Dakar Étape 10 Autos : Peterhansel-Boulanger, comme des gestionnaires

Deuxième victoire à domicile pour le Saoudien Yazeed Al Rajhin (Toyota), il s’impose sur la 10ème étape du Dakar comme il le fit sur la 7, dimanche dernier, en première partie du marathon. Il maîtrisa totalement le secteur devant Nasser Al-Attiyah – Matthieu Baumel (Toyota) et Stéphane Peterhansel – Édouard Boulanger (Buggy Mini), deux parfaits gestionnaires qui conservent le général avec 17 minutes de mieux que le Qatari.

Parti en ouvreur ‘Peter’ a démarré calmement la spéciale en pointant au 7ème rang puis, mis le ‘boost’ sur la fin pour ne pas se laisser distancer… Carlos Sainz réalise une course similaire à celle de son équipier français sur Buggy Mini. Peut être une tactique mise sur pied pour limiter les pneus, la mécanique et la navigation aussi particulièrement pointilleuse ce jour.

Derrière, on se regarde en chien de faïence pour les places d’honneur. Kuba Przygonski, Giniel de Villiers tous deux sur Toyota Hilux, le Russe Vladimir Vasilyev mais aussi le français Mathieu Serradori et sud-africian Baragwanath tous deux sur des Century et Nani Roma (BRX Prodrive) extrêmement régulier, composent le Top10 de cette étape 10 entre Neom et Al-Ula.

Encore deux étapes pour savoir qui de Peterhansel – Boulanger ou de Al-Attiyah – Baumel remportera cette 43ème édition ? Nous ne nous prononcerons pas car, tout peut encore subvenir d’autant que demain, la spéciale développera 500km, ce sera la plus longue, la plus difficile… de cette année selon David Castera.

Marie-France Estenave

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*