Formule 3 : Pas de perle au Danube pour Victor Martins

Le pilote de l’Équipe de France FFSA Circuit engagé en Formule 3 fait chou blanc à Budapest.

Les faits marquants :
– Victor subit le naufrage collectif de MP Motorsport.
– Il boucle la 3ème course plus rapidement que le vainqueur, mais ne marque aucun point.
– Il reste le meilleur rookie de la Formule 3 et occupe la 7ème place au championnat.

Du vert au rouge
Tous les voyants étaient au vert pour Victor Martins à l’orée de la 4ème des 7 manches du Championnat de Formule 3 organisée dans la célèbre perle du Danube, Budapest. Le Français avait brillé sous le soleil du Hungaroring, en 2019 en Formule Renault Eurocup, en dominant les débats en qualifications et en course. Son équipe MP Motorsport s’était mise au diapason de son pilote la saison suivante en montant sur le podium de Budapest et en y marquant son plus gros total de points d’un week-end de Formule 3.

« J’aime beaucoup rouler au Hungaroring, il y a des virages lents, des plus rapides, et toujours beaucoup de rythme », avoue Victor. « En plus, j’ai gagné ici en Formule Renault, j’y ai fait une pole position, j’ai donc de bons souvenirs. »

Les voyants ont cependant immédiatement viré au rouge pour Victor Martins. Sur les bords du Danube, le naufrage a été collectif avec un tir groupé des trois pilotes MP Motorsport entre la 22ème et la 30ème et dernière place en essais libres. L’équipe néerlandaise a de nouveau bu la tasse en qualifications en voyant ses pilotes se classer dans le dernier tiers du plateau, Victor au 24ème rang devant son partenaire de l’Alpine Academy, Caio Collet.

Chou blanc
Encalminé en qualifications, Victor espérait tout de même hisser la grand-voile en course. « La journée de vendredi a été compliquée car nous avons eu du mal à trouver le bon équilibre et j’ai également commis quelques erreurs », plaidait le jeune pilote de 20 ans. « Ça fait partie de l’apprentissage et je ne perds pas confiance. Il faut rester calme et travailler pour comprendre comment améliorer les réglages et comment, de mon côté, je peux progresser. »

Le pilote de l’Équipe de France FFSA Circuit a effectivement cinglé vers le top 12 synonyme de points en remontant de la 24ème à la 15ème place de la première course. Dans la deuxième épreuve, il a sabordé ses chances en calant sur la grille de départ et a franchi l’arrivée en 25ème position.

Touché mais pas coulé
Touché sous la ligne de flottaison au début de la troisième épreuve magyare disputée sous la pluie, Victor a percuté un adversaire puis un rail qui a brisé son aileron avant et l’a forcé à en changer. Touché, mais pas coulé, le Français est ressorti des stands à 72 secondes du leader et à 60 du peloton.

Au terme d’un combat solitaire contre le chronomètre et l’adversité, Victor a réduit ces écarts de respectivement 3 et 38 secondes ! Il a bouclé 17 tours plus rapidement que le vainqueur Dennis Hauger et son dauphin, Arthur Leclerc, en signant la bagatelle de 6 meilleurs tours en course dans des conditions délicates où le pilotage prend le dessus sur des réglages perfectibles. Ragaillardi par ce regain de compétitivité, Victor prépare dès à présent des vacances studieuses pour retrouver les grilles de Formule 3 le dernier week-end du mois d’août, à Spa-Francorchamps, avec l’objectif de retrouver les avant-postes et la 2ème place du championnat qu’il occupait en début de saison.

30 juillet – 1er août – Hungaroring
Formule 3 – Victor Martins
Course 1 – Position sur la grille : 24ème – Résultat : 15ème

Course 2 – Position sur la grille : 15ème – Résultat : 25ème

Course 3 – Position sur la grille : 24ème – Résultat : 27ème

Championnat 7ème, 66 points

Prochaines courses : 27-29 août à Spa-Francorchamps (Belgique)

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*