Roscar GT Challenge: Enfin les retrouvailles sur le circuit de Lédenon !

En raison de plusieurs désistements de dernière minute liés à la crise sanitaire, Christian Rossi et Philippe Naniche qui gèrent désormais conjointement le Roscar, accueillaient sur le circuit de Lédenon, une vingtaine de voitures pour la première manche du ROSCAR GT CHALLENGE 2020.

La nouvelle organisation implique quelques changements dans le déroulé des week-ends de courses, qui ont enfin pu reprendre à Lédenon les 18 et 19 septembre derniers. Si le format des week-ends reste inchangé avec 30 minutes d’essais libres et deux courses d’une heure, l’accueil des participants se fait désormais au sein d’un ‘Club Pilotes’, leur permettant de se réunir après chaque roulage pour partager leurs expériences autour d’un café.

Nouveau également cette année, la présence d’un directeur de course unique sur l’ensemble des épreuves, et une communication plus étendue avec les médias, qui permettra de mettre en valeur les performances de chacun. Une page Facebook et un nouveau site internet offrent par ailleurs le partage d’images et des résultats après chaque manche.

L’intersaison a été longue, très longue, mais que de bonheurs partagés pour ces retrouvailles sur le très technique circuit de 3,156 km de Lédenon.

Nous avons rencontré les vainqueurs 2019, également vainqueurs de leur groupe à Lédenon, Jean-Charles Levy et David Defaux du Team Gentlemen Drivers / 2BAutosport : « Nous participons au Roscar depuis 2015 chacun de notre côté et avons commencé à rouler ensemble l’année dernière. Ce fut une superbe saison que nous avons d’ailleurs remportée dans notre catégorie. Franchement ça fait vraiment plaisir de revenir sur ce circuit sur lequel nous avions déjà gagné. »

Ça fait quoi de gagner le Roscar 2019 ? « C’est vraiment sympa, parce que nous avons gagné contre une voiture qui était plus performante que la nôtre, une nouvelle génération de Porsche. Donc on peut être fiers de nos performances. Nous sommes tous les deux des pilotes amateurs, David est carrément novice, mais c’est en partageant nos expériences et en travaillant beaucoup que nous sommes parvenus à de bons résultats. »

Vous avez remporté votre groupe dans la course ce week-end à Lédenon… : « Oui, c’est super » raconte Jean-Charles à l’issue de la course samedi soir, « d’autant plus que c’est ici que nous nous sommes connus, donc c’est un vrai plaisir. En plus, j’affectionne particulièrement cette piste et c’est un vrai bonheur. L’ambiance que l’on trouve dans le paddock du Roscar est vraiment chouette. Il n’y a pas de prise de tête, tout le monde s’entend bien sur la piste comme dans les paddocks. L’association de Christian et Philippe nous offre désormais une nouvelle façon d’aborder le sport auto et je pense sincèrement que cela va tous nous tirer vers le haut. Le fait de rouler ici par exemple avec la Lamera Cup donne plus de vie au paddock et au week-end. Certains disent que l’on roule un peu moins, mais si les pilotes participent à toutes les séances de roulage qui leur sont proposées, sincèrement on ne perd pas de temps de roulage. Il y a aussi une plus grande convivialité, notamment grâce au Club Pilotes, c’est chaleureux et sympa. Vivement la prochaine. »

Christian Rossi : « Nous avons attendu ce rendez-vous avec impatience et avions, il faut bien l’avouer, un peu peur de ne pas pouvoir l’organiser. Les conditions sanitaires ont bouleversé cette saison et nous naviguons au jour le jour, avec de nouvelles contraintes. Ce n’est pas simple, mais nous sommes ravis d’avoir enfin pu lancer la saison en appliquant bien évidemment les règles préconisées en haut lieu afin de garantir la sécurité de tous. Nos pilotes se sont vraiment fait plaisir, nous avons eu un peu de pluie, mais heureusement, nous avons évité l’épisode cévenol qui s’est abattu un peu plus haut, dans le Gard. »

Philippe Naniche : « Nous attendions 25/26 voitures, mais avons dû faire avec quelques défections de dernière minute, notamment avec nos amis Suisses et Belges qui n’ont pas pu faire le déplacement à cause des nouvelles règles de sécurité mises en place dans leurs pays respectifs, qui imposaient une quarantaine à toutes les personnes revenant de Zones Rouges en France. Nos pilotes ont choisi la prudence et leur profession et nous le comprenons bien évidemment. Le plateau était donc un réduit à 19 voitures à Lédenon, mais j’espère bien que nous retrouverons notre plateau complet au Paul Ricard les 10 & 11 octobre prochain.
« Nous avions des pilotes avides de reprendre la piste au volant de très belles autos et d’en découdre toujours pacifiquement. Cela s’est traduit par de très belles bagarres en piste et pas ou peu d’accrochages… Quatre catégories se partageaient la piste dans les deux courses du ROSCAR GT Challenge, nous avons donc quatre podiums à l’issue du week-end, puisque les résultats se cumulent.
« Je suis personnellement ravi de cette première course 2020 et de l’organisation que nous avons su mettre en place. La répartition des rôles entre Christian et moi s’est faite tout à fait naturellement, et les sourires sur les visages de nos pilotes sont notre plus belle récompense. »

CLASSEMENT SCRATCH & GROUPE 1 :
1 – Olivier Favre / Hugo Chevalier – 991 Cup
2 – Regis Rego de Sebes / Johann Boris Scheier – 991 Cup
3 – Olivier Rabot / Sébastien Desoille – 991 R
GROUPE 2 :
1 – David Defaux / Jean Charles Levy – 991 Cup
GROUPE 3 :
1 – Gabriel Pemeant / Damien Roche – 997 Cup
GROUPE 4 :
1 – Esteve Olivier – Audi R8 GT4

Rendez-vous sur le Circuit Paul Ricard les 10 & 11 octobre.

Marie-Pierre Dupasquier-Damagnez,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*