FFSA GT Magny-Cours : Un succès total pour le festival nivernais

Le Championnat de France FFSA des Circuits a pris des allures plus internationales que jamais à une quinzaine de kilomètres de Nevers. En plus des catégories habituelles de la compétition hexagonale que sont le Championnat de France FFSA GT, le Championnat de France FFSA de Formule 4, la Renault Clio Cup France, la Sprint Cup by Funyo Sport Proto, l’Alpine Elf Europa Cup et la Porsche Carrera Cup France, l’affiche de ce fantastique meeting comprenait aussi le GT World Challenge Europe Powered by AWS et la Formula Renault Eurocup. De quoi proposer un véritable festival sur le Circuit de Nevers Magny-Cours !

Un superbe week-end de fin d’été baigné par le soleil, pas moins de 226 pilotes – professionnels, semi-professionnels ou amateurs – répartis dans huit championnats, une grande variété en piste avec des GT, des monoplaces, des voitures de tourisme et même de petits prototypes… Tous les ingrédients étaient réunis pour faire de la deuxième épreuve du Championnat de France FFSA des Circuits une totale réussite. Un seul regret : une situation sanitaire qui n’a pas permis d’accueillir davantage de spectateurs, ceux-ci étant limités en nombre. Ceux qui avaient pu acheter leur ticket en prévente ont bien profité de l’expérience, les autres ont pu suivre en direct intégral les 19 courses sur la chaîne YouTube GT World. Au vu des milliers de connexions ce week-end, ce meeting nivernais a répondu aux attentes des passionnés.

Championnat de France FFSA GT : rebondissements en série
Suite au forfait de l’Alpine #22 du Mirage Racing, ce sont 32 GT4 qui se sont élancées samedi à la nuit tombante pour la première course. Partie depuis la pole position, la Mercedes-AMG #2 de l’équipe CD Sport a dominé de bout en bout samedi, Fabien Lavergne et Edouard Cauhaupé remportant leur premier succès dans le Championnat de France FFSA GT. Deuxièmes, Grégory Guilvert et Fabien Michal (Audi R8 LMS GT4 #42 – Saintéloc Racing) marquaient le maximum de points en Pro-Am. Et comme leurs rivaux perdaient tous des plumes durant cette première joute, les doubles champions en titre prenaient assez largement la tête du championnat. Le podium général de cette première confrontation était complété par le duo Ricardo van der Ende-Benjamin Lessennes (BMW M4 GT4 #17 – L’Espace Bienvenue).

Dans la Am Cup, Erwan Bastard et Sylvain Caroff (Ginetta G55 GT4 #72 – ANS Motorsport) s’imposaient dans le tout dernier tour, aux dépens de Pascal Huteau et Christophe Hamon (Audi R8 LMS GT4 #5 – Team Fullmotorsport).

Si la première course avait été assez limpide, la deuxième fut explosive. Largement en tête de la Am Cup et en route vers une deuxième victoire dasn cette catégorie, Sylvain Caroff percutait Jean-Luc Beaubelique au freinage de l’épingle d’Adélaïde à 10 minutes de l’arrivée. Immobilisée au milieu de la piste, sa Ginetta contraignait la direction de course à neutraliser l’épreuve. À la relance, Ricardo van der Ende bondissait depuis la 3ème place pour s’emparer des rênes de la course en quelques virages. Avec Benjamin Lessennes, il offrait une nouvelle victoire à l’équipe L’Espace Bienvenue et à la BMW M4 GT4. Avec quatre victoires et une deuxième place en cinq courses, ces deux-là mènent largement la Silver Cup.

Durant deux derniers tours de folie, Benjamin Lariche (Ginetta G55 GT4 – Speed Car), seulement 6e avant la neutralisation, arrachait la 2e place en compagnie de Robert Consani. Derrière eux, Jean-Luc Beaubelique et Jim Pla remportaient une magnifique victoire en Pro-Am face à Grégory Guilvert et Fabien Michal, qui confortent malgré tout leur leadership dans le classement provisoire en empochant des points précieux.

