GT World Challenge Europe : Succès total et double victoire à Barcelone pour le Team AKKA-ASP !

Barcelone a souvent voulu sourire au Team AKKA-ASP et cette année encore, l’adage s’est vérifié. Avec une pole et deux victoires (scratch et Silver), l’équipe française renoue avec le succès. Raffaele Marciello, Felipe Fraga et Jules Gounon signent sur la Mercedes-AMG #88 une victoire solide, nette et imparable, en tête du premier au dernier tour de la course. Un succès largement mérité après avoir dominé la phase d’essais et de qualifications. L’équipage Silver a été tout aussi efficace en s’imposant sur la course avec détermination, en construisant sa victoire boucle après boucle. Au volant de la #87, Simon Gachet, Konstantin Tereschenko et Thomas Drouet n’ont jamais douté. Côté championnat, Raffaele Marciello termine la saison à la deuxième place du championnat overall (Sprint + Endurance), tout comme le Team AKKA-ASP. Deuxième, c’est aussi la place qu’il partage avec Jules Gounon sur l’Endurance Cup. Simon Gachet, Konstantin Tereschenko et Thomas Drouet terminent eux aussi au deuxième rang de l’Endurance Cup Silver. Une belle moisson de récompenses pour une belle et performante équipe. La saison 2021 n’est cependant pas terminée puisque le Team AKKA-ASP met le cap sur les Etats-Unis et précisément sur Indianapolis pour la deuxième manche de l’Intercontinental GT Challenge qui se déroulera le week-end prochain.

Le circuit de Barcelone est un tracé bien connu du Team AKKA-ASP. L’équipe y a connu son premier succès en Sprint Cup en 2016 et son premier succès en Endurance Cup en 2017. Cette année, si le titre Endurance est encore envisageable pour l’équipage de la #88, la tâche s’annonce complexe avec pas moins de 46 voitures en piste. Les 3 ultimes heures de course de la saison devraient être très disputées, tant chez les Pro que chez les Silver… Côté équipages, comme lors de l’épreuve du Nürburgring, Dani Juncadella (retenu sur une manche du DTM) laisse son baquet à Felipe Fraga sur la #88 aux côtés de Lello Marciello et Jules Gounon. Pas de changements sur la voiture sœur, la #87 engagée en Silver, Simon Gachet et Konstantin Tereschenko partagent l’habitacle de la Mercedes-AMG GT3 avec le champion de France GT4 en titre, Thomas Drouet.

Dès les essais officiels, le Team se met en ordre de bataille. Jules Gounon, Raffaele Marciello et Felipe Fraga (#88) s’installent aux premières places (P1 et P2) alors que le trio Silver signe à deux reprises le meilleur chrono de sa catégorie.
Les essais libres permettent de travailler sur la dégradation des pneumatiques, point crucial sur ce tracé, et sur l’équilibre global de la voiture. La #88 est P2 et la #87 P3, une nouvelle fois la plus rapide des Silver. La séance de Pré-Qualifications ne réserve aucune surprise. Encore une fois, la #88 est la plus véloce du plateau, juste devant la #87, en tête des Silver.

Le niveau de performance est toujours aussi élevé lors des Qualifications. Sur la première séance, Raffaele Marciello (#88) est P2 et Simon Gachet (#87) P3 Silver. Sur la Q2, Felipe Fraga (#88) confirme, également P2 alors que Thomas Drouet (#87) signe le meilleur chrono Silver. Enfin, sur la Q3, Jules Gounon signe le meilleur temps absolu des trois séances et Konstantin Tereschenko est P2 Silver. A la moyenne des trois séances, la #88 laisse filer la pole pour…0,009s mais partira pour la 4ème fois cette saison depuis la première ligne. La #87 sera P9 sur la grille et P2 Silver. Cependant, pour ne pas avoir assez ralenti sous drapeau jaune, le poleman (Lamborghini #53) écope d’un recul de trois positions sur la grille. La #88 s’élancera donc en tête mais ne marquera pas le point de la pole.

