GT4 European Series : Une pole Pro-Am et un podium Silver de plus pour le Team AKKA-ASP

La quatrième manche de la GT4 European Series marquait le passage dans la seconde partie saison pour les 39 voitures engagées sur le mythique circuit de Spa-Francorchamps. Sur la plus exigeante des pistes européennes alternant sur 7 km 19 virages négociés à moyenne et haute vitesse et de longues lignes droites, grosse dose d’adrénaline pour les trois équipages AKKA-ASP. Après avoir décroché la pole en Pro-AM sur la Course 2, Jim Pla et Jean-Luc Beaubelique (#87), les vainqueurs de l’ultime course de Zandvoort n’ont pas concrétisé dans les Ardennes : un abandon sur la Course 1 et des soucis de capteur sur la Course 2. Vainqueurs Silver Cup de la seconde course à Zandvoort, Paul Evrard et Timothé Buret (#88) ont particulièrement bien réussi à Spa la phase des qualifications, à deux reprises sur la deuxième ligne. Ils terminent deuxièmes au général de la première course et se sont vu pénalisés d’un stop and go sur la seconde. Dans la catégorie AM, le duo Ricci, Mauro et Benjamin (#61), est entré dans le Top 5 en qualifications avant de boucler la Course 2 au pied du podium. Après une pause estivale (méritée), les protagonistes du championnat se retrouveront les 4 et 5 septembre sur le circuit du Nürburgring, en Allemagne, sur l’autre versant du massif de l’Eifel.

En abordant cette quatrième manche de la GT4 European Series, les trois duos AKKA-ASP maitrisent déjà les subtilités du tracé pour y avoir roulé la semaine précédente dans le cadre du championnat de France FFSA GT4.

Dès les essais libres, cette maitrise se confirme avec d’excellents chronos dont le meilleur Pro-AM pour Jim Pla/ Jean-Luc Beaubelique (#87), le deuxième Silver pour Paul Evrard/ Timothé Buret (#88) ou le troisième AM pour Mauro et Benjamin Ricci (#61).

Durant les essais qualificatifs, la tension monte d’un cran et la concurrence se fait plus pressante. Sur la première séance, interrompue par un drapeau rouge à 3 minutes du damier, Paul Evrard (#88) se montre performant et se positionne sur la deuxième ligne de la grille, 4ème du général et de la Silver Cup. Jean-Luc Beaubelique (#87) termine 11ème Pro-AM (P29 du général) et Mauro Ricci (#61) 8ème AM.

La seconde séance, très compétitive, propulse Jim Pla (#87) en pole Pro-AM (P5 du général) alors que Timothé Buret (#88) réalise, comme son coéquipier un peu plus tôt, le 4ème chrono de la séance (P4 Silver Cup) qui deviendra finalement le troisième. Petit coup de chaud pour Benjamin Ricci (#61) parti en tête-à-queue au début du chrono mais qui boucle la Q2 dans le Top 5 AM.

Course 1 – Le duo Evrard/Buret (#88) s’offre un superbe podium !
Réputé pour ses brusques revirements météo, le circuit de Spa-Francorchamps offre un ciel dégagé pour le départ de cette première course, dépourvu de tout risque de pluie.
Avec 39 voitures en piste, on se bouscule un peu à l’épingle de La Source, au bout de la ligne droite des stands mais pas de gros contact à signaler. Paul Evrard (#88) se fait un peu tasser et se retrouve 6ème collé dans les échappements de la BMW #12. Beaucoup de virilité s’exprime dans le peloton comme a pu le constater Jean-Luc Beaubelique (#87), victime d’un contact et contraint de rejoindre les stands après 3 tours. Biellette cassée, le verdict est sans appel, impossible de continuer. La déception est grande pour l’équipage pointé avant le départ deuxième du championnat Pro-AM. La bagarre est aussi intense du côté de la AM Cup où Mauro Ricci (#61) a fort à faire.

A l’ouverture de la fenêtre de changement de pilote, Paul Evrard (#88) est toujours 4ème Silver. Une position qu’améliore Timothé Buret en reprenant la piste, troisième. Benjamin Ricci se glisse dans l’habitacle de la #61 et plonge dans la bataille qui fait rage dans la catégorie AM. Aux avant-postes, Timothé Buret (#88) est très combattif, bien décidé à tenter sa chance pour la première marche du podium.

Mais à 22′ de l’arrivée, la procédure de Full Course Yellow est engagée, suivie quelques minutes plus tard de l’entrée en piste du safety-car. A 11’ du damier, le restart permet à au pilote de la #88 de placer une attaque décisive pour s’emparer de la deuxième place face à l’Alpine #30. Malgré un grosse pression jusqu’au damier, le Montpelliérain coupe la ligne à la deuxième place du général et de la Silver Cup, une belle occasion d’engranger quelques gros points au championnat. Cette deuxième partie de course, particulièrement intense, permet à Benjamin Ricci de terminer 7ème des AM.

Course 2 – Une course loin d’être… inoubliable
Le lendemain, la seconde course du meeting se déroule quelques heures avant le départ de la 73ème édition des 24 Heures de Spa. La météo, comme souvent à Spa, a décidé de jouer les trouble-fête. La piste est humide mais quelques zones demeurent sèches et une pluie fine continue de tomber sur certaines portions. Le casse-tête du choix des pneumatiques est le principal sujet. La majorité des concurrents choisit cependant de rester en slicks.

Au passage des feux au vert, Timothé Buret réussit parfaitement son envol et prend les commandes mais en plongeant à La Source, la #88 tire droit avant de revenir sur la trajectoire idéale P2. Jim Pla (#87) conserve sa position, P5, et Benjamin Ricci (#61) est 8ème AM. Ce début de course prend des allures de numéro d’équilibriste. Les premiers affrontements dans ces conditions provoquent quelques belles émotions. La #88 glisse P3 juste avant que le safety-car fasse son apparition après une sortie de piste. Moins de 10 minutes plus tard, le restart s’avère délicat. Timothé Buret (#88) perd une puis deux positions (P5) juste devant Jim Pla (#87) qui subit ensuite une baisse de rythme en raison d’un problème de capteur limitant la puissance moteur et glisse à la 11ème place. Après le changement de pilote, Paul Evrard (#88) pointe toujours dans le Top 5, Jean-Luc Beaubelique (#87) est P11 et Mauro Ricci (#61) P9 AM. Mais le pit-stop de la #88 est mis sous enquête avant d’être pénalisé d’un stop-and-go pour non respect du temps minimum.

Tout espoir de podium, synonyme de points pour le championnat, vient de s’envoler. La fin de course voit le retour de quelques gouttes de pluie mais de trop faible intensité pour perturber le classement. Paul Evrard (#88) passe sous le damier P20 (P12 Silver), Jean-Luc Beaubelique (#87) est P8 Pro-Am alors que Mauro Ricci (#61) termine à une belle 4ème place AM.

Le championnat fera au mois d’août une pause avant que les protagonistes se retrouvent les 4 et 5 septembre sur le circuit du Nürburgring, en Allemagne, non loin de Spa et toujours dans le massif de l’Eifel…

Lydie Arpizou – Race Com,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*