Dakar Étape 1 : Paroles de pilotes…

L’étape 1 a fait du dégât dans les rangs. A moto, ce sont des erreurs de navigation le point le plus marquant ; en autos, les crevaisons ont été multiples sachant que dans une mer de pierres on roule avec vigilance et régularité.

Ce soir, Toby Price à moto et Carlos Sainz en autos sont les leaders au terme de cette étape 1 du Dakar qui compte encore 11 étapes avant de faire tomber son verdict.

Toby Price : Même en commettant une erreur de navigation en fin de spéciale, l’Australien signe le meilleur temps pour la 13ème fois de sa carrière sur le Dakar et prend les commandes du rallye.

« C’est seulement la première étape, mais c’était assez difficile en navigation. Je me suis un peu perdu juste à 7 kilomètres de l’arrivée. J’ai mis un peu de temps à retrouver mon chemin, mais c’est une bonne journée. Je pense qu’il y aura beaucoup de changements dans les classements cette année. Il faut rester calme et faire ce qu’il faut pour que ça fonctionne. »

Ross Branch : Vainqueur d’étape l’année dernière, le pilote du Botswana, parti en 4ème position, a fait la course avec le groupe de tête, mais perd tout de même près de 10 minutes face au chrono de Toby Price.

« C’était vraiment difficile en navigation aujourd’hui, une des étapes les plus dures que j’ai vues dans ce domaine. Mais j’ai vraiment aimé. J’ai pu reprendre ceux qui sont partis devant moi et rester avec eux., ils avaient tous fait quelques erreurs de navigation. J’ai fait ce que j’ai pu, c’était assez difficile d’être dans les cinq pilotes de tête, mais c’était une bonne leçon. »

Alexandre Giroud : Vainqueur du prologue hier, le pilote Français confirme sa bonne forme en s’imposant sur la première étape devant le Chilien Giovanni Enrico.

« Ça a été un peu la guerre aujourd’hui entre les quads… une belle étape ! On est dans le vif du sujet. C’était compliqué au début parce que j’ouvrais, donc je me suis fait rattraper, la poussière d’un quad se voit de loin. Ensuite c’était le jeu du chat et de la souris. J’arrive le premier, mais il n’est pas dit qu’un autre ne fera pas un meilleur temps. »

Nasser Al-Attiyah : Vainqueur du prologue, Nasser Al-Attiyah a franchi la ligne d’arrivée de la première spéciale en dixième position à douze minutes du vainqueur Carlos Sainz. Un scénario que le pilote Toyota avait envisagé…

« Nous avions décidé de gagner le prologue et en ouvrant la piste aujourd’hui on savait qu’on perdrait du temps. Mais l’important c’est demain. Je suis content de la journée car nous n’avons pas commis d’erreur… »

Stéphane Peterhansel : Deuxième de l’étape du jour derrière son coéquipier Carlos Sainz, « Peter » estime que l’opération ne sera pas nécessairement intéressante dans la perspective de la journée de demain.

« On était beaucoup dans la végétation, avec des arbustes, des virages très serrés… on savait que la carrosserie n’allait pas être dans un bon état ce soir. Mais quand on veut faire un temps, il ne faut pas trop économiser la voiture. On a été avantagé en partant très loin derrière, mais demain si on ouvre la piste ce sera très différent. Ce n’était pas du tout notre stratégie, parce qu’on savait que la 2e étape était encore plus compliqué en navigation. On s’est loupés hier, donc on a fait un bon temps aujourd’hui. Il y a de la théorie, et en pratique c’est compliqué à mettre en place. Il aurait mieux fallu partir 5e ou 6e demain, ça aurait été mieux. »

Mathieu Serradori : Le pilote privé français est venu pour jouer les trouble-fêtes… et signe déjà le 4ème temps du jour.

« Ça a été une journée compliquée pour tout le monde, on est contents d’être à l’arrivée. Le ton de ce Dakar est donné. Il y a eu beaucoup de changements de rythme. On ne s’est pas affolé mais on a poussé fort toute la journée. On a fait quelques petites erreurs mais on n’est pas les seuls. Fabien a fait une super nav, il m’a ramené deux ou trois fois sur la trace à des endroits très compliqués, on a sauté dans les bons oueds. Derrière il y a les gros bras qui arrivent, Carlos et Stéphane sont en train de faire un grosse journée mais on a aussi fait la nôtre. »

Martin Prokop : Auteur du 3ème temps sur la spéciale menant à Bisha, le pilote tchèque n’a été devancé que par Carlos Sainz et Stéphane Peterhansel… il joue dans la cour des grands.

« C’était difficile aujourd’hui. A la fois pour la navigation et à cause des pierres, il y en avait beaucoup. Mais la voiture roule bien, et je crois qu’on a été plutôt bons. Je ne sais pas si le résultat va bouger ou pas… mais ce n’est pas si mal. »

 

Dmitry Sotnikov : Vainqueurs de la première étape, Dmitry Sotnikov et ses équipiers ont néanmoins vécu une journée difficile dans la poussière des véhicules qui précédaient leur Kamaz.

« C’était une journée difficile pour tout le monde. On l’a passée dans la poussière. C’était un peu comme un cauchemar au milieu des motos et des autos. Il y avait aussi beaucoup d’arbres, des cailloux… »

 

Ales Loprais : Performant et régulier, Alex Loprais est un candidat déclaré au podium final. Le Tchèque a bien lancé sa course en terminant à la deuxième place de la première spéciale.

« Plutôt difficile pour une première journée. Il y avait beaucoup de pierres, de la poussière… C’était compliqué au milieu des buggys qu’on avait du mal à doubler. Mais on final on termine sur une bonne position. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*