Orthez-Béarn TT : Première victoire pour Stéphan Barthe !

Alors que Benoît Bersans était bien parti pour s’imposer, il a vu son avance fondre comme neige au soleil le dimanche en raison d’une crevaison, d’une spéciale un peu trop assurée et d’un problème mécanique dans le dernier chrono (pont arrière). Il réussit à sauver les meubles en montant sur la petite marche du podium, après Jérôme Hélin qui aurait pu jouer la gagne, sans la casse de son câble d’accélérateur. Auteur d’un dimanche exceptionnel agrémenté de 3 meilleurs temps, c’est finalement Stéphan Barth qui remporte la 21ème édition avec Clémence Favy. Il devient le plus jeune vainqueur d’une épreuve de rallye Tout-Terrain !

CHAMPIONNAT DE FRANCE
C’est sous des conditions caniculaires que les 127 concurrents présents ont passé leurs véhicules devant les commissaires techniques à l’occasion des vérifications le vendredi soir à Sainte-Suzanne. Les co-présidents, Laurent Laulhé et Denis Berges affichaient un large sourire au départ de l’épreuve, mais ils savaient aussi que la tâche de la direction de course n’allait pas être simple avec autant de concurrents et un terrain aussi sec.

En effet, dès le samedi matin, la poussière limite la visibilité des équipages excepté pour le leader du Championnat, Benoît Bersans qui profite de cet avantage pour partir biller en tête dans la première ES. Il colle plus de 12 » à ses poursuivants. Dans la seconde, il commet une petite erreur et laisse le meilleur temps à Stéphan Barthe pour 3/10èmes.

Dès la troisième spéciale, les départs sont donnés toutes les 2 minutes afin d’améliorer la visibilité. Le Gallois Chris Bird signe alors deux meilleurs chronos et remonte au deuxième rang. L’avant-dernière spéciale est neutralisée après le passage des SSV et la dernière est annulée en raison du retard pris.

Samedi soir, Benoît Bersans et Cédric Nicolau, rentrent en leader à Sainte-Suzanne. Il précède Chris Bird de 16’8 mais ce dernier est menacé par deux autres équipages : Stéphan Barthe qui pointe à seulement 1’7 du Gallois et Jérôme Hélin placé en embuscade à 5/10èmes du pilote du Fouquet-Nissan. Pour ses premiers tours de roues avec un Fouquet Porsche de location, Lucas Zielinski complète le quinté à l’issue de la première étape.

Dimanche matin, comme la veille, Benoît Bersans et Cédric Nicolau partent le couteau entre les dents pour se mettre à l’abri de leurs adversaires. Hélas, dans le 8ème chrono, le pilote du Dronde-Nissan crève avant d’assurer un peu trop dans l’ES9 et de laisser les commandes à Stéphan Barthe déchainé.

Décidément, le sort s’acharne sur l’équipage #6 (Bersans-Nicolau) qui connait un souci de pont arrière au départ du dernier tronçon chronométré. Ils perdent 1’26 mais parviennent tout de même à sortir de la spéciale et à rentrer au parc fermé avec la troisième place finale.

De ce fait, tout le monde attendait une belle empoignade entre Stéphan Barthe et Jérôme Hélin qui n’étaient séparés que de 3 secondes à deux spéciales du but. Hélas, le girondin casse son câble d’accélérateur dans le deuxième passage de Loubieng et perd 44 » d’un coup. Les chances de victoire du pilote motoriste s’envolent. Il se contente de la deuxième place et de la victoire dans la petite classe avec la jeune Ambre Pellerin à ses côtés.

Au prix d’une belle attaque, Stéphane Barthe rafle la mise sur les 3 dernières spéciales du rallye. Il remporte son tout premier succès en Championnat de France des Rallyes Tout-Terrain avec Clémence Favy dans le baquet de droite.

Au pied du podium, à 5 » de Benoît Bersans, Chris Bird qui a perdu beaucoup de temps en raison d’une crevaison suite à une sortie dans le premier passage de Lanneplaa. Le Gallois a encore montré de belles choses ce week-end avec son fidèle coéquipier Anthony Brinkmann. Ils devancent Lucas et Théo Zielinski (deux cousins) qui n’ont pas mis longtemps à prendre en main leur Fouquet Porsche de Daniel Favy. Une bonne performance de la part de ce pilote talentueux venu pour une pige.

