza, j’y ai gagné en F2 et suis monté deux fois sur le podium en F3. Je ferai de mon mieux et on verra bien ce qu’il en ressort » conclut Théo.

FORMULE 2
Théo Pourchaire
Course 1 : Position sur la grille : 16ème – Résultat : 16ème
Course 2 : Position sur la grille : 16ème – Résultat : 9ème
Championnat : 2ème, 164 points

FORMULE 3
Victor Martins
Course 1 : Position sur la grille : 11ème – Résultat : 7ème
Course 2 : Position sur la grille : 2ème – Résultat : 2ème
Championnat : 1er, 126 points

Isack Hadjar
Course 1 : Position sur la grille : 7ème – Résultat : 6ème
Course 2 : Position sur la grille : 6ème – Résultat : 5ème
Championnat : 2ème, 121 points

Prochaines courses : Monza (Italie), 10-11 septembre pour la Formule 2 et la Formule 3.

PUBLICITÉ