WTCR Qualifications : Première pole de la saison pour Yann Ehrlacher

Yann Ehrlacher a empoché un maximum de points à l’issue des qualifications de la WTCR en Italie, renforçant ainsi son stat de Goodyear #FollowTheLeader (leader du championnat), décrochant sa première pole position de la saison à Adria.

Le pilote Cyan Racing Lynk & Co a déjà empoché des points importants en terminant en tête de la séance de 20 minutes de Q1, ajoutant ainsi cinq points dans son escarcelle. Les autres pilotes qui ont marqué des points à l’issue de ce premier segment de séance sont : Santiago Urrutia, autre pilote de Lynk & Co, qui signait le deuxième chrono, Gilles Magnus, Thed Björk et Norbert Michelisz, qui est remonté à la cinquième place en fin de séance.

Mauvaise opération en revanche pour le pilote Hyundai Jean-Karl Vernay, deuxième du championnat qui n’a pu se qualifier pour la Q2. Le Français échouait à la 13ème place de la Q1, ratant ainsi de peu le top 12, et contraint de stopper là, sa séance qualificative.

« C’est difficile d’être politiquement correct », a déclaré Vernay. « Les essais libres se sont bien passés et nous étions optimistes. Mais je dois remercier le commissaire qui m’a arrêté pendant trois minutes (pour un contrôle de poids) et je n’ai pu rouler qu’avec un seul train de pneus. Ce n’est pas très juste. Nous avons tout perdu. »

Nathanaël Berthon (Audi), Rob Huff (CUPRA) et Luca Engstler (Hyundai) ont également été éliminés après la Q1. Le local Gabriele Tarquini a réussi à se qualifier pour la Q2 en signant le neuvième meilleur temps, bien qu’il ait terminé la séance dans un bac à gravier. Mais le pilote de 59 ans, qui a annoncé sa retraite avant le week-end, n’a pas été en mesure de prendre part aux qualifications en Q2, ce qui l’a laissé en 12ème position au classement final de la séance.

Lors de la Q2, Frédéric Vervisch a fait preuve d’une grande efficacité pour l’équipe Comtoyou Audi Sport en réalisant le meilleur temps et en se qualifiant pour la Q3. Il a été rejoint par Ehrlacher, toujours aussi rapide et qui se qualifiait en deuxième position malgré la perte des données sur son tableau de bord. Thed Björk s’est également qualifié en troisième position, tout comme Gilles Magnus – malgré une brève sortie de piste – et Yvan Muller, soit trois Lynk & Cos dans le top 5.

Néstor Girolami (6ème), Norbert Michelisz (Hyundai), Tom Coronel (Audi) et Guerrieri (Honda) n’ont pas pu accéder à la phase finale des qualifications pour tenter la pole position. Urrutia a lui conclu au 10ème rang de la Q2, ce qui signifie que le quatrième pilote Cyan Performance Lynk & Co 03 TCR prendra le départ de la course 1, dont la grille est partiellement inversée, en pole position.

Vervisch a choisi de s’élancer en premier lors de la Q3, le Belge établit un temps de référence de 1’49 »510. Ehrlacher prenait la piste ensuite, le champion en titre du WTCR s’est montré plus rapide que Vervisch dans les deux premiers secteurs. Plus lent dans les secteurs trois et quatre, le jeune tricolore a quand même terminé 0 »163 plus vite que Vervisch et s’installait provisoirement à la première place.

Björk était le troisième à prendre la piste, le Suédois signant un bon chrono pour terminer à seulement 0 »005 de Vervisch, le Suédois signant le meilleur dernier secteur. Magnus était le suivant à tenter sa chance pour l’équipe Comtoyou Team Audi Sport. Le Belge, qui avait été le plus rapide lors de la première séance d’essais libres du matin, n’avait pas le rythme nécessaire pour menacer ceux qui le précédaient et terminait à près de sept dixièmes de seconde du temps d’Ehrlacher.

Muller était donc le dernier à prendre la piste, un tour moyen de la part du vétéran français l’a forcé à se contenter de la cinquième place, tout de même 1 »309 plus lent que son neveu dont la pole position était assurée.

« C’était une bonne journée », a déclaré un Ehrlacher ravi. « L’objectif de ce week-end était de maximiser ce que nous pouvions marquer. Il n’est jamais facile de s’adapter à un nouveau circuit et la pression monte. Mais je suis satisfait du travail accompli aujourd’hui et maintenant nous devons continuer à marquer des points. »

Vervisch a ajouté quatre points à son compteur en terminant deuxième : « Nous essayons toujours de gagner le championnat, mais Yann a pris quelques bons points aujourd’hui », a-t-il déclaré. « Nous avons fait du bon travail, mais ce n’était pas suffisant. Je pensais que nous pourrions être plus compétitifs. Nous continuons à attaquer dans les courses et, nous avions un bon rythme comme la dernière fois en France. »

Grâce à ce résultat, Ehrlacher a porté son avance sur Vernay à 26 points, Guerrieri, Vervisch et Muller étant respectivement en troisième, quatrième et cinquième position.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*