Ligier European Series Imola Heat : Team Virage et RLR MSport monopolisent les victoires

Fin du deuxième Heat de la Ligier European Series sur le circuit d’Imola en Italie. A l’issue de deux courses sous haute tension, les tendances observées lors de la manche d’ouverture au Castellet se confirment : l’équipe polonaise Team Virage et le team britannique RLR MSport signent chacun une double victoire dans leur catégorie avec le pilote français Gillian Henrion (Ligier JS P4 #16 Team Virage) et le koweïtien Haytham Qarajouli (Ligier JS2 R #75 de RLR MSport). Mais la concurrence leur a donné du fil à retordre et prépare déjà sa revanche pour la troisième manche qui se jouera dans quelques semaines sur le mythique circuit des 24 Heures du Mans.

Course 1 : Nouvelles victoires pour Team Virage et RLR MSport
La Ligier JS P4 #16 de Team Virage et la Ligier JS2 R #75 de RLR MSport continuent de faire des étincelles sur l’Autodrome d’Imola en remportant la première course du week-end, samedi 14 mai en Italie, dans leur catégorie respective. Gillian Henrion (#16) signe ainsi sa troisième victoire et Haytham Qarajouli (#75) monte pour la deuxième fois depuis le démarrage de la saison sur la plus haute marche du podium. Mais ils ont dû batailler dur pour l’emporter.

Ligier JS P4 : La #16 de Team Virage s’impose, non sans difficulté
Samedi 14 mai, 11h20, top départ de la course 1 du Imola Heat. Il fait 25 degrés dans l’air et 40 degrés sur la piste. La Ligier JS P4 #17 de Pegasus Racing (Dimitri Enjalbert et Anthony Nahra) s’envole au départ et dérobe la première place à la #16 de Team Virage (Gillian Henrion). Derrière, la #53 de M Racing (Natan Bihel) lutte avec la #23 de Monza Garage (Ronnie Valori et George King). Mais Natan Bihel tient bon et conserve la troisième position. Quelques minutes plus tard, la #3 de LR Motorsport (Simone Riccitelli et Nicola Neri) part en tête-à-queue et se retrouve coincée dans le bac à gravier. Drapeau jaune et safety car sont déployés sur la piste, tandis que la Ligier JS P4 de l’équipe italienne est forcée d’abandonner.

La Ligier JS P4 #17 de Pegasus Racing continue de mener la danse. À mi-course, lors de l’ouverture des arrêts au stand, Dimitri Enjalbert continue sur sa lancée tandis que Gillian Henrion et la majorité des autres concurrents entrent dans la pitlane pour effectuer leur arrêt obligatoire. La stratégie de Pegasus Racing paye puisque la #17, désormais pilotée par Anthony Nahra, conserve son avantage et garde la tête. Mais derrière, la menace plane : la #53 de M Racing attaque sans tarder. Natan Bihel réussit à s’imposer et s’installe en première position.

Troisième, la Ligier JS P4 #16 n’a pas dit son dernier mot et dépasse la #17 de Pegasus Racing. S’engage alors un long duel entre la #53 de M Racing et la #16 de Team Virage. Les écarts se resserrent de plus en plus. Gillian Henrion tente plusieurs dépassements mais Natan Bihel ne se laisse pas intimider. Finalement, neuf minutes avant le drapeau à damier, la #16 de Team Virage prend l’ascendant. Gillian Henrion rafle sa troisième victoire consécutive, tandis que Natan Bihel monte de nouveau sur la deuxième marche du podium. Il est suivi par l’équipage de la #23 de Monza Garage, George King et Ronnie Valori. Au pied du podium, la #17 de Pegasus Racing termine avec le tour le plus rapide en poche, réalisé en 1:47.027 par Dimitri Enjalbert.

Ligier JS2 R : Et de deux pour la #75 de RLR MSport
Départ agité dans la catégorie GT. Dans le premier tour, la Ligier JS2 R #81 de Granducato (Paolo Frullini) glisse sur la piste et heurte un mur. Les dégâts sont trop importants et l’équipe doit abandonner. Au même moment, c’est la bataille pour la sixième place entre la #25 de TM Evolution (Bruno Chaudet et Freddy Menanteau), la #69 de M Racing (Laurent Millara) et la deuxième voiture de TM Evolution, la #11 (Alain Grand et Laurent Prunet). Cette dernière gagne deux places en dépassant ses rivales.