Pour son retour à la compétition, Nicolas Cassiède avait loué un Fouquet-Nissan – dernière génération – chez Laurent Fouquet Off Road. Rapidement dans le rythme, le pilote de Gan a été très régulier. Avec Cédric Chatris, Il conserve sa 6ème place pour 1/10ème de seconde.
Incroyable furent Yannick Lonne-Peyret et Vincent Marestin, ils ont tout tenté sur la fin du rallye en signant notamment un 3ème temps dans le dernier passage de Lanneplaa. Finalement, c’est sur la 7ème place scratch que termineront ce sympathique duo.

Toujours aussi impressionnant avec son Rivet Mazda, Vincent Foucart s’intercale au 8ème rang. Encouragé par sa copilote Christelle Perrin, il dépasse le BMC de Jean Garicoix et Thomas Garispe dans le dernier chrono. Enfin, soulignons que ce sont les Britanniques Adrian Mafell et Peter Wilson qui complètent le top 10 avec leur Fouquet Nissan.

CHALLENGE DEUX ROUES MOTRICES
L’actuel leader du Challenge 2 roues motrices, Yann Clevenot n’a pas fait dans la dentelle ce weekend. Avec Romain Dupouts ils ont occupé la première place du début à la fin. Ils remportent un succès indiscutable et prennent le large dans la course au titre avec leur Cledze.

Cependant, derrière, Xabi Incagaray et Jordan Etchecopar sont restés longtemps au contact des leaders. Ils ont même signé deux meilleurs temps mais un problème mécanique est venu stopper leur aventure le dimanche matin. Les abandons se succèdent avec notamment les retraits de Pierre Bozom et Nicolas Lendresse. D’autres ont rencontré des soucis à l’image de Peyo Harguindeguy, Grégory Goni ou encore Axel Zielinski.

C’est Vincent Tresarricq, qui pointait à la 9ème place après la septième spéciale, qui remonte du diable vauvert pour décrocher une magnifique 2ème place finale. Il finit son rallye en beauté avec le meilleur temps dans la dernière ES. Audrey Chabanne, qui le copilotait pour la première fois, pouvait avoir le sourire sur le podium le dimanche soir !

C’est un quinté 100% Cledze à l’arrivée puisque, Aurélien Cabe et Mélanie Baechle montent sur la petite marche du podium. Aurélien a retrouvé de la confiance et ça fait plaisir à voir. A la quatrième place, nous retrouvons Lionel Babaquy et Baptiste Salla alors que le top 5 est complété par Jérôme Duparcq et Sonia Leite.

CHALLENGE SSV
Le Challenge des SSV a offert de belles empoignades. En effet, Hervé Bidart, Valentin Giraud et Guillaume Noirot se sont partagés les meilleurs temps. Alors qu’il venait de reprendre la tête de la catégorie, Guillaume Noirot voit son carnet de pointage s’envoler en pleine spéciale, c’est la mise hors course…

Du coup, avec moins de pression, Valentin Giraud et Antoine Bauchet peuvent souffler. Ils filent vers la première marche du podium avec leur Can-Am. Deuxième, Hervé Bidart et Lucas Darrigol font la bonne opération du weekend en faisant le plein de points avec leur Polaris Pro XP. Ils accentuent leur avance dans l’optique de la course au titre. Soulignons que le podium est complété par Fabien Darracq et Gautier Lalanne qui se sont rapidement adaptés au maniement de leur Can-Am.

TROPHEE DES 4×4
Dans le Trophée des 4×4, Hervé Dulondel renonce dès le premier chrono. Il laisse le champ libre à Patrice Daviton qui abandonne un seul meilleur temps à ses adversaires. Spectaculaire et diablement efficace, le pilote de la Jeep a été intraitable et offre un beau succès à sa compagne Marina Darquy qui a occupé le baquet de droite.

La deuxième place revient à Joris Beyer et Lorraine Claudepierre qui n’ont pas démérité avec le Grand Cherokee. La troisième place appartient au vainqueur de la petite classe, Benoit et David Inchassendague qui avait encore sorti la grosse attaque avec leur Jeep Diesel.

Communiqué FFSA,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*