FFSA GT à Nogaro: Une pole, une victoire et deux podiums, le Team AKKA-ASP entre dans le match !

Retour aux traditions cette année avec le coup d’envoi de la saison à l’occasion des Coupes de Pâques, à Nogaro ! Malgré la crise sanitaire qui perdure et l’absence de public, le championnat de France FFSA GT – GT4 France 2021 est sur les rails. Avec une météo clémente, tout particulièrement ensoleillée et un plateau de qualité, le meeting s’est déroulé sous les meilleurs auspices. Dans le clan AKKA-ASP, l’entame de saison est plutôt positive avec une pole (Pro-AM), une victoire et un podium dans la catégorie Silver pour Paul Evrard et Timothé Buret qui roulaient ensemble pour la première fois. L’équipage de la Mercedes-AMG #88 pointe au deuxième rang du classement provisoire du championnat, à seulement trois points des leaders. Du côté des Pro-AM, une pole et une deuxième place pour les vice-champions 2018, Jean-Luc Beaubelique et Jim Pla (#87). Belle performance également pour l’équipage de la #16 Matmut, Fabien Barthez associé à Thomas Drouet, à deux reprises dans le Top 5 de la catégorie. Quelques regrets cependant pour la paire Eric Debard et Simon Gachet qui après une cinquième place Pro-AM sur la Course 1, a du renoncer sur la Course 2 alors que la #81 pointait à la deuxième place (suspension cassée).

Dans le clan AKKA-ASP, les quatre équipages des Mercedes-AMG GT4 sont entrés dans l’arène avec détermination. Dès les essais privés, le ton est donné et Jim Pla, associé à Jean-Luc Beaubelique (#87), s’offre le meilleur chrono du meeting, seul pilote sous la barre des 1:32 au tour. Dans le Top 5, Fabien Barthez et Thomas Drouet (#16) s’inscrivent dans leur sillage juste devant leurs équipiers, Eric Debard et Simon Gachet (#81). Du côté de la catégorie Silver, les nouvelles recrues, Paul Evrard et Timothé Buret (#88) signent le deuxième chrono.
Le lendemain, les deux séances d’essais libres confirment la tendance avec un tir groupé sur la première, aux 6ème (# 87), 7ème (#81) et 8ème (#16) positions et P3 Silver pour la #88, puis le meilleur chrono dans la seconde pour l’équipage de la #87.

Très disputés, les essais qualificatifs (deux séances de 20 minutes), ont permis de définir les premières grilles de la saison. Établie à partir des chronos des Pilotes 1 (les Gentlemen chez les Pro-AM), la grille de la première course de l’année place Paul Evrard (#88) en deuxième ligne, 3ème temps du général et 2ème des Silver. Jean-Luc Beaubelique (#87) et Fabien Barthez (#16) se tiennent dans un mouchoir de poche en 7ème ligne (P7 et P8 Pro-AM) non loin d’Eric Debard (#81) positionné 11ème de la catégorie.

Sur la seconde séance qualificative, Jim Pla (#87) ne fait pas dans le détail, gratifié (une nouvelle fois) du meilleur chrono, il décroche la pole. Ses équipiers ne trainent pas non plus… Simon Gachet (#81) signe le 4ème temps, Thomas Drouet (#16) le 8ème et Timothé Buret (#88) le 5ème Silver. Les équipages AKKA-ASP sont prêts à en découdre…

Course 1 – Premier succès Silver pour Paul Evrard et Timothé Buret (#88) !
Sous un ciel limpide et ensoleillé, le premier affrontement de la saison 2021 débute sur un rythme relativement sage et les 34 GT4 (dont 18 Pro-AM) engagées quittent la grille de départ sans accroc.
Une première hiérarchie se dessine ne laissant aucun doute sur la qualité et le niveau du plateau. Au fil des tours, le rythme s’accélère. Si Paul Evrard (#88) est toujours campé à la 4ème position, ses équipiers n’ont pas cédé à l’emballement des premiers tours et ont laissé filer quelques places. Fabien Barthez (#16) est P16, Eric Debard (#81) P19 et Jean-Luc Beaubelique (#87) P22. A 47’ du damier, un safety-car vient remettre de l’ordre dans le peloton et resserre les rangs. Au restart, Paul Evrard (#88), en bagarre avec une Aston Martin en profite pour placer une attaque décisive et s’installe P2 Silver.

A l’heure du changement de pilote, Fabien Barthez (#16) est le premier à rejoindre les stands et Paul Evrard (#88) ferme la marche. Pour mémoire, les équipages Pro-AM doivent marquer un arrêt au stand de minimum 70s et les Silver, au minimum 75s. Le rythme de ce second relais s’emballe assez rapidement. Timothé Buret a repris les commandes de la #88 et du même coup, s’installe en tête de la catégorie Silver (P2 de la course). Thomas Drouet (#16) sort la cavalerie et entre dans le Top 10 alors que Simon Gachet est 13ème. Jim Pla (#87) ne compte pas trainer non plus depuis la 19ème position.

