Les sports mécaniques français en route vers la neutralité carbone à l’horizon 2050

208 VTI CUP during the 2017 French rally championship, rallye Terre des Cardabelles from October 6 to 8 at Millau, France. Photo Frederic Le Floc'h / DPPI

La FFSA et la FFM, en partenariat avec le Ministère chargé des Sports, présenteront au 2ème semestre 2022, le 1er ‘Baromètre Environnemental’ des sports mécaniques.

Dès 2019, la France a inscrit dans la loi relative à l’énergie et au climat, l’objectif d’une neutralité carbone d’ici 2050, objectif partagé au niveau international.

La Fédération Française du Sport Automobile (FFSA) et la Fédération Française de Motocyclisme (FFM), unies par un socle de valeurs et de principes communs, renforcent leur collaboration pour que la Filière des sports mécaniques participe activement à l’objectif qui tend à atteindre la neutralité carbone de leurs activités à l’horizon 2050.

Il s’agit d’un défi majeur qui nécessite une évolution de nos activités et un accompagnement soutenu à l’égard de l’ensemble de notre écosystème. Nos acteurs, quels qui soient, pratiquants, bénévoles, industriels, équipementiers, énergéticiens, acteurs économiques, … sont déjà engagés pour contribuer à réduire l’empreinte environnementale des sports mécaniques.

La FFSA et la FFM, en partenariat avec le Ministère chargé des Sports, présenteront au 2nd semestre 2022, le 1er « Baromètre Environnemental » des sports mécaniques. Ce deuxième acte de la Filière des sports mécaniques s’inscrira parfaitement dans la continuité de sa structuration dont le premier acte était le 1er ‘Baromètre Économique’, du 26 novembre 2019, déjà réalisé en partenariat avec le Ministère chargé des Sports.

La nature des évolutions profondes et les orientations à prendre seront discutées collectivement pour construire une stratégie de développement compatible avec un objectif de neutralité carbone à l’horizon en 2050. La feuille de route commune, qui sera adoptée à l’issue de ce Baromètre Environnemental, proposera, à tous nos acteurs et membres, un plan d’actions ambitieux en matière de réduction des émissions de CO2.

Au travers de ce travail prospectif, la FFSA et la FFM démontrent la volonté des sports mécaniques français d’être une Filière continuellement tournée vers l’excellence et l’avenir. En ce sens, les deux fédérations délégataires continueront d’œuvrer pour coordonner et renforcer la mobilisation de tous les acteurs de la Filière des sports mécaniques et ainsi accélérer la transition par l’adoption, volontaire et collective, de nouveaux engagements sur l’ensemble de nos territoires.

L’innovation reste un des grands marqueurs de la Filière, les sports mécaniques s’étant toujours inscrits dans les grandes transitions. Laboratoire grandeur nature pour les constructeurs pour expérimenter et faire évoluer les réponses de l’industrie aux enjeux écologiques, numériques et de mobilité.

Nicolas Deschaux et Sébastien Poirier, Présidents de nos deux fédérations : « Nous avons pleinement conscience du sens de l’histoire et c’est un défi majeur que doit relever notre écosystème. Être un acteur de la transition écologique, c’est décider de pouvoir continuer à pratiquer notre passion dans le futur. Nous devons être moteurs d’actions et d’innovations pour des sports mécaniques durables de la même manière que nous sommes des moteurs de croissance pour le développement économique.
« Il appartient donc à nos deux fédérations de renforcer nos positions et d’adopter une stratégie à long terme pour répondre aux enjeux environnementaux et plus largement sociétaux. Dans ces conditions, la vision commune FFSA/FFM constitue un formidable accélérateur pour les sports mécaniques français.
« Nous tenons à remercier nos partenaires privés et publics qui nous accompagnent dans cette mobilisation ambitieuse qui s’inscrit dans la stratégie RSE de nos deux fédérations. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*