F2 à MONZA et Formule Régionale par Alpine au Red Bull Ring : Forza Pourchaire !

Impérial à Monza, Théo Pourchaire a remporté sa deuxième victoire de Formule 2. Hadrien David repart quant à lui du Red Bull Ring avec un 7ème podium dans le Championnat d’Europe de Formule Régionale par Alpine.

Les faits marquants :
– Après Monaco, Théo signe sa deuxième victoire sur un circuit historique grâce à une course limpide et agressive.
– Il signe le meilleur tour en course de la même épreuve.
– Il échoue au pied du podium de la troisième course
– Il se replace à la 4ème place au championnat
– 2ème sur la grille, Hadrien David a pris la 2ème place de la première course autrichienne
– Il est 2ème au championnat alors qu’Isack Hadjar prend le leadership des rookies

Chi va piano va sano…
Qui va lentement va sûrement et va loin, assure un proverbe italien. Théo Pourchaire a tordu l’adverbe à l’adage transalpin en débutant son week-end rapidement, avec le deuxième meilleur temps des essais libres. Lui qui était par deux fois monté sur le podium de Monza la saison passée en Formule 3, a retrouvé l’Italie avec la fringale alors que le championnat de Formule 2 entre dans sa deuxième partie de saison. « L’objectif est de rencontrer moins de pépins : pas de blessure ni de petites erreurs ou d’incident mécanique », explique Théo, « Je veux montrer tout notre potentiel car nous n’y sommes pas vraiment parvenus jusqu’à présent. On n’est qu’à la moitié du championnat, tout est jouable et je sais qu’on a les atouts pour jouer un top 3 au championnat. »

Les qualifications n’ont pas permis à Théo de réunir les morceaux du puzzle de la pole position qu’il convoitait. Las, ne parvenant pas à tirer tout le potentiel de l’aspiration nécessaire, Théo n’est pas devenu le premier pilote à signer deux pole positions. « La pole position n’est pas obligatoire à Monza, et la 7ème place était plutôt un bon compromis en prévision des premières courses et des grilles inversées », relativisait le pilote de l’Équipe de France FFSA Circuit.

Allegro
Depuis la 4ème place de la grille de la première épreuve italienne, Théo a imprimé un rythme redoutable du premier au dernier tour, poussant ses adversaires à la faute et les dépassant un à un pour s’emparer du commandement, signer le tour le plus rapide et inscrire son nom au palmarès de Monza. Une copie parfaite qui a chassé les doutes des qualifications. « J’étais surpris d’être aussi rapide après la journée d’hier, mais aujourd’hui on a rempli le contrat en montrant tout notre potentiel ! » se réjouit le jeune Français de 18 ans. « Pour la deuxième fois de ma vie, j’ai bu un café sur les conseils de mon équipier qui est un grand amateur. Il m’a dit que ça allait transformer ma course… J’ai gagné, je crois que je vais boire un café avant chaque course ! » s’amuse le Grassois.

Théo a entamé tambour battant la seconde course du samedi, grimpant de la 10ème à la 6ème place. Mais à mi-course, l’usure de ses pneus l’a lentement mais sûrement fait rétrograder au classement, au point qu’il a retrouvé sa 10ème place initiale.

Dimanche matin, Théo a pris un bon départ et gagné une place ainsi qu’une autre lors de son changement de pneus obligatoire. Il a augmenté la cadence dans la seconde partie de l’épreuve, multiplié les dépassements et s’est retrouvé au 3ème rang lorsqu’une neutralisation est intervenue au pire moment pour lui. Dan Ticktum, qui devait encore changer de gommes, en a profité pour passer par les stands en concédant le minimum de temps. Alors équipé de pneus tendres neufs, il a pourfendu le peloton et a dépassé Théo quelques secondes avant une ultime neutralisation.

Théo a néanmoins atteint son objectif premier en exploitant le plein potentiel de sa monoplace et en démontrant que, bien que débutant dans l’antichambre de la F1, il était l’un des pilotes les plus rapides. « Quel manque de chance dans la dernière course ! La 4ème place n’est pas si mal mais on méritait tellement mieux ! » regrette Théo. « Je prends les courses comme elle viennent, je veux prendre du plaisir, dépasser, viser le podium et des victoires. Je ne changerai pas mon approche à Sotchi » conclu Théo qui gagne une place au championnat et réduit son écart avec sa cible, la 3ème place finale, de 7 points.

