Équipe de France FFSA Formule 2 : Le retour du Djeddah

Arrivé en leader du championnat de Formule 2, Théo Pourchaire a connu incident sur accident et repart bredouille d’Arabie Saoudite.

Les faits marquants :
– Théo n’a pas pu défendre ses chances en qualifications, frappé par l’incendie de l’environnement de son moteur.
– Il est remonté à la 15ème place d’une première course sévèrement amputée.
– Il a entamé une remontée prometteuse dans la seconde manche quand un incident mécanique l’a forcé à jeter l’éponge.

Théo aime Djeddah
Théo Pourchaire est revenu sur les bords de la mer Rouge avec des envies de bain de Jouvence. Le retour à Djeddah en leader du championnat de Formule 2, moins de quatre mois après son effroyable accident en Arabie Saoudite – il avait été violemment percuté par Fittipaldi au départ – devait lui permettre de sabrer le mauvais sort de la saison passée.

Le jeune Français a rapidement tourné la page en retrouvant le circuit urbain le plus rapide de la planète sport mécanique. « C’est un circuit très rapide, certainement dangereux, avec des virages en aveugle, mais c’est passionnant et c’est pour vivre des frissons que l’on fait ce sport ! » avoue le pilote de l’Équipe de France FFSA Circuit.

Malgré une sortie de piste en fin d’essais libres, Théo n’a pas perdu de vue ses objectifs, dont le premier était les qualifications, premier ingrédient de la recette du succès. « Cette année, il est possible de prendre des risques dans la première course car elle ne ruine pas tout le week-end. Il faut viser la pole position et à partir d’une bonne place sur la grille monter sur le podium et même mieux si possible. En qualifications, Djeddah est un circuit que j’adore, mais il faut être stratège : on ne fait pas notre tour le plus rapide avec le premier train de pneus qui sert surtout à se mettre en confiance et à trouver le bon rythme. Il faut tout donner avec le second train, quand on a peu d’essence et qu’on a bien pris ses marques. »

Djeddah n’aime pas Théo
Théo n’a pas eu le temps de mitonner sa recette, le flambage de son moteur le privant des qualifications. Parti 18ème de la première course, le Grassois a tenté le pari de rouler en pneus tendres pour avoir de meilleures opportunités de dépassement… qui n’ont jamais vu le jour.

Des 20 tours prévus au menu de la course sprint, les pilotes rescapés n’en ont disputé qu’une poignée la voie libre. La voiture de sécurité est intervenue par trois fois, coupant l’appétit de Théo qui n’a pu décrocher mieux qu’une 13ème place finale.

Parti 19ème de la course principale, Théo a montré qu’il avait trouvé le juste dosage pour l’un des principaux ingrédients d’un week-end, le départ, en gagnant quatre places dans l’enchaînement des deux premiers virages. « Après mon accident de Djeddah l’année dernière, le départ est une phase un peu compliquée pour moi car je ne suis pas très en confiance. J’ai beaucoup travaillé pour progresser » avoue Théo.

Treizième au 3ème tour, Théo concoctait une belle remontée qui pouvait potentiellement lui permettre de limiter les dégâts, mais l’épreuve a tourné au vinaigre quand sa boîte de vitesses s’est grippée.

Le retour à Djeddah a décoché un coup de laser dans le plan de bataille de Théo qui repart vierge de points d’Arabie Saoudite. Le pilote de l’Équipe de France FFSA Circuit reste néanmoins serein, sa responsabilité n’étant pas engagée dans la défaite de Djeddah. « J’ai eu quatre problèmes mécaniques en 4 ou 5 sessions en comptant la première course de Bahreïn, ça fait beaucoup », regrette Théo. « J’ai connu exactement le même problème de moteur à Bahreïn que lors des qualifications de Jeddah, auquel ni l’équipe ni moi ne pouvions rien. Au bout du compte, ça fait un week-end très compliqué car on ne marque pas de points et on fait le plein de malchance. C’est comme ça, ça arrive, ce n’est que le deuxième week-end de la saison, il en reste beaucoup mais il faut espérer ne plus rencontrer de casses mécaniques. Je vais tenter d’avoir une réunion avec l’organisation de la F2 pour que les choses évoluent dans le bon sens car autant de problèmes en deux week-ends c’est pesant pour le pilote, pour les ingénieurs et pour les mécanos qui doivent travailler jusqu’à 5h du matin. »

Formule 2 – Théo Pourchaire
Course 1 : Position sur la grille : 18ème – Résultat : 13ème
Course 2 : Position sur la grille : 19ème – Résultat : Abandon
Championnat : 5ème, 25 points

Prochaines courses : Imola, 22-24 avril 2022

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*