Dakar 2021 avec Prodrive BRX : La grande motivation de Nani Roma

Nani Roma poursuit l’intense programme d’essais avec le nouveau Proto BRX aux Emirats Arabes Unis : « Je suis à Dubaï depuis plus de vingt jours dont six en compagnie de Sébastien Loeb, » a déclaré le pilote catalan. « Je suis très content de la façon dont tout se déroule même si, nous avons un peu de retard sur le développement. Nous avons parcouru de nombreux kilomètres, nous sommes satisfaits de la voiture, même si, nous ne pouvons nous étalonner avec aucun adversaire et nous ignorons notre compétitivité. »

Depuis la découverte de ce Proto, le double vainqueur du Dakar (1 à moto et 1 en auto) reconnaît apprécier la conduite de ce proto et se réjouit de l’efficacité de sa nouvelle équipe. « Elle est formidable, de grands professionnels qui travaillent dans le bon sens, ils sont très réactifs. Lorsqu’il y a un problème, ils réagissent aussitôt. Nous nous arrêtons de rouler durant quatre jours pour analyser le travail car, les nouvelles pièces sont arrivées d’Angleterre pour les tester en suivant. »

Il n’est jamais facile ni évident de développer une nouvelle auto et de la peaufiner dans ses moindres détails. Raison pour laquelle, il faut impératif mettre les pièces majeures à dure épreuve afin d’en connaître leur longévité et leur résistante surtout sur un Dakar, course d’endurance avec des terrains variés et changeants.

Ces derniers mois ont été particulièrement difficiles pour Nani Roma, loin de sa famille depuis de nombreuses semaines : « Ce n’est pas facile. J’ai passé un mois en Angleterre, une quinzaine de jours en quarantaine et autant en tests. Maintenant, nous passons un mois à Dubaï, et quand nous en aurons fini ici, un ‘shakedown’ est prévu en Angleterre. Ce sont des mois chargés, des moments difficiles, mais pour parvenir à nos fins, il faut travailler et, j’avoue que c’est un plaisir d’avancer avec Prodrive et l’équipe du Bahrain Raid Xtreme. »

Nani fera équipe avec Sébastien Loeb et ne cache pas son plaisir : « Ce fut un plaisir de passer quelques jours avec Sébastien. Nous n’avions jamais travaillé ensemble jusqu’ici. C’est vraiment un garçon formidable et facile à vivre. Nous avons tout partagé et nous nous entendons bien. Dans ces conditions, c’est plus facile. Chacun essaye d’aider l’autre à avancer. Il est important dans un projet comme le nôtre d’avoir quelqu’un avec qui on partage son travail et ses expériences. Nous avons encore une semaine de tests intensifs d’endurance, de tests de nouvelles pièces. »

Un travail intense sur la voiture et un contre la montre s’entame car, le Dakar arrive à grands pas ! « Nous serons à Jeddah dans plus d’un mois et, ce sera ma 25ème participation… J’ai hâte ! »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*