MV2S Forestier Racing veut confirmer à Imola avec ses deux équipages LMP3

La saison 2022 de la Michelin Le Mans Cup se poursuit ce week-end, en Italie, sur l’Autodromo Enzo e Dino Ferrari, théâtre de la deuxième manche.

Forte d’une superbe 2ème place de l’équipage de la Ligier JS P320 #29, au Castellet, avec Louis Rousset et Jérôme de Sadeleer, toute l’équipe revéloise est galvanisée pour cette étape italienne.

MV2S Forestier Racing fera ses débuts sur le mythique circuit d’Imola, qui a accueilli la Formule 1 il y a quelques semaines seulement. Les deux pilotes de la #29 ont bien l’intention de poursuivre sur cette excellente dynamique, tandis qu’Émilien Carde et Christophe Cresp, sur la voiture sœur #28, tenteront faire oublier les aléas techniques du Castellet par un beau résultat en course.

Les essais collectifs du jeudi ont été prometteurs, avec un 5ème temps à mettre au crédit de Jérôme de Sadeleer. Place aux choses sérieuses désormais, avec les essais libres ce vendredi, suivis par les qualifications et la course, samedi.

Samedi 14 mai : Qualifs : 13h – Course : 17h30

Fabien Lavergne, directeur de l’équipe : « Nous sommes ravis d’être à Imola pour disputer cette deuxième manche de la Michelin Le Mans Cup. Nous espérons bien sûr poursuivre sur notre lancée avec la #29 et obtenir un nouveau bon résultat. Avec la #28, nous avons de belles ambitions pour faire oublier l’abandon de la première manche. Les premiers essais ont été encourageants pour la suite du week-end. »

Émilien Carde : « Je ne connais sais pas le circuit, mais il est vraiment superbe. À l’ancienne avec beaucoup de rythme. La journée du jeudi était une très bonne première journée, durant laquelle nous avons pu travailler efficacement. Il va falloir profiter au maximum du temps de piste car je m’attends à beaucoup de drapeaux rouges en essais libres. »

Christophe Cresp : « C’est parti pour l’acte 2. C’est un nouveau circuit pour toute l’équipe et un joli monument du sport auto. IMOLA, ça sonne pas mal quand même. Quelle joie d’y être ! Nous sommes gonflés à bloc avec Émilien, les mécanos et ingé pour gommer la frustration de la première course. Ça va être chaud à tous les niveaux : à l’extérieur et dans le cockpit. »

Louis Rousset : « C’est un circuit mythique ! Comme je ne connaissais pas ce tracé, nous avons essayé de préparer ça au mieux avec une journée de simulateur chez Panis Racing, avec Jérôme. La première journée fut très prometteuse et nous avons hâte d’en découdre pour réaliser le meilleur résultat possible ici. »

Jérôme de Sadeleer : « Je me réjouis beaucoup de ce week-end sur ce circuit légendaire, où je n’avais encore jamais roulé. Louis et moi avons fait une bonne journée de simulateur et donc nous connaissions le circuit digitalement. La journée du jeudi était très satisfaisante et honnêtement, c’est un circuit que j’adore et qui me rappelle les circuits anglais dans les parcs. Je pense que Louis et moi continuons de démontrer que nous avons un très bon rythme nous permettant de jouer le podium de façon régulière. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*