Alors qu’il reste un quart de la course à effectuer, un second safety car entre en piste. Tempête sous les casques au restart pour ne pas commettre l’erreur fatale. Timothé Buret (#88) ne lâche rien, et surtout pas le leadership de la catégorie, sous pression de coriaces adversaires. Thomas Drouet (#16) et Simon Gachet (#81) sont au contact (P9 et P10) et Jim Pla (#87) est P17.

Les dernières minutes sont intenses mais Timothé Buret ne capitule pas et passe sous le damier deuxième de la course, et surtout signe la première victoire Silver pour l’équipage #88. Derrière, c’est un véritable tir groupé pour le Team AKKA-ASP… Thomas Drouet (#16) est 4ème Pro-AM (P7 overall) devant Simon Gachet (#81) et… Jim Pla (#87) qui termine P6 Pro-AM. Une nouvelle fois, Jim Pla a sorti le grand jeu, prenant le volant P22 et terminant P9 de la course.

Course 2 – Deux podiums dingues !
Pour la seconde et ultime course du week-end, le soleil est toujours au beau fixe et le ciel toujours aussi bleu. Les conditions sont optimales, y compris pour le poleman, Jim Pla (#87) qui réussit parfaitement son envol et prend tout de suite le large. Simon Gachet (#81) se montre opportuniste et se glisse à la 3ème position alors que Thomas Drouet (#16) se propulse à la 6ème avec affirmation. Parti 21ème, Timothé Buret (#88) pointe au 17ème rang. Ce début de course sur un rythme fou pourrait laisser des traces, notamment sur la dégradation des pneumatiques car le circuit de Nogaro est réputé assez abrasif pour les gommes. Alors que Jim Pla (#87) creuse son avance à chaque passage, Simon Gachet (#81) s’empare de la deuxième place après 8 tours, 5 secondes derrière. Thomas Drouet (#17) maintient un rythme soutenu tandis que Timothé Buret (#88) est toujours dans le top 5 des Silver.

Alors que la fenêtre du changement de pilote vient de s’ouvrir, coup de théâtre en piste, Simon Gachet (#81), toujours deuxième est au ralenti. Un triangle de suspension vient de céder, l’abandon est inévitable.
Fabien Barthez (#16) reprend le volant et se montre tout de suite très incisif, grimpant à la 4ème place. Paul Evrard (#88) est quant à lui au pied du podium Silver. Jim Pla (#87) est le dernier à rejoindre les stands et laisse les commandes de la #87 et de la course à Jean-Luc Beaubelique avec une douzaine de secondes d’avance.
Jean-Luc Beaubelique gère son capital temps en maintenant un gros rythme mais ne peut éviter d’en perdre dans le trafic avec des pilotes intercalés parmi les premiers. A 17 minutes du damier, tous ces efforts sont réduits à néant avec l’entrée en piste du safety-car. Au restart, il reste 9 minutes à tenir…

Attaqué sans relâche, Jean-Luc offre une incroyable résistance, multipliant les manœuvres tant habiles qu’efficaces, vendant chèrement sa peau à seulement 4 minutes du damier. Fabien Barthez est alors 7ème du général. Paul Evrard ne renonce pas à aller chercher le podium et donne tout dans les derniers tours.
Finalement, Jean-Luc Beaubelique passe la ligne d’arrivée deuxième Pro-AM (P4 du général) en s’offrant une belle chaleur et une excursion dans l’herbe bordant la piste. En bagarre pour le podium, Fabien Barthez (#16) se n’est pas en reste. Comme à son habitude très combattif, il porte une attaque qui se solde dans le dernier tour par un freinage audacieux. Finalement, le pilote Matmut coupe la ligne 10ème du général et 5ème Pro-AM.
Paul Evrard (#88) atteint son objectif et passe sous le damier cinquième du général et 3ème Silver. Après une victoire la veille, ce nouveau podium installe le duo Evrard-Buret deuxième du championnat, à trois points des leaders.

Pour Jérôme Policand, c’est un début positif : « L’entame de saison est positive. Pas trop de casse et des équipages solides et réguliers. Les Mercedes-AMG n’étaient pas forcément à leur avantage sur ce circuit mais nous étions devant, c’est très satisfaisant. Dommage pour la #81 sur la deuxième course, elle était bien partie pour faire un bon résultat. Quant à Jim… C’est un peu le Lello (Raffaele Marciello) du GT4 ! »

La prochaine manche se déroulera dans le cadre du GT World Challenge Europe (7-9 mai) sur le circuit de Nevers-Magny Cours.

Lydie Arpizou – Race Com,
Photos : Patrick Hecq

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*