Dakar : Auto contre moto… un pilote marocain en fait les frais !

La moto du pilote marocain Mohamed Saïd Aoulad Ali (#163) a été heurtée sur la piste par un Toyota Hilux lancé à grande vitesse dans un goulet sablonneux difficile à franchir (km180). Dans celui-ci, le motard avait chuté et, tentait de relever sa machine, une opération délicate en raison de sa lourdeur et du sable qui se dérobait.

Au bruit du moteur de a voiture, Mohamed s’écarta, le Toyota roula sur la machine et poursuivit son chemin ! Les dégâts mécaniques conséquents n’ont pas permis au pilote de terminer la spéciale.

Après recherche du fautif, il s’avère qu’il s’agit de Giniel de Villiers déjà impliqué la veille sur un accident similaire. Actuellement, le collège des commissaires écoutent les deux parties avant de donner une suite à cette affaire…

Le point avec les Marocains
Trois motards marocains sont engagés dans cette édition du Dakar : Saïd Oulad Ali, Ali Oukhbouch et Harite Gabari. Après être classé à la 20ème position à l’issue de la première étape, le pilote Gabari a été rétrogradé à l’issue de l’étape 2. Il est actuellement 89ème au classement général.
De son côté, Mohamed Saïd Oulad Ali qui pointait à la 138ème position, a été victime d’un accident. Enfin, Ali Oukhbouch, le pilote de Merzouga, est toujours en course. Il est actuellement 64ème au classement.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*