Avec une fantastique 5ème place au général, Pascal Huteau et Christophe Hamon ont profité de l’accident de Sylvain Caroff pour s’imposer en Am Cup et passer en tête du championnat. Toujours dans cette catégorie, Christophe Carrière et Didier Dumaine semblent enfin s’être débarrassés du chat noir qui les a poursuivis à Nogaro. Le duo de l’Aston Martin AGS Events #161 est monté deux fois sur le podium.

GT World Challenge Europe Powered by AWS
Lors de la première course Europe sur le Circuit de Nevers Magny-Courrs, le duo allemand Stolz-Engel s’offrait une première victoire en GT World Challenge Europe Powered by AWS pour l’équipe d’Hubert Haupt quelques heures seulement après que Stolz ait enregistré sa première pole lors de la séance de qualification de samedi après-midi. Il a contrôlé le départ et s’est éloigné de Mikäel Grenier lors de la phase d’ouverture de la course, tandis que le pilote Emil Frey Racing a également montré une vitesse accrocheuse au volant de sa Lamborghini #14, se hissant à la seconde place à l’issue du sprint d’une heure. L’Audi R8 LMS #32 (Belgian Audi Club Team WRT) de Charles Weerts et Dries Vanthoor comblait le top 3 de cette première course nivernaise.

Les honneurs Pro-Am sont allés à la Ferrari #92 Sky Tempesta Racing de Jonathan Hui et Giancarlo Fisichella. L’équipage débutant a montré un rythme soutenu tout le week-end et a terminé une excellente 11e place dans la nocturne de l’épreuve.

L’Audi #26, bel et bien en lice pour les honneurs de la Silver Cup cette saison, mais cela n’a pas empêché Gachet d’être le plus rapide au général lors de la séance qualificative du dimanche matin. Le Français a ensuite conservé son avantage tout au long de la course, en repoussant Raffaele Marciello dans la Mercedes-AMG # 88 AKKA ASP. La Mercedes-AMG #4 HRT #4, vitorieuse la veille, complétait quant à elle le podium.

Jonathan Hui et Giancarlo Fisichella remportaient quant à eux leur deuxième victoire Pro-Am du week-end alors que Sky Tempesta Racing a remporté un autre doublé.

Championnat de France F4
Course 1
C’est samedi 12 septembre, un peu avant 9 heures du matin, que le départ était donné avec un Ren Sato impérial. Sami Meguetounif prenait immédiatement la roue du Japonais, avec Ayumu Iwasa collé à son aileron.

Très rapide depuis le début du meeting sur le circuit nivernais, Meguetounif maintenait un rythme élevé pour rester dans le sillage du leader, mais Sato répliquait par des temps ne cessant de s’améliorer au fil des tours. Le Japonais finissait par fixer le meilleur tour en 1’40″030 et creuser l’écart pour s’imposer pour la première fois en terre française !

Course 2
Il s’est passé beaucoup de choses dans cette course du samedi après-midi, avec un départ donné dans l’ordre inverse pour les 10 premiers de la Course 1.

Owen Tangavelou s’élançait parfaitement depuis sa pole position et bouclait le premier tour en tête malgré la pression de Ivan Peklin. C’est un peu plus tard dans le virage du Lycée que l’Ukrainien trouvait l’ouverture.

L’intensité de la course grimpait encore d’un cran avec beaucoup d’animation dans le peloton. Les pneumatiques ont été mis à rude épreuve, entraînant plusieurs écarts de trajectoire.

Sous le damier, Peklin conservait in extremis le meilleur sur Cabirou et Leroux. Mais les positions s’inversaient après enquête des commissaires sportifs, le Japonais ayant court-circuité une chicane pour prendre l’avantage. Sato devait se satisfaire de la 6e place devant Catalano, encore vainqueur en Junior.

Course 3
Une petite erreur et un passage dans le bac à graviers auraient pu avoir de fâcheuses conséquences pour Ren Sato. Mais le Japonais possédait suffisamment d’avance pour rester premier et remporter la Course 3 du Championnat de France F4 à Magny-Cours.

Le classement provisoire de la FFSA Academy vient de changer de leader ! Le Japonais Ren Sato a ajouté une deuxième victoire à son jeune palmarès et a ainsi relayé son compatriote Ayumu Iwasa en tête du Championnat de France F4. En montant à nouveau sur le podium, Isack Hadjar a confirmé qu’il reste un sérieux candidat au titre pour cette saison 2020 décidément passionnante. Une fois de plus, l’action n’a pas manqué au sein du peloton lors de cette dernière course du meeting.