La Ligier JS2 R #75 de RLR MSport (Haytham Qarajouli) reste en tête, suivie par sa voiture sœur la #40 (Horst Felix Felbermayr). À la troisième place, la #29 de Pegasus Racing (Christophe Weber et David Caussanel) qui réalise un excellent début de course avec cinq places gagnées dans le classement. Mais derrière, la #4 de COOL Racing (Cédric Oltramare), qualifiée deuxième, fait pression sur la #29 pour remonter dans le classement.

Un nouveau leader apparaît à mi-course, après l’arrêt obligatoire au stand, avec Laurent Millara au volant de la Ligier JS2 R #69 de M Racing. La #75 et la #40 de RLR MSport sont respectivement deuxième et troisième de la catégorie. Haytham Qarajouli (#75) parvient cependant à remonter sur Laurent Millara et le dépasse à dix minutes de la fin de la course.

Un combat serré s’engage alors entre la #69 et la #40 d’Horst Felix Felbermayr. Après plusieurs tentatives d’attaque, le jeune autrichien réussit à dépasser le gentleman français au prix d’une manœuvre osée. La #69 est touchée et part en tête-à-queue. Il ne reste plus qu’un tour et, si Laurent Millara revient sur son adversaire, il passe la ligne d’arrivée troisième. La #40 écope d’une pénalité après course et rétrograde à la troisième place.

La #75 de RLR MSport remporte sa deuxième victoire de la saison et signe le tour le plus rapide en course en 1:53.922.

Course 2 : Rebelote pour Team Virage et RLR MSport
Après avoir gagné une première fois ce samedi 14 mai, en fin de matinée, Gillian Henrion (Ligier JS P4 #16 Team Virage) et Haytham Qarajouli (Ligier JS2 R #75 RLR MSport) se sont de nouveau attribués la première place dans leur catégorie respective lors de la deuxième course sur le circuit Enzo et Dino Ferrari, à Imola en Italie.

Ligier JS P4 : Gillian Henrion et Team Virage voient double !
Top départ de la deuxième course à 15h15. La Ligier JS P4 #16 de Team Virage (Gillian Henrion) est talonnée par la #3 de LR Motorsport (Simone Riccitelli et Nicola Neri). Une intimidation qui ne fait pas flancher le jeune pilote français, qui continue sur sa lancée. Rapidement, la #3 doit se concentrer sur un autre sport-prototype : la #53 de M Racing avec Natan Bihel aux commandes, bien décidé à lui dérober la deuxième place. Quelques minutes plus tard, la #23 de Monza Garage (Ronnie Valori et George King) rejoint la bataille. Mais le temps fait son effet, et à l’ouverture des arrêts obligatoires au stand, la #16 a cinq secondes d’avance sur la #3, qui a elle-même quinze secondes d’avance sur la #53.

Changement dans le classement, en deuxième partie de course. La Ligier JS P4 #3 caracole en tête, plus de cinq secondes devant la #16. Derrière, la #23 de Monza Garage est menacée par la #53 de M Racing. Alors que la #16 reprend sa place de leadeuse, la #53 dépasse la #23 et lui vole la troisième place. Mais vingt minutes avant la fin de la course, une Ligier JS2 R est immobilisée sur la piste, provoquant la sortie du drapeau jaune et du safety car en piste. Le peloton se resserre et la menace plane sur la #16 de Team Virage, qui voit son avance fondre comme neige au soleil.

Mais au plus grand soulagement de l’équipe, Gillian Henrion réussit avec brio son restart. Et derrière, c’est le jeu des chaises musicales : la #53 troque sa troisième place contre la deuxième, occupée par la #3 de LR Motorsport. Puis, c’est au tour de la #23 d’attaquer la #3, qui se retrouve alors quatrième. Mais la meilleure remontada de la course revient à la #17 de Pegasus Racing (Dimitri Enjalbert et Anthony Nahra). Du fond de la grille, elle progresse comme une flèche, ose des dépassements délicats et s’octroie la troisième place.

