La 7ème finale de Michelin Motorsport dans le Championnat ABB FIA Formula E

MICHELIN Pilot Sport EV during Diriyah E-Prix 2021 - Diriyah, Saudi Arabia - 24/02/2021 © Jerome Cambier / MICHELIN

– La septième saison de Formula E se terminera les 14 et 15 août à Berlin
– Deux E-Prix, mais un circuit qui sera parcouru dans les deux sens, le samedi puis le dimanche
– Les MICHELIN Pilot Sport EV retrouvent le sol particulier de l’aéroport historique de Tempelhof, dans un environnement urbain

Malgré les difficultés liées à la situation sanitaire mondiale, le Championnat ABB FIA Formula E, dont Michelin est l’un des fondateurs, est parvenu à proposer aux équipes engagées un calendrier de quinze courses, sur huit circuits différents. Moyen-Orient, Amérique du Nord, Royaume-Uni et bien entendu Europe continentale, la série a su trouver des tracés inédits, urbains ou permanents, pour mener à bien sa compétition.

Après treize courses souvent très disputées, des grandes premières comme par exemple les deux manches en partie indoor qui ont eu lieu à Londres fin juillet, les deux titres, Pilotes comme Constructeurs, peuvent encore être remportés par un grand nombre de concurrents.

C’est donc une finale très attendue et très ouverte, en deux manches, qui va se dérouler à Berlin en ce week-end d’août. Une ville que les écuries et Michelin Motorsport connaissent bien, car c’est la sixième fois que le championnat se rend sur les pistes de l’aéroport historique de Tempelhof, et la septième fois dans la capitale allemande.

Un circuit atypique
En fin de saison dernière, Berlin avait été le théâtre de six courses, afin de permettre au championnat d’avoir une issue malgré le contexte pandémique mondial. Les six manches s’étaient déroulées selon trois configurations de circuit différentes. Cette année, ce n’est pas un double header, mais bel et bien deux courses distinctes qui viendront clôturer jour après jour la saison, avec un circuit qui sera emprunté dans les deux sens. D’abord dans le sens antihoraire, le samedi, puis dans le sens des aiguilles d’une montre le lendemain. Seule la zone de déclenchement du mode Attack (virage 6 le samedi, virage 5 le dimanche) sera légèrement décalée. Dans tous les cas, le tracé comportera dix virages pour une longueur de 2,355 km. Mais d’autres surprises attendent les concurrents, pour deux courses ouvertes au public selon une jauge décidée par les autorités locales.

« La grande particularité de ce circuit, c’est la nature de son sol », indique Jérôme Mondain, manager de Michelin en Formula E. « Comme il s’agit d’un ancien aéroport, les courses vont avoir lieu sur une surface en béton strié. Ce sera la piste la plus abrasive de la saison ! C’est pour cette raison que, de manière exceptionnelle, les pilotes auront à leur disposition huit pneus par course, en lieu et place de six enveloppes (trois pneus avant et trois pneus arrière) selon le règlement mis en place au début de cette saison. Il convient de souligner que les deux E-Prix de Berlin sont organisés comme deux courses individuelles et non un double header, avec deux séances d’essai par jour au lieu de trois tout au long du week-end. En outre, le second E-Prix sera certainement plus usant pour les pneus. »
« Quoiqu’il arrive, compte tenu du fait que le grip sera très bon sur le sec, il le sera aussi sur le mouillé. Grâce au niveau de performance et de polyvalence démontré par nos pneus depuis le début de la saison, nous envisageons les courses de Berlin avec sérénité. »

Un pneumatique caméléon
Depuis qu’il a été intégré en Formula E, Le MICHELIN Pilot Sport EV a rencontré toutes les conditions de piste, dans un grand nombre de configurations. Du sol brûlant de Santiago du Chili à la piste quasi gelée de Marrakech (Maroc) au petit matin, des peintures de signalisation routière du circuit des Invalides (Paris) aux rails de tramway de Zurich, en Suisse, ils ont démontré une capacité d’adaptation hors du commun. Ils ont toujours procuré aux pilotes un niveau de confiance élevé, ce qui a permis à chacun de tout donner aux moments les plus importants de chaque E-Prix. A Londres il y a deux semaines, les MICHELIN Pilot Sport EV ont roulé pour la première fois sur une piste hybride : humide à l’extérieur, et sèche au niveau de sa partie indoor. Cette polyvalence est unique dans le monde de la compétition. Le MICHELIN Pilot Sport EV est le pneu qui offre le spectre de performances le plus large de tous les championnats du monde FIA.

Gros plan sur le MICHELIN Pilot Sport EV de Formula E
Le MICHELIN Pilot Sport EV représente la troisième génération de pneumatique spécifiquement dédiée à la Formula E. C’est le seul pneu de compétition de 18 pouces à être utilisé dans un championnat « monoplace » de niveau mondial. Ressemblant à un pneu de série grâce à sa bande de roulement entaillée, il est le seul à pouvoir assurer performances et sécurité sur sols sec ou mouillé. Sa conception lui permet de fournir les mêmes performances du début à la fin de la course. Ces caractéristiques s’inscrivent à la fois dans la démarche écologique de Michelin, qui fabrique, transporte et recycle moins de pneus que dans n’importe quel autre championnat FIA, mais aussi dans un esprit de transfert de technologie, les données recueillies en course pouvant ensuite être utilisées par Michelin pour développer ses futurs pneus de grande série.

Depuis le début du championnat, en 2014, Michelin a abaissé la masse des pneus de Formula E d’environ 20 %, ce qui représente 9 kg par voiture.

Un véritable exploit technique, combiné à un abaissement important de la résistance au roulement et qui permet aux monoplaces de la Formula E d’optimiser leur autonomie.

La FIA s’appuie sur l’expertise digitale de Michelin dans le contrôle des pressions
La solution connectée Michelin Track Connect pour la Formula E permet de vérifier de façon automatique et fiable la pression des pneumatiques, à froid comme à chaud, durant les journées de course. Destinée à répondre aux demandes de la FIA, qui l’a inscrite au règlement du championnat au début de la saison 2019-2020, elle comble également les attentes des écuries et du promoteur du championnat. La solution connectée Michelin Track Connect pour la Formula E utilise un capteur conçu et développé par Michelin, qui est inséré dans un conteneur spécifique à l’intérieur du MICHELIN Pilot Sport EV. Ce capteur envoie au récepteur des informations cryptées auxquelles Michelin et la FIA ont accès, préservant la confidentialité des données et permettant à la FIA de vérifier les pressions minimales requises. Cela procure un gain de temps et une tranquillité d’esprit pour les équipes, et facilite la fluidité d’exécution du planning de course.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*