De grosses différences lors de la troisième journée du Tunisia Desert Challenge

La troisième journée du Tunisia Desert Challenge a donné lieu à une sélection sérieuse dans chaque catégorie. En auto, le vainqueur du jour, Philippe Lambilliotte s’est démarqué tandis que Karoly Fazekas fut le plus rapide en camion.

La spéciale a commencé par une vingtaine de kilomètres de piste rapide, après quoi les premières dunes sont apparues. De nombreux participants y ont perdu beaucoup de temps. La seconde moitié de l’étape s’est également déroulée sur de longues pistes de sable, mais les choses se sont passées un peu plus facilement pour la plupart des pilotes.

Motos
Les deux roues ont traversé les dunes les plus faciles dans la première partie du secteur. Le rythme était donc libre pour eux. Tomas de Gavardo a été le plus rapide dans la troisième partie de la spéciale, creusant un écart de près de six minutes sur Duong Nguyen Khoa. le vainqueur du prologue, Mario Patrao a perdu du terrain sur ses prédécesseurs, il termine troisième à une dizaine de minutes. Gwen Backx a été la première à terminer la journée, mais se plaignait d’évoir perdu treize minutes dans le aprcours. Le pilote KTM Joris Van Dyck se classe cinquième avec 17 minutes de retard sur le leader.

Autos et Buggys
En autos, les écarts se sont creusés durant cette deuxième journée avec un revers de médaille pour le vainqueur du prologue Thierry Bunel. Pedro de Uriarte et Olivier Imschoot se sont arrêtés en début d’étape avec un différentiel cassé. Les premieres autos ont perdu beaucoup de temps dans le parcours mais sont toutefois parvenues à l’arrivée malgré le fait qu’ils n’aient pas couvert la totalité de la spéciale. De nombreuses pénalités sont tombées, ils pourront peut-être repartir demain.
Philippe Lambilliotte s’est hissé à la tête du commando. Il possède 37 minutes d’avance sur Jean Pascal Besson. Yvan Pierre Dard termine à la troisième place devant Gaetan Ge. Erwin Imschoot se classe cinquième avec son Toyota, bien qu’il ait concédé plus d’une heure sur les hommes de tête.

SSV
En SSV, la victoire du jour appartient à Stéphane Chambon, mais les écarts dans cette catégorie sont moindres. Chambon a bouclé l’étape en 3h30′ et possède désormais 12 secondes d’avance sur Kees Box. A un peu plus d’une minute termine Roberto Tonetti, vaillant troisième. Martin van den Brink quatrième devance Davy Huguet.

Gert Huzink en forme au départ a écopé d’une demi-heure de pénalité en raison d’un waypoint manqué. Cela ne le dérangeait pas trop, le plaisir est primordial pour le leader du Riwald Dakar Team. « Je suis surtout ici pour m’amuser, mais c’est aussi agréable et utile de faire des kilomètres dans les dunes », a déclaré Huzink. « Aujourd’hui, nous avons traversé de magnifiques dunes. Avec notre Buggy nous avons passé une merveilleuse journée en traversant un océan de dunes. On apprend beaucoup. Mon navigateur apprend énormément aussi. Au bilan, le plaisir est la chose la plus importante et la journée fut belle. Avec notre Buggy, vous pouvez voler assez facilement dans les petites dunes. Nous avons apprécié. »

Camions
Eimbert Timmermans se dirigeait vers la victoire de la catégorie camions. Mais, le succès pour le hongrois est venu à la dernière minute. Karoly Fazekas a réalisé un chrono en deçà du temps du pilote Mercedes Timmermans. Son coéquipier Paul Verheyden est allé porter assistance à une auto, de ce fait, le camion de Timmermans est resté coincé dans une dune. « Quand je suis sorti, Paul venait d’arriver. Ensuite, il nous a fallu environ 15 minutes pour repartir.
Timmermans a beaucoup apprécié les dunes tunisiennes : « Je ne connaissais vraiment pas ce genre de dunes ! Cela ne ressemble pas à celles du Maroc, encore moins à celles de l’Argentine. Elles sont hautes et parfois très hautes. Vous avez besoin d’une vraie puissance pour y parvenir. Ici, elles sont pour la plupart molles. »
Verheyden est arrivé troisième et derrière, les trous étaient importants. David Giovannetti termine à 44 minutes de Paolo Alabria. Dave Berghmans se classe à plus d’une heure tandis que Peter van Delm a abandonné en raison de problèmes techniques.

Tim van Steendam,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*