Alpine Elf Europa Cup : Un rendez-vous déjà décisif au Castellet ?

110 DEPAILLER Loic (fra), Alpine A 110 Europa Cup team Racing Technology, action during the 2019 FFSA GT circuit french championship, from october 11 to 13 at Le castellet, France - Photo Marc de Mattia / DPPI

Lancée il y a un peu plus d’un mois, l’Alpine Elf Europa Cup entre cette semaine dans sa seconde moitié de saison sur le Circuit Paul Ricard. La troisième étape du calendrier s’avère d’ores et déjà cruciale puisque deux pilotes peuvent mathématiquement s’offrir le titre dans le Var !

Sur le seul tracé présent chaque année au calendrier depuis la renaissance de l’Alpine Elf Europa Cup en 2018, les concurrents s’apprêtent à vivre un nouveau week-end intense puisque trois courses seront au programme au Castellet.

STOP OU ENCORE POUR MELA ?
Après avoir survolé les débats à Magny-Cours, Jean-Baptiste Mela (Autosport GP) s’est emparé des commandes du classement général et a su profiter des malheurs de Mateo Herrero (Herrero Racing) pour reléguer son plus proche rival à vingt-deux points.

Si cette avance ne représente qu’un peu plus qu’une victoire, celle-ci lui permet toutefois d’aborder ce rendez-vous avec la possibilité d’être sacré dès samedi soir. Revanchard et déterminé à rebondir, Mateo Herrero a aussi ses chances d’être titré, mais il lui faudra réaliser un score parfait tout en espérant que Jean-Baptiste Mela revienne bredouille du Castellet.

La bataille s’annonce donc fascinante entre les deux hommes, dont les concurrents attendent le moindre faux pas pour leur ravir de précieux points.

Extrêmement réguliers depuis le début de saison, Laurent Hurgon (Autosport GP) et Pierre Sancinena (Racing Technology) viseront leur première victoire de l’année pour se rapprocher de la tête. Si le premier chasse toujours son premier succès dans la catégorie, le second tentera de retrouver la plus haute marche du podium comme il l’avait fait lors de la course inaugurale de la discipline sur ce même circuit en 2018 !

Sur un circuit qu’il connaît parfaitement, Marc Guillot (Herrero Racing) cherchera à reprendre du terrain sur le groupe de tête, mais aussi à distancer Edwin Traynard (Autosport GP) et Lilou Wadoux (Autosport GP) qui le talonnent dans la lutte pour la cinquième place.

Avec déjà une victoire à son actif lors du premier rendez-vous proposant trois courses, Edwin Traynard tentera de récidiver au Castellet tandis que Lilou Wadoux voudra accélérer sa montée en puissance l’ayant vu finir par deux fois à un souffle du podium à Magny-Cours.

Également en embuscade, Gosia Rdest (Racing Technology) retrouvera le circuit de ses débuts en Alpine Elf Europa Cup et s’appuiera sur cette expérience pour franchir un cap et se rapprocher du top cinq.

LA TENSION MONTE CHEZ LES GENTLEMEN
Comme à Nogaro, Philippe Bourgois (Racing Technology) et Stéphane Auriacombe (Herrero Racing) ont partagé les victoires à Magny-Cours. Le Belge et le Français devrait donc poursuivre leur duel au Circuit Paul Ricard, d’autant qu’ils bataillent également pour la dixième place du classement général.

Leurs rivaux sont toutefois loin d’avoir dit leur dernier mot. Présent aux avant-postes de la catégorie depuis le début de saison, Anthony Fournier (Race Cars Consulting) souhaitera convertir sa belle vitesse de pointe par un premier succès.

Yves Lemaître (Mirage Racing) et Stéphane Proux (Herrero Racing) auront le même objectif après avoir signé leurs meilleurs résultats de l’année lors du rendez-vous précédent tandis que Franc Rouxel (Herrero Racing) et Pierre Macchi (Autosport GP) voudront capitaliser sur leur expérience pour l’emporter.

Inéligibles aux points, les pilotes de l’Alpine A110 Cup #110 pourraient néanmoins créer la surprise puisque deux Gentlemen seront au volant avec Philippe Quétaud et Julien Fébreau. La voix française de la Formule 1 effectuera ainsi sa deuxième apparition en Alpine Elf Europa Cup, un an après s’être imposé lors de ses débuts à Nogaro !

Deux pilotes effectueront également leurs premiers tours de roues en Alpine A110 Cup ce week-end avec un Gentleman – Frédéric Croullet (Herrero Racing) – un Junior – Léo Boulay (Autosport GP).

Alexandra Jentet,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*