Formule Renault Eurocup
Victor Martins (ART Grand Prix) et Caio Collet (R-ace GP) continuent de s’imposer comme les hommes forts de la Formule Renault Eurocup depuis la rentrée.

Inédit au calendrier depuis dix ans, le Circuit de Nevers Magny-Cours retrouvait la catégorie organisée par Renault Sport Racing le week-end dernier. Leader de bout en bout, Caio Collet dominait les débats samedi pour reprendre provisoirement la tête du classement général.

Champion de France FFSA F4 en 2018, le Brésilien s’inclinait toutefois dans la deuxième qualification pour sept millièmes de seconde seulement face à Victor Martins. Malgré la pression de son rival, toujours à moins d’une seconde de lui, le membre de l’Équipe de France FFSA ne tremblait pas pour signer sa troisième victoire en huit jours.

Fort de ce succès, Victor Martins quitte la Nièvre avec deux unités d’avance sur Caio Collet. Les deux hommes creusent l’écart sur leurs poursuivants, menés par David Vidales (JD Motorsport). Deuxième et troisième ce week-end, le rookie espagnol poursuit ses débuts sensationnels en monoplace en comptant déjà cinq podiums en six départs à son actif.

Vicky Piria (Bhaitech Racing) réalisait également une belle performance en devenant la première femme à entrer dans les points avec la Formule Renault FR-19 et la première en Formule Renault Eurocup depuis Rahel Frey en 2006.

Clio Cup France
Si l’équipe Milan Compétition continue de truster les premiers rôles dans l’ère Nouvelle Clio Cup, le pilote présent sur la plus haute marche du podium a changé à l’issue de deux courses extrêmement disputées sur le Circuit de Nevers Magny-Cours.

Auteur d’un doublé à Nogaro, Nicolas Milan a cette fois été défait par l’un de ses équipiers. Parti en pole position samedi, Corentin Tierce exploitait parfaitement l’aspiration après le dépassement de son chef de file avant de reprendre les commandes à trois tours de l’arrivée.

Quatrième sur la grille dimanche, le meilleur Junior de la discipline en 2018 gagnait une place au départ avant de profiter du duel entre Anthony Jurado et Nicolas Milan pour prendre l’avantage à mi-course et emmener un triplé Milan Compétition sous le damier.

Avec cette double victoire, Corentin Tierce se hisse au troisième rang d’un classement général toujours dominé par Nicolas Milan devant David Pouget. Dans la catégorie Junior, Romain Boeckler (BRS Racing Team) poursuit son sans-faute avec deux nouveaux succès tandis que Mickaël Carrée (T2CM) et Guillaume Savoldelli (TB2S) ont partagé les honneurs chez les Gentlemen.

Alpine Elf Europa Cup
Rien ni personne n’a su résister à Jean-Baptiste Mela sur le Circuit de Nevers Magny-Cours.

Dans la Nièvre, le pilote Autosport GP s’est tout simplement montré irrésistible en survolant les débats. En tête dès les essais, Jean Baptiste Mela confirmait en frappant fort d’entrée lors de chacune des deux séances qualificatives pour s’offrir les deux pole positions en jeu.

Le Junior poursuivait sur sa lancée en course pour s’imposer par deux fois devant son équipier Laurent Hurgon, qui aura réussi à l’exploit de le devancer dimanche… Le temps de deux virages seulement ! Malgré les attaques de Lilou Wadoux de jour comme de nuit, le vainqueur 2018 de l’Alpine Elf Europa Cup Pierre Sancinena (Racing Technology) privait Autosport GP d’un triplé en terminant deux fois troisième.

Auteur d’un grand chelem en Bourgogne, Jean-Baptiste Mela compte désormais l’équivalent d’une victoire d’avance sur Matéo Herrero (Herrero Racing), lui-même six points devant Laurent Hurgon et Pierre Sancinena.

Dans la catégorie Gentlemen, Philippe Bourgois (Racing Technology) et Stéphane Auriacombe (Herrero Racing) partageaient comme à Nogaro les honneurs à l’issue de deux courses ardemment disputées.

