GT4: Une paire de doubles champions dans la course pour la passe de trois !

Depuis que leur association a débuté en 2018, Grégory Guilvert et Fabien Michal sont montés onze fois sur le podium dont cinq fois sur la première marche et ils ont raflé deux couronnes de champion de France ! Ces statistiques ne leur ont sans doute pas donné une envie délirante de révolutionner leur stratégie. Ils sont donc repartis pour une nouvelle campagne avec leur équipe préférée Saintéloc et une Audi R8 LMS GT4 identique, à l’exception d’un peu d’aéro, d’un traction control évolué et d’une nouvelle décoration. Ils occupent la 2ème place du championnat au soir du premier rendez-vous de Nogaro… exactement comme en 2019 !

Même quand on décide de ne pas changer une équipe qui gagne, l’environnement, lui ne reste pas immuable. La concurrence s’organise, de nouvelles voitures apparaissent, à l’image de la Toyota Supra. Cette année, Pirelli propose de nouveaux pneus et le promoteur SRO a introduit une troisième catégorie, pour les équipages qui associent deux pilotes gradés ‘Silver’. Greg et Fabien restent classés en ‘Pro-Am’, la catégorie qui regroupe le plateau le plus consistant avec 17 engagés à Nogaro pour le premier meeting de la saison. Conquérir un troisième titre de champion de France FFSA GT ne sera donc sans doute pas plus facile en 2020 que ces deux dernières années.

Comme la quasi-totalité de leurs adversaires, les doubles champions en titre sont venus le dernier jour de juin et le premier jour de juillet effectuer des tests à Nogaro pour préparer les Coupes de Pâques… organisées cette année une semaine après la fête de l’Assomption. « Nous avons compris que ça n’allait pas être évident comme souvent à Nogaro qui n’est pas le circuit préféré de l’Audi » décrivait Greg. « Pour autant, nos ingénieurs ont fait les bons choix techniques, il ne nous restait donc plus qu’à faire le moins d’erreurs possible en piste pour ‘scorer’ le maximum de points. »

Greg et Fabien se sont souvent bien acquittés de ce genre de mission et Nogaro 2020 n’a pas contredit la tendance. Bien sûr le peloton reste rugueux et les pièges sont nombreux mais le métier des pilotes associé à des arrêts au stands presque plus que parfaits ont propulsé l’Audi #42 aux avant-postes. Avec deux 4ème places et la deuxième marche du podium à l’arrivée d’une très spectaculaire course 3, il y avait de quoi être satisfait et confiant pour la suite.

Avant d’affronter le tracé de Magny-Cours où il s’est imposé il y a deux ans, l’équipage Michal-Guilvert compte six points de retard sur les leaders et le quarté de tête se tient en seulement 8 points. Il y aura du beau sport dans la Nièvre du 11 au 13 septembre.

Romane Didier,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*