Rallye du Maroc Autos Étape 2 : Al-Attiyah et Baumel, des récidivistes !

Copié-collé ! C’est le résultat de la veille et de l’avant-veille, Nasser Al-Attiyah et Matthieu Baumel jouent les épiciers. Trois victoires à ce jour en trois spéciales. Il fallait s’y attendre, prévisible pronostic et jusqu’à mercredi, cela risque d’être le même scénario.

Si, la course motos est chamboulée chaque jour, on peut dire que celle d’autos a une forte connotation vers l’équipe Overdrive car, derrière Nasser et Matthieu, qui pointe : Al-Rajhi ! La seule variante du jour, la troisième place acquise par Kuba Prygonski revenu chez X-Raid après deux saisons chez Overdrive. Cela s’appelle le jeu des chaises musicales.

Tout est presque dit, sauf que, Ronan Chabot et Gilles Pillot sur Toyota Hilux poursuivent leur chemin en terminant 7ème de la spéciale et que, Mathieu Serradori refait surface après avoir changé le moteur de son Buggy SRT hier soir. Parti 19ème, il est remonté à la 5ème place malgré quelques difficultés pour déborder des SSV : « J’ai du rouler 150 km dans leur poussière… » a-t-il déclaré à l’arrivée. Il poursuit le rallye avec 70 heures de pénalité pour ne pas avoir franchi les CP et WP la veille.

Autre bonne surprise le maintien de Lionel Baud et Jean-Pierre Garcin sur 3008 PH Sport, leur régularité est plus que payante, on les retrouve à la 6ème place du général.

Que dire de Cristina Gutierrez et François Cazalet, 9ème de l’étape. Ils mènent au classement de la catégorie T3 et se positionne 9ème du général.

En T4, c’est le Brésilien Rodrigo Luppi de Oliveira qui l’emporte en terminant 9ème de la spéciale. Au classement général de la catégorie, par contre, c’est le Polonais Michal Goczal qui mène la danse, 7ème au général.

Nasser Al-Attiyah : « Ne nous enflammons pas, il reste trois jours de course. Les spéciales sont difficiles et, les chasseurs ne sont pas encore à distance suffisante pour me relâcher. » annonce le triple vainqueur de ce début de rallye.

Marie-France Estenave

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*