C’est donc une nouvelle double victoire pour la Ligier JS P4 #16 de Team Virage, qui quitte Imola avec le meilleur temps en course en 1:47.240. La #53 de M Racing finit deuxième de la course pour la seconde fois aujourd’hui, tandis que la #17 signe son premier podium de la saison.

Ligier JS2 R : Première double victoire pour Haytham Qarajouli et RLR MSport (#75)
Dans la catégorie Ligier JS2 R, la #75 de RLR MSport part loin devant sans se soucier des autres GT. Mais pour la deuxième place, c’est la guerre entre la #40 de RLR MSport (Horst Felix Felbermayr), la #4 de COOL Racing (Cédric Oltramare) et la #69 de M Racing (Laurent Millara). Les trois Ligier JS2 R sont rapidement rejointes par la #22 de Smart Driving (Marian Oancea et Radu Dumitrescu), qui elle aussi est à l’affût. Finalement, la #4 a le dernier mot sur ses rivales et s’installe en deuxième position, tandis que la #40 et la #69 poursuivent leur bataille pour la troisième place. Les deux GT jouent au jeu du chat et de la souris, mais la #40 résiste.

Avec un tour d’avance sur ses concurrentes, la Ligier JS2 R #75 de RLR MSport maintient sa domination, y compris après les arrêts obligatoires au stand. Derrière, c’est une nouvelle confrontation entre la #4 et la #69. Cédric Oltramare prend le dessus, mais la malchance le frappe quelques minutes plus tard. Une casse sur sa GT le force à s’arrêter en piste et à abandonner la course. La #69 retrouve la deuxième place, avec derrière elle la #96 de CTF Performance (Fabien Delaplace et Laurent Piguet).
Avec trois minutes restant au chronomètre, les Ligier JS2 R #69 et #96 jouent des coudes, tandis que la #75 profite de sa confortable avance de dix secondes. C’est finalement la voiture de CTF Performance qui l’emporte et s’échappe en avant. Haytham Qarajouli (Ligier JS2 R #75) obtient sa première double victoire de la saison à Imola. Des résultats prometteurs pour le pilote originaire du Koweit. La #96 délivre une belle performance en finissant deuxième, devant la #69 de Laurent Millara. Le meilleur tour en course est décerné à la #29 de Pegasus Racing et David Caussanel (1:53.793).

Gillian Henrion, Team Virage, Ligier JS P4 #16, Vainqueur des Courses 1 & 2 : « Nous avons mis en place plusieurs stratégies lors de la course 1. Nous avons commencé avec une pression faible et nous avons pris un peu plus de temps pour être bien. On a ensuite récupéré toute notre vitesse et nous avons enchaîné les dépassements. Nous avons perdu un peu de temps lors de l’arrêt au stand et il a fallu ensuite se battre avec trois pilotes pour remonter dans le classement. C’était une superbe course. Probablement la course la plus difficile de ma carrière. Pendant la course 2 on a conservé la première position jusqu’à l’arrêt au stand. On est ressorti en deuxième position et on est reparti à la bataille. Nous sommes très fiers de notre performance. »

Haytham Qarajouli, RLR MSport, Ligier JS2 R #75, Vainqueur des Courses 1 & 2 : « La première course s’est bien passée jusqu’à l’arrivée du safety car qui est venu perturber notre stratégie en tant que pilote Silver. Notre objectif du premier relais était de creuser le plus gros écart possible mais le safety car détruisait tous mes efforts à néant. Après l’arrêt au stand j’ai dû aller aussi vite que possible. Et j’ai réussi à reprendre le lead. C’est ma première double victoire de la saison. Je suis très content. Je ne pouvais pas demander mieux que deux victoires et deux pole positions! »

Rendez-vous à partir du 8 juin prochain sur la mythique piste des 24 Heures du Mans pour une manche exceptionnelle organisée en même temps que la manche du WEC et Road To Le Mans. 50 voitures sont attendues pour le Le Mans Heat, qui sera sans aucun doute mémorable.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*