Dakar Prologue de 19 km : Paroles de pilotes…

Une petite spéciale de 19 km de quoi vérifier que homme et machine faisaient corps. Un secteur tout de même farci de pièges comme le souligne Giniel de Villiers qui a bien failli « manger » un rocher ou les bras du pilote Yamaha, Adrien Van Beveren qui ont souffert en raison des trous… Le tout bien enveloppé pour filer allégrement vers la spéciale de l’étape de demain et de se préparer à monter crescendo.

Moto – Le tenant du titre Kevin Benavides a commencé son premier Dakar sous les couleurs de KTM par une 4ème place, avec 2 minutes de débours sur le vainqueur du jour Daniel Sanders, coefficient 5 compris.
« Ce n’est jamais facile de commencer le Dakar par un prologue, il y a beaucoup de nervosité. J’étais un peu tendu au début mais ensuite je me suis senti mieux et j’ai fait une bonne course. C’était important d’aller chercher un bon résultat parce que ce soir nous devrons choisir nos positions. J’ai 600 kilomètres de liaison pour réfléchir, ce sera suffisant. »

Moto – Daniel Sanders, 4ème du Dakar 2021 pour sa première participation et troisième du championnat du monde, confirme dès son entrée en action qu’il reste sur sa lancée. L’Australien signe le meilleur chrono du jour devant Pablo Quintanilla et Ross Branch.
« Je me suis senti très à l’aise dans cette première spéciale, on a beaucoup travaillé sur la moto qui marche vraiment bien. C’est cool de montrer de la vitesse mais ce n’est qu’une Spéciale de Qualification et la navigation va commencer demain et la course sera longue. Je savais que je devais être rapide et qu’il n’y avait pas de navigation. Dans ces conditions, je pouvais accrocher un top 5 ou top 3. Cela va me permettre de choisir une place entre 10 et 15 pour demain. C’est cool de remporter ma première spéciale sur le Dakar. »

Moto – Sorti de ces quatre précédentes tentatives sur problème mécanique ou blessure, Adrien Van Beveren (Yamaha), vice-champion du monde en titre, signe le sixième temps du jour à 0’48 du leader. Ses coéquipiers Ross Branch et Andrew Short sont respectivement troisième et dixième.
« J’ai eu mal au bras, je n’étais pas super relax, mais je connais cette sensation, cela va se libérer, c’est normal. Je suis en phase avec moi-même, je donne le meilleur, je ne fais pas de stratégie. Je n’ai pas terminé le Dakar depuis 2017, j’ai envie d’aller au bout. Si j’arrive à m’exprimer à mon niveau, je pense que la performance sera au rendez-vous. J’espère que le travail va payer. »

Moto – Pour sa première journée sur le Dakar avec une moto Honda, Pablo Quintanilla a signé le 2ème temps derrière Daniel Sanders et creuse grâce au coefficient de premiers écarts intéressants sur ses rivaux.
« C’est un bon début d’année pour moi, c’est important de bien rouler le premier jour. Je suis dans le rythme de la course. J’ai essayé de faire de mon mieux, je voulais me classer dans les 4 ou 5 premiers, donc c’est plutôt en bonne voie. Je vais essayer de partir le plus loin possible, et cela permettra peut-être de conserver l’avantage que j’ai pris sur les autres. »

Moto – Le champion du monde Matthias Walkner (KTM), cinquième temps du jour, a lâché ce qui sera selon lui le choix du roi ce soir au moment de choisir les positions de départs.
« La Spéciale de Qualification était très difficile et intense, un peu effrayante à certains endroits où c’était très mou, mais j’ai essayé de trouver un bon rythme et finalement cela s’est bien passé. Je pense que la quinzième position sera le meilleur choix pour demain. »

Auto – Le tenant du titre Stéphane Peterhansel, a perdu plus d’une minute sur le vainqueur du jour, Nasser Al Attiyah, mais l’essentiel était ailleurs pour lancer la nouvelle Audi sur le Dakar.
« Au départ de la spéciale, quand on a vu le décompte, c’était un moment d’émotion parce qu’il y a eu beaucoup de travail depuis des mois et des mois. Nous avons fait cette spéciale tout en douceur, tout en silence. On a fait 20 kilomètres, on rentre dans la course. On roule très prudemment, on regarde encore les paramètres, mais en conduite la voiture est très sympa. Il y a du plaisir de pilotage et c’est très important. Cela confirme tout ce que nous avons vu en essais, et elle franchit bien les dunes, c’est un bon point. Nous voulions éviter d’être dans les dix premiers pour ne pas avoir à choisir. Donc j’ai roulé vraiment très doucement. »

Auto – Giniel de Villiers signe un dixième temps dans la Spéciale de Qualification à 0’50 du leader, son coéquipier Nasser Al Attiyah chez Toyota Gazoo Racing. Perturbé par les jours passés, il avoue un manque de rythme dans cette mise en jambe.
« Je voulais juste faire une étape propre, dans un virage on a failli taper un gros rocher, il fallait faire attention dans cette partie montagneuse. Je suis encore un peu rouillé, je dois retrouver plus de vitesse, mais je suis content avec ce premier chrono. J’ai été perturbé par l’épisode à rebondissement de mon test Covid et je pense qu’il va me falloir un ou deux jours pour avoir les idées au clair et être à 100%. C’est sûr que cela n’a pas été une entrée en matière évidente. »

Auto – Sébastien Loeb, pilote du team BRX a perdu 37 » sur Nasser Al Attiyah et termine la journée avec le 5ème temps, qui lui assurera de ne pas avoir à faire la spéciale en éclaireur demain.
« Je n’ai pas forcé, je ne voulais pas tout perdre dans la première étape, il faut quand même encore se caler avec mon copilote (Fabian Lurquin). On ne voulait pas se faire surprendre par une dune cassée. J’ai quand même bien roulé, pour l’instant je suis troisième mais on est loin derrière le meilleur temps. On sait qu’à chaque fois, Nasser il nous en met une au prologue, alors on fait avec. Mais ça donne une idée de ce que font les autres voitures et de ce qu’on peut faire. La stratégie c’était d’essayer de faire un temps pour pouvoir choisir notre position pour demain. Il valait mieux faire 11 que 10, mais ce n’était pas facile à calculer ! Le choix de la position de demain, ça dépendra aussi de qui est devant nous. Mais c’est certain qu’il ne faut pas partir trop devant. »

SSV – Le pilote polonais Aron Domzala s’était classé 3ème chez les SSV en 2021, et débute la 44ème édition avec une 5ème place, à 45 » de son compatriote Marek Goczal.
« C’était une belle étape avec des sauts, j’aime bien ce type de terrain. Je pense que nous allons terminer la journée à une bonne place, mais la course commence réellement demain. Les écarts ne sont pas grands pour le moment, l’essentiel c’était surtout de faire une étape propre. Nous sommes prêts, ils nous faut juste un peu de chance et si c’est le cas, on peut jouer la gagne. »

Camion – Le tenant du titre Dmitry Sotnikov a été devancé sur la spéciale du jour par son coéquipier Eduard Nikolaev, manifestement de retour après une pause d’un an avec le Dakar. Les camions Kamaz ont pris les quatre premières places.
« C’était une étape courte, pas trop rapide, avec des pistes de sables et quelques dunes. Nous avons été prudents, il fallait juste rejoindre l’arrivée. J’ai quand même tenu à tester quelques sensations avec le camion, parce que nous n’avons pas de sable en Russie. Mais dans les prochains jours, nous allons avoir de plus longues étapes, bien plus difficiles. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*