Porsche Carrera Cup France
Grands animateurs de l’édition passée, Ayhancan Güven (Martinet by Alméras) et Florian Latorre (CLRT) se sont partagés les lauriers sur cette première confrontation.

À Magny-Cours, la Porsche Carrera Cup France 2020 a pris des allures du cru 2019, lorsque Florian Latorre (CLRT), deuxième la saison passée, s’est invité au tout dernier moment à la fête. C’est d’ailleurs lui qui s’est octroyé les deux pole positions, à chaque fois devant Marvin Klein (Martinet by Alméras), deuxième rookie en 2019, et Ayhancan Güven (Martinet by Alméras), le double champion sortant.

Le Français de 23 ans a réalisé un cavalier seul sur la course d’ouverture, avant d’être rétrogradé au cinquième rang à la suite d’une pénalité de quinze secondes pour un faux départ. La victoire est revenue à Ayhancan Güven devant Jaxon Evans (BWT Lechner Racing) et Jean-Baptiste Simmenauer (BWT Lechner Racing).

En Pro-Am, si Nicolas Misslin (BWT Lechner Racing) a confirmé ses velléités de troisième titre consécutif en s’emparant de la pole position, c’est Sylvain Noël (Racing Technology) qui a signé un retour remarqué en s’imposant devant Christophe Lapierre (Sébastien Loeb Racing) et Jérôme Boullery (Racing Technology). Emil Caumes (CLRT) s’est adjugé quant à lui la catégorie Am devant Maxence Maurice (Imsa Performance) et François Lansard (CLRT).

Dimanche, Florian Latorre a mené de bout en bout, pour offrir un premier succès en Porsche Carrera Cup France à CLRT. Il a devancé un Jean-Baptiste Simmenauer et Marvin Klein, récompensé de sa régularité aux avants postes, tandis que Jaxon Evans et Ayhancan Güven ont fermé le top cinq.

En Pro-Am, Sylvain Noël a fait le début de course en tête, mais une petite faute lui a valu d’ouvrir la porte à Nicolas Misslin, lequel s’est finalement fait surprendre dans les dernières minutes par Christophe Lapierre pour le gain de la victoire. Une victoire qui en Am est revenue à Maxence Maurice devant Emil Caumes et Franck Leherpeur (Racing Technology).

Sprint Cup by Funyo Sport-Proto
Le spectacle fut comme toujours au rendez-vous et les dépassements furent légion à tous les niveaux du plateau. Le classement changeant quasiment à chaque virage. Excepté pour Marc Antoine Dannielou (HMC Racing), qui remporte les 4 courses du weekend ou Patrick Seillé (Bleu Mercure Racing), en montant sur la seconde marche des 4 podiums.

Derrière beaucoup d’animation avec les équipiers de ce dernier, Gwenaël Delomier, Eric Tessier ou encore Aurélien Robineau qui fut contraint de remonter au classement après avoir mal entamé ce meeting.

Magny-Cours à signé le grand retour d’Yves Orhant fondateur de la marque Funyo mais également de Pierre-Alexis Lacorte du team Pôle Position 81.

Chez les Gentlemen, les frères Vassal Michel et Christian (RV Compétition) ont animé les débats en collectionnant les podiums, tout comme Marcel Sciabbarrasi (Sciabbarrasi Compétition, Christian Camboulive (HMC Racing) et Yves Orhant (Yo Compétition), ce qui laisse on ne peut plus de prétendants au trône dans cette catégorie Gentleman. Rappelons que le vainqueur de la catégorie remportera un essai en Alpine CUP A110 à l’issue de la saison 2020.

Dans la catégorie Espoir, Marc Antoine Dannielou (HMC Racing) et Gwenaël Delomier (Bleu Mercure Racing) s’échappent au classement, mais se sont surtout les performances du jeune Hugo Condé (HMC Racing) qui ont impressionnées et dévoilent le talent du plus jeune pilote du plateau.

Grosse frayeur lors de la course 4 pour Gwenaël Delomier et Oswald Triboulet qui se sont percutés. Un accident très impressionnant mais heureusement sans gravité pour les pensionnaires du team Bleu Mercure Racing.

Communiqué FFSA,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*