Cyril et Alexis Neveu : Père et fils pour le meilleur et les… galères !

Si, Cyril Neveu en connait un rayon en termes de rallye-raid, son fils Alexis la trentaine découvre la discipline en premier lieu sur le Rallye du Maroc de David Castera puis, sur la Baja Morocco. Père et fils ont abandonné dans l’étape 4 mais, ils se sont rendus ensuite sur la Baja pour gommer cette déception.

Cyril au volant d’un SSV Can Am de chez MMP n’en était pas à son coup d’essai. Le quintuple vainqueur du Dakar à moto (majoritairement sur Honda) avait déjà fait une apparition sur la Baja Aragon à Teruel (en juillet dernier), avec un copain (Brice Jammet) comme navigateur. A 65 ans, il y reprend assurément goût !

Au Rallye du Maroc, le mot galère se rappelait aux bons souvenirs de Cyril : « J’avais oublié ce que c’était réellement. Pourtant, en 1981, sur le Dakar, je me souviens avoir terminé dernier après la casse du moteur de ma moto ! Donc, la galère, je peux dire que je la connais comme celle que nous venons de vivre avec Alexis durant l’étape 3 et le début de la suivante. Le SSV marchait bien mais, il chauffait ! Je voulais éviter de casser le moteur, c’est ce que nous avons vécu malheureusement. Tout a été changé dans la nuit et puis, après 16km en liaison le lendemain, de nouveau chauffe ! Nous sommes définitivement rentrés. »

Alexis boit les paroles de son papa. Timide, réservé et tout à sa découverte, il est comme suspendu au temps et, à la chaleur. « Je garde en mémoire l’étape 1, je me suis régalé dans ma découverte » avoue le fiston qui découvre avec délectation.

« Depuis longtemps, nous avions l’idée de disputer un rallye-raid tous les deux » poursuit Alexis. « Mais, l’emploi du temps de papa n’est pas facile à gérer et depuis qu’il a décidé de faire rouler des SSV sur le prochain Dakar, l’occasion de venir au Maroc s’est présentée. Nous profitons d’être ici pour prolonger notre séjour en participant à la Baja Morocco… »

Avant la conclusion du Rallye du Maroc, David Castera s’est appuyé sur la présence de Cyril Neveu lors de la remise des prix, il a rappelé : « Cyril (avec le regretté Jean-Christophe Pelletier) a été l’organisateur des rallyes du Maroc et de Tunisie durant quinze ans… »

Et Neveu d’ajouter : « J’ai eu beaucoup de bonheur de revivre ce rallye du Maroc repris par mon ami David (Castera). Je suis désormais rassuré de voir la place qu’il reprend après quelques années de flottement avec la société à qui je l’avais vendu et qui, n’était pas à la hauteur d’un tel évènement… » un tôlé d’applaudissements s’ensuivit en guise d’approbation !

A la Baja Morocco à M’Hamid !
Posséder un pilote de la trempe de Cyril Neveu sur la Baja Morocco, les organisateurs s’en délectent. Toujours en compagnie de son fils Alexis, ils mènent un Can-Am X3 : « Quel bonheur d’avoir mon fils à mes côtés, pour lui passer le relais. Il découvre la compétition. Alexis ne connaissait le rallye-raid que par les récits de ma carrière. Je pense à mon premier Paris-Alger-Dakar en 79 et les bons moments que j’ai passé avec mes deux autres copains : Hubert Auriol et Fenouil. Bizarrement, quelques années plus tard, nous étions tous les trois devenus des organisateurs. Personnellement, je possédais le Rallye de Tunisie, Fenouil le Rallye des Pharaons et Hubert le Paris-Dakar. Ma présence sur cette Baja est de me roder pour le Dakar 2022. J’y serais comme manager du Team Galag. »

Et Alexis de conclure à M’Hamid : « Avec mon père, nous sommes sur cette Baja pour nous amuser. Si le podium veut nous sourire, je n’hésiterais pas une seconde. En tout cas, quel bonheur d’avoir à mes côtés mon père dans l’habitacle. C’est pour moi, le meilleur des professeurs. »

Marie-France Estenave
Photos MFE & DR

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*