David fait l’Autriche
Dans le même temps mais de l’autre côté des Alpes autrichiennes, Hadrien David et Isack Hadjar reprenaient le chemin des circuits du Championnat d’Europe de Formule Régionale par Alpine. Après une longue pause estivale, Hadrien espérait retrouver au Red Bull Ring sa dynamique de Spa-Francorchamps où il avait signé un double podium tandis que son cadet souhaitait retrouver le goût du champagne. « Le simulateur est extrêmement fidèle au circuit et je suis rapidement entré dans le rythme » se réjouissait Isack, auteur du 3ème meilleur temps de la dernière séance d’essais libres.

Hadrien a longtemps détenu la pole position de la première course jusqu’à ce que Franco Colapinto la lui dérobe dans son dernier tour. Il a également joué les premiers rôles des secondes qualifications jusqu’à un freinage trop appuyé qui lui a valu d’allumer une roue, mais il s’est tout de même octroyé le 5ème meilleur chrono. Isack a quant à lui pris le départ des deux courses du Red Bull Ring des 8e et 7e emplacements. « On a eu plus de mal à exploiter notre matériel avec les pneus neufs », révèle Isack, « Mais surtout, il était impossible de gérer le trafic et on rate les deux premières lignes ce qui était essentiel car on ne peut pas doubler ici. »

Contrairement aux espoirs des pilotes du Championnat d’Europe Régionale par Alpine, le circuit autrichien ne se prête guère aux dépassements et la hiérarchie des qualifications a grandement dicté le résultat final des courses. Hadrien a terminé la première à la 2ème place après avoir harcelé le leader toute la course et Isack a vu l’arrivée en bas du top 10. « J’ai pris un bon départ et j’avais un bon rythme. J’étais plus rapide que Colapinto, mais il faudrait un DRS pour dépasser sur ce circuit, ou alors profiter d’une erreur de son adversaire et il n’en a pas fait », explique Hadrien qui a obtenu en Autriche son 7ème podium en 13 courses.

Hadrien a abandonné dès le premier virage de la seconde manche, pris dans l’étau de deux adversaires. « Mon envol n’était pas mauvais, mais je me suis retrouvé pris en sandwich et je ne pouvais rien faire pour éviter l’accrochage. C’est typiquement le genre d’incident de course qu’on peut subir au départ », se désole Hadrien qui ambitionnait de combler l’écart qui le sépare du leader au championnat. « C’est frustrant car on pouvait marquer encore de gros points » poursuit le pilote de l’Équipe de France FFSA Circuit blessé dans son orgueil mais aussi dans sa chair. « J’ai pris un retour de volant auquel je ne m’attendais pas du tout. C’était très douloureux sur le moment. On m’a mis une attèle à la main gauche et je dois passer une radio. Même si je ne peux pas le faire actuellement, je croise les doigts pour que ce soit rétabli pour les prochaines courses ! »

Isack en a profité pour gagner deux places et, bien que plus rapide que son équipier Maloney, il a subi la défense agressive de ce dernier. En marquant deux fois des points, Isack s’empare cependant de la 1ère place au classement des rookies. « Au niveau comptable, j’espérais mieux, mais je suis le meilleur des rookies alors je ne vais pas me plaindre et je tenterai de retrouver les avant-postes la prochaine fois » conclut Isack.

Formule 2 – Théo Pourchaire
Course 1 – Position sur la grille : 4ème – Résultat : Victoire
Course 2 – Position sur la grille : 10ème – Résultat : 10ème
Course 3 – Position sur la grille : 7ème – Résultat : 4ème
Championnat : 5ème, 94 points

Formule Régionale Europe par Alpine
Hadrien David
Course 1 – Position sur la grille : 2ème – Résultat : 2ème
Course 2 : Position sur la grille : 5ème – Résultat : Abandon
Championnat : 2ème avec 147 points.

Isack Hadjar
Course 1 – Position sur la grille : 8ème – Résultat : 10ème
Course 2 : Position sur la grille : 7ème – Résultat : 5ème
Championnat : 4ème avec 112 points.

Prochaines courses : 24-26 septembre à Sotchi (Russie) pour la Formule 2 et à Valencia (Espagne) pour le Championnat d’Europe de Formule Régionale par Alpine.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*