Besson, Van den Brink et Timmermans frappent un grand coup dans l’étape 5 du Tunisia Desert Challenge

Eimbert Timmermans et Martin van den Brink ont assuré le succès néerlandais au Tunisia Desert Challenge. Ils ont remporté dans leur catégorie respective la difficile 5ème étape qui amenait les concurrents à Douz. Avec environ quatre-vingts kilomètres de dunes au menu, ce fut une sacrée épreuve à surmonter et nombreux d’entre eux ne sont arrivés au bivouac qu’à la tombée de la nuit. La cinquième étape, un véritable bourreau pour le classement, ce qui était déjà annoncé à l’avance. et que le français Jean-Pascal Besson a su surmonter sans grande difficulté contrairement à ses compatriotes tricolores !

Motos
Dans la catégorie 2 roues, Mario Patrao remporte sa troisième victoire d’étape de la semaine. Durant plus de cinq heures il est resté sur sa moto pour couvrir la longue spéciale. Toutefois, il l’emporte avec 33 minutes d’avance sur Tomas de Gavardo.
Le Français, Dominique Robin se classe troisième, mais a chuté peu avant l’arrivée mais termine l’étape avant d’être pris en charge par l’équipe médicale.

Quatrième, Duong Nguyen Khoa précède Gwen Backx ce qui complète le top cinq du jour. Backx a terminé à plus d’une heure et demie de Patrao et perd la tête du classement. Il explique la raison : « c’était une journée très difficile, j’ai beaucoup souffert. Dans la première partie des dunes, j’ai dû me dégager une vingtaine de fois du sable en essayant d’en atteindre le sommet. J’ai perdu beaucoup d’énergie pour y parvenir. Les premiers soixante-dix kilomètres, c’était très difficile, je me serais dispensé d’une telle journée. C’était malgré tout une belle étape. »

SSV
Les écarts se sont creusés dans la catégorie SSV. Martin van den Brink, vainqueur du jour termine avec une trentaine de minutes d’avance sur David Huguet. De Harskamper a su mettre au grand jour son expérience dans les dunes pour rester collé au leader.
Martin possède désormais 1heure d’avance. Le podium de la classe est complété par Davy Huguet et Richard Doux respectivement deuxième et troisième. Stéphane Zosso cinquième ce jour conserve la troisième marche du podium à plus d’une heure du leader mais peu décaniller Versteijnen de sa 2ème place à une dune d’écart !

Autos et Buggys
En autos également les différences étaient frappantes au terme de cette étape 5. Cocorico pour Jean Pascal Besson qui gifle la concurrence par un chrono époustouflant puis, les deuxièmes, Ronald Schoolderman-Mark Salomons terminent à 1h35 du français.
Le Buggy Kingroad s’est remarquablement comporté dans le sable mou permettant à Jean-Pascal et à son navigateur Patrice Roissac de prendre le commandement du rallye.
La Porsche de Agostino Rizzardi apparait au troisième rang devant les Lambilliotte et le Toyota de Vincent Thils-Tom de Leeuw.

Pas de chance pour Erwin Imschoot, le vétéran flamand a rencontré des problèmes techniques et a dû terminer la journée avec le camion-balai.

Camions
Le travail acharné de Karoly Fazekas de ces derniers jours n’a servi à rien puisque le pilote hongrois du Scania a perdu près de deux heures dans les dunes. C’est donc, le Mercedes de Eimbert Timmermans qui en profite en signant la victoire de l’étape et en devenant le nouveau leader des mastodontes.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*