GT World Challenge Europe à Magny-Cours : Carton plein à domicile pour Akkodis ASP Team

La deuxième manche de la Sprint Cup du GT World Challenge Europe se déroulait ce week-end sur le circuit de Magny-Cours, une manche à domicile pour l’équipe française Akkodis ASP Team. Ce week-end synonyme de succès a permis à la structure de Jérôme Policand de signer une nouvelle pole (la 10ème pour Raffaele Marciello), monter sur la deuxième marche du podium de la première course avec la #89 et réaliser un superbe doublé victorieux sur la seconde avec Lello Marciello/ Timur Boguslavskiy (#89) devant Maxi Götz/ Jim Pla sur la #88 (sans compter les meilleurs tours en course). Belle satisfaction aussi dans la Silver Cup avec deux podiums pour Thomas Drouet et Casper Stevenson (#87) alors que la piste française a moins réussi à Petru Umbrarescu et Igor Walilko (#86) 7ème et 8ème de la catégorie après quelques déconvenues. Les excellents résultats du week-end permettent à Akkodis ASP Team de prendre la tête du classement pilotes et équipes de la Sprint Cup avec le duo Marciello/Boguslavskiy qui compte désormais 11.5 points d’avance. Raffaele Marciello pointe aussi en tête du classement général du GT World Challenge Europe (Sprint + Endurance) alors que Akkodis ASP Team n’est qu’à 3.5 points du leader.

La deuxième manche de la saison Sprint 2022 affichait une petite nouveauté dans le clan Akkodis ASP Team. En effet, retenu sur les 12 Heures de Bathurst (qu’il a d’ailleurs une nouvelle fois gagnées), Jules Gounon avait cédé son baquet dans la Mercedes-AMG GT3 #88 à Maxi Götz. Un remplaçant de choix (Champion en titre du DTM) qui n’a pas manqué de rappeler à tous sa vitesse de pointe.

Dès les essais libres, Raffaele Marciello domine son sujet tout comme Timur Boguslavskiy qui a bien retenu les leçons de son mentor en affichant une belle assurance et une redoutable efficacité. Maxi Götz et Jim Pla ne sont pas très loin de leurs équipiers à bord de la #88. Thomas Drouet et Casper Stevenson (#87) donnent eux aussi une belle impulsion à Akkodis ASP Team en prenant la tête de la Silver Cup (Top 5 du général) alors que Petru Umbrarescu et Igor Walilko (#86) pointent au 8ème rang Silver.
La séance de pre-qualifications confirme l’excellente forme de Lello Marciello, qui propose une démonstration à ses adversaires en 1m36.136s. L’équipage de la Mercedes-AMG #88 pointe P12 tandis que la #87 s’empare du deuxième chrono Silver et la #86 du cinquième.

La première séance de qualifications voit un excellent Thomas Drouet (#87), le plus rapide des pilotes Akkodis ASP Team, cinquième du général (et troisième de la Silver Cup), devançant son coéquipier Timur Boguslavskiy (#89). A bord de la Mercedes-AMG #88 Jim Pla s’installe sur la cinquième ligne de la grille de la Course 1 (P10 au général) tandis que Petru Umbrarescu (#86) signe le 8ème temps de la Silver Cup (P17 au général).

Course 1 : Marciello/Boguslavskiy, nouveau podium !
Le départ de la première course est donné en fin de journée alors que le soleil chauffe encore la piste. Dès le passage des feux au vert, Timur Boguslavskiy (P6) se montre très incisif et passe son équipier Thomas Drouet (#87). Jim Pla réussit aussi son envol en grappillant deux places (P8) alors que Petru Umbrarescu conforte sa position (P17). Aux avant-postes, le rythme s’emballe.

Après 20 minutes de course, les positions demeurent cependant inchangées. Timur Boguslavskiy est toujours P5 et continue de pousser aussi fort que possible pour se rapprocher de la tête, suivi de Thomas Drouet (P6) et Jim Pla (P8).

A l’ouverture de la fenêtre de changement de pilote, Raffaele Marciello (#89) fait son entrée dans l’arène. Grâce à la rapidité et à l’efficacité des mécaniciens Akkodis ASP Team, il ressort P4 et passe directement en mode attaque maximale… Ce sont ensuite Casper Stevenson (#87), Maxi Götz (#88) et Igor Walilko (#86) qui prennent le second relai. Une nouvelle fois, la rapidité de ce changement fait la différence et permet à Stevenson de quitter la voie des stands en tête de la Silver Cup.