Le départ de la dernière course de la saison est donné dimanche à 15h00. Pas de ciel bleu mais pas de pluie à prévoir non plus. Raffaele Marciello (#88) s’élance depuis la pole avec assurance et conserve l’avantage au premier virage. Thomas Drouet (#87) réussit tout autant son envol alors que le peloton chahute déjà.
Dès les premiers tours, Lello imprime un rythme soutenu et s’efforce de mettre de la distance sur ses adversaires alors que Thomas Drouet marque de près le leader Silver. Après seulement 5 minutes de course, le premier safety-car entre en piste. Cinq minutes plus tard, les drapeaux repassent au vert et Raffaele Marciello repart à l’attaque. Après 20 tours, la #88 dispose de plus de 7s d’avance et son pilote du meilleur tour en course. Thomas Drouet ne ralentit pas le rythme, solidement accroché à la P2 Silver. Dix tours plus tard, l’avance de la #88 est portée à 14s.

Le premier changement de pilote se déroule sans encombre. Konstantin Tereschenko prend le volant de la #87 alors que Raffaele Marciello, auteur d’un relai impeccable et ultra-rapide, ayant parfaitement maitrisé la dégradation de ses pneumatiques, attend la limite de son temps en piste pour rejoindre les stands. Felipe Fraga enchaine sur la #88, toujours sur un rythme élevé. Le Brésilien continue d’augmenter l’écart avec ses poursuivants pour atteindre 21s après 45 tours. Konstantin Tereschenko, désormais en tête des Silver, se fait une belle frayeur à 1h35 du damier en s’écartant de la trajectoire idéale mais se récupère sans aucun contact. Le pilote russe, P11 au général, reste aux commandes de la catégorie.

Pour la dernière heure de course, Simon Gachet se glisse au volant de la #87, solidement cramponné à la tête des Silver (P12 du général). A moins d’une heure du damier, c’est à Jules Gounon que revient la lourde tâche de conclure la course, disposant de 23 secondes d’avance sur la meute. Cette avance est portée à 45s quand le deuxième Full Course Yellow est présenté, suivi de la procédure de safety-car. L’étau se resserre et quand le tracé repasse au vert, il reste moins de 28 minutes de course et seulement 4 secondes entre le leader et le deuxième.

Les 20 dernières minutes sont passionnantes. La voiture de sécurité a redynamisé l’ensemble des protagonistes et l’audace s’empare du peloton, multipliant les dépassements. Alors qu’il reste 9’ au chrono…troisième et dernier Full Course Yellow suivi d’un safety-car. Jules Gounon fait preuve d’un sang froid extraordinaire, maitrisant à la perfection les trois derniers tours (avec moins d’une seconde d’avance) après le restart. Finalement, le Français coupe la ligne d’arrivée en signant une victoire nette (sa deuxième) au terme d’une gestion de course parfaite. Raffaele Marciello et Felipe Fraga montent quant à eux pour la première fois sur la plus haute marche du podium d’une manche de l’Endurance Cup.

Cette belle victoire au scratch s’accompagne de la magnifique victoire en Silver Cup pour l’équipage de la #87. Après des relais d’une grande précision et une gestion sans faille, Simon Gachet, Konstantin Tereschenko et Thomas Drouet bouclent la saison en beauté (P11 au général).

Le Team AKKA-ASP permet à Mercedes-AMG de renouer avec la victoire en Endurance. La marque allemande ne s’était plus imposée depuis Barcelone 2018. Côté classement de l’Endurance Cup, Raffaele Marciello et Jules Gounon terminent deuxièmes, vice-champions 2021 alors que le Team est troisième. Simon Gachet, Konstantin Tereschenko et Thomas Drouet sont aussi vice-champions au classement de l’Endurance Silver Cup, et le Team troisième.
Au classement ‘overall’, cumulant les championnats Sprint et Endurance, Raffaele Marciello est deuxième et Jules Gounon quatrième. Le Team AKKA-ASP signe une magnifique deuxième place. Enfin, Konstantin Tereschenko, engagé en Sprint et Endurance, termine sur la troisième marche du podium Silver overall.

Du positif et quelques regrets cependant dans le clan de Jérôme Policand, notamment en repensant aux 24 Heures de Spa. Mais le résultat d’aujourd’hui prouve bien toute la valeur d’une équipe professionnelle et passionnée. D’ailleurs, pas le temps de souffler puisque le week-end prochain c’est sur le circuit d’Indianapolis que Raffaele Marciello, Felipe Fraga et Timur Boguslavskiy participeront à la deuxième manche de l’Intercontinental GT Challenge sur la Mercedes-AMG GT3 #89. A suivre…

Lydie Arpizou – Race Com,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*