Dakar : Sensations et émotions sur le prologue…

Cette fois, le Dakar 43ème du nom est parti. Il est sur de bons rails avec des restrictions certes mais, le sport l’emporte sur tout le reste ! Ce prologue de 11 km a donné de premiers verdicts, certes derrière, il faudra concrétiser quotidiennement et, assurer des chronos permettant de rester dans la liste des favoris. Quelques nouveaux ce sont intercalés… mais, ils sont à surveiller et à même en prendre en considération que ce soit à moto, en quad, en autos, en camion et bien évidemment en véhicule léger grosse armada de machines rudement bien menés.

Le prologue permet de formuler l’ordre de départ de l’étape 1 qui, comme on s’en doute sera un nouveau baromètre !

AUTO/Yazeed Al Rajhi : Quatrième l’année dernière du classement général final, le porte-drapeau des Saoudiens a établi le 3ème temps du jour, à 8 » de Nasser Al Attiyah.
« Tout s’est bien passé, nous n’avons pas roulé comme des fous, il fallait éviter d’avoir des problèmes. C’est seulement un prologue, mais nous terminons à une bonne position. »

SSV/Kristen Matlock : A l’attaque de son premier Dakar, l’Américaine Kristen Matlock a décidé de ne pas mettre la charrue avant les bœufs. Elle a donc profité du prologue pour s’assurer que son Polaris était en ordre de marche pour se lancer demain dans l’inconnu.
« On a bien démarré, je ne sais pas à quelle place nous terminons ce prologue mais j’y ai pris du plaisir. Pour moi c’était un deuxième shakedown. Il fallait vérifier de ne pas avoir de problème… »

AUTO/Stéphane Peterhansel : Le recordman de victoires sur le Dakar est satisfait d’avoir repris du service… les 19 secondes de perdues sur Nasser Al Attiyah n’entament pas son plaisir.
« On peut s’estimer super heureux d’être là au départ. Et ça fait du bien de démarrer, parce que ça fait quelques jours qu’on tourne en rond. C’était juste un petit échauffement, mais c’est bon de commencer la course. »

MOTO/Ross Branch : Meilleur débutant en 2019, vainqueur d’une étape en 2020, Ross Branch aborde ce nouveau Dakar plein d’enthousiasme et le couteau entre les dents. L’officiel Yamaha a étrenné ses nouvelles couleurs en signant le quatrième meilleur chrono du prologue.
« Je suis tellement content… J’ai attendu ce moment toute l’année. Il faut remercier David et toute l’organisation pour avoir rendu cette course possible. Nous sommes des privilégiés en ayant la chance d’être… »

AUTO/Carlos Sainz : Le tenant du titre est entré en piste mais a connu un premier contre temps, qui lui vaut un petit débours de 36’’ par rapport à Nasser Al Attiyah.
« Ce n’est pas un très bon départ, puisque nous avons subi une crevaison dans le premier kilomètre, mais le plus important c’est d’avoir terminé. »

AUTO/Nasser Al-Attiyah : Meilleur temps du prologue, Nasser Al-Attiyah est impatient d’en découdre. Battu l’an dernier par Carlos Sainz, le Qatari veut sa revanche.
« On a fait un bon prologue, je suis content que la course soit partie. Le prologue, c’est qu’une mise en bouche, mais elle permet de voir un peu le niveau des uns et des autres. C’est demain que les choses sérieuses vont vraiment commencer, avec une longue première étape… »

MOTO/Maurizio Gerini : Vainqueur de la catégorie marathon en 2018 et 2019, Maurizio Gerini dispute cette année son quatrième Dakar en Original by Motul. Premier motard à l’arrivée du prologue, l’Italien a immortalisé cet instant.
« J’étais tellement heureux de me retrouver à cette première arrivée que j’ai pris le temps de faire une photo : première moto ! Il fallait aussi être bien bien placé aussi pour le départ de demain. Cette année… »

MOTO/Ricky Brabec : Le tenant du titre s’est imposé sur le prologue d’ouverture du Dakar, avec 6 » d’avance sur son coéquipier Joan Barreda et 13 » sur Dani Sanders, nouveau venu sur le rallye.
« Je ne sais pas si c’est le mieux de remporter le prologue, ce n’est pas forcément ce que je voulais faire, mais cela fait du bien d’être de retour en Arabie Saoudite. La poussière était plutôt bonne, il avait plu il y a deux jours dans le secteur. La course n’est pas finie… »

 

MOTO/Adrien Van Beveren : Le leader de Yamaha reste sur une série de trois abandons consécutifs, mais se présente aussi comme l’un des candidats au titre… même avec le 17ème temps du jour.
« C’était assez particulier, j’étais partagé entre regarder le roadbook et suivre les traces. Je n’étais pas très à l’aise, mais je suis confiant. Ça fait du bien de lâcher la pression, et de prendre le départ de la première étape demain. C’était… »

QUAD/Laisvydas Kancius : Premier pilote à débouler à l’ASS du prologue organisé autour de Jeddah, le quadiste lithuanien Laisvydas Kancius n’avait pas assez de mots pour dire son bonheur d’avoir donné le coup d’envoi du Dakar 2021.
« Je suis super content d’être là ! La piste de ce prologue était rapide et caillouteuse. Ça m’a valu un petit problème de pneu… »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*