Dakar Stage 7 SRT : Entre satisfaction et émotion

En partant 51ème de cette 7ème spéciale du Dakar, Mathieu Serradori et Fabian Lurquin pouvaient se contenter de gérer pour cette épreuve marathon. Mais c’est mal connaître nos compétiteurs dans l’âme. Malgré la désillusion de ne plus pouvoir prétendre à une belle place au général, notre duo SRT attaque cette 2ème semaine de compétition avec le même engagement que le premier jour de la course.

« Toute l’équipe a vraiment bien travaillé sur l’auto. Nous sommes repartis ce matin avec cette envie de bien faire. Et ça a plutôt bien marché car nous finissons avec le 8ème temps au scratch et le CR6 est en parfait état, » souligne le copilote belge.

« Cela nous a fait du bien de refaire une étape ‘propre’. Nous nous sommes arrêtés 4 minutes auprès du CR6 de Brian Baragwanath sinon nous serions proches du 5ème chrono. Mais l’important est ailleurs. Nous avons pris du plaisir aujourd’hui et retrouvé notre rythme. Yasir termine 6ème, le Serradori Racing Team est de nouveau aux avant-postes. Cette satisfaction à l’arrivée contraste avec la triste nouvelle que nous avons apprise. »

En effet, à l’issue de cette 7ème étape ‘marathon’, le pilote varois apprenait la disparition d’une légende du Dakar, Hubert Auriol. « Je suis très attristé d’apprendre cette information. L’an dernier, j’ai eu l’honneur d’échanger quelques mots avec lui lorsqu’il était venu sur le bivouac, j’étais comme un môme. Adieu l’Africain et merci d’avoir transmis à toute une génération ta passion du rallye-raid. »

A noter que notre 3ème équipage Leroy/Delangue poursuit son rallye-raid avec application. 36e du jour, ils prennent toujours autant de plaisir à évoluer dans ce désert saoudien et gagnent en confiance.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*