Cette deuxième partie de course s’annonce torride. Lello Marciello est parti en chasse du trio de tête et ne tarde pas à fondre sur ses proies, tout en alignant les meilleurs tours en course. Alors qu’il reste encore 26 minutes, Casper Stevenson, solide leader en Silver Cup, est victime d’une mésentente avec un concurrent qui sort des stands et effectue une petite dérobade dans la courbe d’Estoril. Il parvient à revenir sans dommage sur la piste mais a laissé filer deux places et passe de la première à la troisième de la Silver Cup (P8 du général). Maxi Götz est P9 et Igor Walilko P16 (P8 Silver).

Désormais P3, Lello continue son festival et revient sur les deux hommes de tête sans baisser la cadence. Collé dans les échappements de l’Audi #11, la fusée suisse s’empare de la deuxième place à 11′ du damier. Le duo Lello/Timur s’offre un superbe podium. Casper Stevenson parvient à résister aux assauts de la #33 et sauve la troisième marche du podium Silver (P8 overall). Maxi Gôtz (et Jim Pla) termine P10 alors que Igor Walilko (et Petru Umbrarescu), auteur d’un très bon relais_sandBox ,#sandBox sont P7 Silver.

Dimanche matin, la deuxième séance de qualification se déroule sous un beau soleil. Une fois encore, Raffaele Marciello (#89) confirme sa pointe de vitesse et s’offre sa 10ème pole. Cerise sur le gâteau, Maxi Götz (#88) signe le deuxième chrono de la séance et permet, sur la Course 2, une première ligne 100% Akkodis ASP Team. Igor Walilko (#86) et Casper Stevenson (#87) se classent respectivement P5 et P6 Silver (P19 et P20 overall).

Course 2 : les Intouchables…
L’ultime course du week-end débute sur les chapeaux de roue. Lello Marciello (#89), tenant à distance son équipier, Maxi Götz (#88), ne tarde pas à prendre le large, bien décidé à mettre un maximum de secondes entre lui et ses poursuivants. Aussitôt dit, aussitôt fait, l’Italo/Suisse aligne les meilleurs tours laissant la meute se déchirer.

Depuis la deuxième position, Maxi Götz (#88) résiste un temps aux différents assauts mais après un léger contact doit céder à la pression des Audi #33 et #25 pour basculer P4. Dans la manœuvre, le pilote allemand est un peu chahuté par la #25 mais conserve la bonne trajectoire et reste sur la piste.

A l’heure du changement de pilote, Marciello a creusé un trou de 15 secondes et passe le volant à Timur Boguslavskiy avec une avance ‘confortable’. Juste après être monté dans la #88, Jim Pla ne rate pas l’occasion de reprendre une position, semant la zizanie entre les Audi. Le Français garde parfaitement son sang froid déterminé à reprendre du terrain.

En tête, Timur gère son capital secondes avec maitrise et conserve son avantage quasi intact. Au terme d’une course sans nuage, le pilote de la #89 coupe la ligne avec 13.6s d’avance, un écart inédit en Sprint Cup.
Finalement, les Audi #33 et #25 écoperont d’une pénalité en temps après le damier permettant à Jim Pla de remonter de la troisième à la deuxième place et à Akkodis ASP Team de réaliser un magnifique doublé.

Du côté de la Silver Cup, la course ne fut pas très calme. Remontés depuis le fond de grille (suite à une pénalité), Thomas Drouet et Casper Stevenson (#87) n’ont pas volé leur troisième place dans la catégorie et leur deuxième podium du week-end. Après les deux podiums de Brands Hatch, la régularité paye puisque le Français et le Britannique pointent désormais à la deuxième place du classement général pilotes de la Sprint Cup Silver Cup.

Moins de réussite ce week-end pour Petru Umbrarescu et Igor Walilko (#86), jamais vraiment satisfait de l’équilibre de leur Mercedes-AMG GT3, P8 Silver de la Course 2 après une excursion hors-piste. Cet équipage a la capacité de monter sur le podium dès la prochaine épreuve sur un circuit qu’il connait bien.

Désormais en tête du classement équipes et pilotes de la Sprint Cup, Akkodis ASP Team et la paire Marciello/Boguslavskiy devront poursuivre sur leur lancée à Zandvoort, les 18 et 19 juin prochains. Aux commandes du classement général du GT World Challenge Europe (Sprint + Endurance) Raffaele Marciello devra quant à lui marquer un maximum de points lors de la prochaine épreuve Endurance, les 4 et 5 juin sur le circuit Paul Ricard (1000 km).

Lydie Arpizou – Race Com,
Photos Patrick Hecq.

 

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*