24 Heures du Mans: Réactions des vainqueurs LMP2

A l’issue d’une course particulièrement intense et âprement disputée en catégorie LMP2, c’est finalement l’équipage de l’Oreca 07-Gibson United Autosports qui l’emporte.

Au terme d’une course riche en rebondissements, c’est la voiture #22 de l’équipe United Autosports qui s’impose en catégorie LMP2 avec le trio Phil Hanson/Filipe Albuquerque/Paul Di Resta devant la voiture #38 Jota et la voiture #31 Panis Racing. L’équipe remporte également le Trophée Endurance FIA des équipes et pilotes LMP2.

Phil Hanson, jeune pilote britannique de 21 ans qui compte 3 participations aux 24 Heures du Mans, indique : « Je suis très heureux d’avoir décroché cette victoire. La fin de course a été tendue parce qu’on ne savait pas si JOTA allait s’arrêter ou non, cela nous a obligé à attaquer jusqu’à la fin ! Ce ne sont pas les mêmes émotions que quand on n’a qu’à dérouler pour aller jusqu’à la ligne. »

Filipe Albuquerque, habitué au circuit avec 6 participations à la course, livre son sentiment : « Nous avons participé à cette course à plusieurs reprises, c’est d’ailleurs ma septième venue au Mans, et nous aurions pu jouer la victoire mais à chaque fois nous avons rencontré un imprévu nous empêchant d’y parvenir. L’entrée en piste de la voiture de sécurité à plusieurs reprises a joué tantôt en faveur de JOTA tantôt pour nous. Même à dix minutes de la fin de la course, la victoire n’était pas acquise. Nous avions 50 secondes d’avance sur l’équipe JOTA et nous devions marquer un arrêt au stand pour faire le plein de carburant, nous étions donc dans l’incertitude. Ce n’est pas vous qui choisissez Le Mans, c’est Le Mans qui vous choisit et c’est la quatrième victoire de l’équipe en Championnat d’Endurance FIA WEC! J’attendais avec impatience que ce jour arrive et j’ai tout fait pour y parvenir. La catégorie LMP2 est très disputée avec des pilotes de bon niveau et très compétitifs. »

Paul Di Resta, qui a déjà participé aux éditions 2018 et 2019, raconte : « Pour moi cette victoire est exceptionnelle, gagner Le Mans est quelque chose d’unique. Nous savions que nous étions en position pour jouer la victoire. Je pense que la catégorie LMP2 a été la classe la plus difficile à gagner. Donc nous allons fêter cette victoire cet après-midi et l’important c’est vraiment de saluer le travail de toute l’équipe. Elle n’a pas ménagé ses efforts pour préparer la voiture et la rendre la plus compétitive possible. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*