GT World Challenge Europe Misano: Pole et victoire pour le Team AKKA-ASP !

Deuxième rendez-vous italien consécutif pour le GT World Challenge Europe mais cette fois pour le championnat Sprint… Mer et soleil sont au rendez-vous de cette escale sur la côte Adriatique, qui se déroule, comme à Imola, dans des conditions sanitaires particulières.
Avec un meeting de moins au championnat, SRO Motorsport a cependant souhaité maintenir le même nombre de courses sur la saison, ce qui explique que sur les meetings de Misano et de Barcelone, trois courses sont programmées. Trois courses et des fortunes diverses. Cependant, une pole et une belle victoire sont à mettre au crédit de la Mercedes-AMG GT3 #88 de Timur Boguslavskiy et Raffaele Marciello. Concernant la #89 de Jim Pla et Benjamin Hites, malgré de solides performances, les deux premières courses se soldent par un abandon après un accrochage et l’impossibilité de participer à la troisième. Au classement Sprint, le duo italo-russe pointe à la quatrième place du championnat. Prochain rendez-vous ‘Sprint’, en France les 12 et 13 septembre à Magny-Cours, tout juste une semaine après les 6 Heures de Nürburgring, la deuxième épreuve Endurance. Au classement général, Endurance et Sprint, le Team AKKA-ASP pointe deuxième et la paire Boguslavskiy-Marciello est troisième.

Essais privés, libres et Qualifications: AKKA-ASP joue placé et décroche une pole !
Dès les essais privés puis les essais libres, le Team AKKA-ASP montre les muscles. Au volant de la Mercedes-AMG GT3 #88, Raffaele Marciello joue à domicile sur une piste qu’il connaît sur le bout des gants mais sur laquelle il ne s’est jusque là jamais imposé en Sprint malgré deux poles consécutives en 2018 et 2019. Ultra-rapide, le pilote italien entraine dans son sillage ses équipiers dans le Top 5.
Ces bonnes perspectives se confirment avec les séances qualificatives qui se révèlent très animées. Au terme de la première séance définissant la grille de la première course, Jim Pla signe le 3ème chrono du général (2ème Silver) alors que Timur Boguslavskiy s’installe sur la 7ème ligne de la grille.
La deuxième séance va permettre à Raffaele Marciello de faire parler la poudre en s’adjugeant non seulement sa troisième pole consécutive sur ce tracé mais aussi en signant le record au tour du circuit Marco Simoncelli dans la discipline. Au volant de la #89, Benjamin Hites connaît son baptême du feu en Sprint. Le pilote chilien, performant en début de séance, devra cependant se contenter de la 9ème ligne sur la Course 2.

Avec trois courses au programme, cela suggère trois séances qualificatives. A Misano, le Pilote 1 effectue la Q3 alors qu’à Barcelone (l’autre meeting qui comptera trois courses), le Pilote 2 sera en piste pour la grille de la troisième course.
En ce dimanche matin, sur la côte adriatique, pour la Q3 les conditions sont optimales avec une adhérence maximale et une température relativement ‘fraiche’ qui permet aux moteurs de s’exprimer. Dès les premiers tours, le rythme est soutenu. Jim Pla (#89) et Timur Boguslavskiy (#88) ne se ménagent pas. Au final, 17 voitures (sur 21 en piste) sont dans la même seconde et le Top 10 se tient en moins de 3/10ème, autant dire que les pilotes sont motivés… Timur Boguslavskiy signe le 7ème chrono et Jim Pla le 13ème (4ème Silver).

Course 1 : Enthousiasme et déception…
La première course du meeting se déroule samedi en fin de journée alors que le soleil décline. Dès le passage des feux au vert, Jim Pla (#89) réussit son envol et conserve sa 3ème position (P2 de la Silver Cup) tandis que Timur Boguslavskiy (#88) se lance tout de suite dans la bagarre. Au fil des tours, cette première partie de course augmente en intensité. Au terme du premier relais, Jim Pla alors cinquième cède sa place à Benjamin Hites qui reprend la piste au sixième rang. De son côté, Raffaele Marciello entre dans la danse depuis la 11ème place.
Sur la #89, le jeune Chilien offre une belle résistance à de coriaces adversaires bien plus expérimentés que lui et défend avec vigueur sa 6ème place, affichant une superbe combattivité. Malheureusement, à 20 minutes de l’arrivée, la Mercedes-AMG #89 est victime d’un contact qui la propulse en tête-à-queue avant de se faire percuter à l’arrière droit, en pleine piste, par une Audi. Pas d’inquiétude pour le pilote mais la voiture doit abandonner.

L’incident déclenche une procédure de Full Course Yellow puis l’entrée en piste du Safety-Car permettant un regroupement des forces encore en présence. A 10 minutes de l’arrivée, la course est relancée. Lello Marciello repart à l’attaque pour passer sous le damier dans le Top 10, à la 9ème position.
Le lendemain, deux courses sont au programme et pour l’équipe technique, remettre en état la Mercedes-AMG #89 est un défi compte tenu de l’ampleur des dommages : changement de la boîte de vitesses, du demi-train arrière droit, bas de caisse, porte, transmission et pare-chocs arrière… la nuit a été courte pour les mécaniciens mais la voiture est sur la grille de la Course 2.

Course 2 : Pole et victoire…LA course parfaite pour la #88 !
La chaleur est au rendez-vous de la course 2, dimanche en fin de matinée, 29°C dans l’air et 37°C sur la piste.
Raffaele Marciello s’élance en tête de la meute au volant de la Mercedes-AMG GT3 #88 et s’efforce immédiatement de creuser l’écart avec ses poursuivants. Benjamin Hites réussit lui aussi son envol sur la #89 depuis la 17ème position et pointe P14 (2ème Silver Cup) au bout d’un tour. Alors que Lello Marciello contrôle la tête de course avec près de 4 secondes d’avance, Benjamin Hites ne tarde à se retrouver sous la pression insistante de ses poursuivants tout en opposant, comme la veille, une belle résistance. Après 20 minutes de course, alors que la #15, partie des stands, est à l’attaque, dans sa phase de dépassement elle vient légèrement toucher la Mercedes-AMG GT3 #89 qui quitte violemment la piste, traverse le bac à sable avant d’échouer dans le mur de pneus. Les dégâts sur la Mercedes-AMG GT3 sont bien plus importants que la veille et en marge d’un inévitable abandon, à seulement trois heures du départ de la course 3, la participation de la #89 est plus que compromise. Full Course Yellow puis Safety-Car réduisent à néant l’écart creusé par le pilote AKKA-ASP en tête de course.

Au restart, l’Italien repart en chasse pour augmenter son avantage. A 27 minutes du damier, Timur Boguslavskiy se retrouve dans l’habitacle de la #88. Le pilote russe va faire preuve d’une grande maitrise pour rester aux commandes alors que ses adversaires ne lui font aucun cadeau, notamment le pilote japonais de la #31 qui se montre très incisif. Le duel est viril et à 10 minutes du damier l’ambiance électrique.

Timur Boguslavskiy ne lâche rien et il en sera de même jusqu’au passage de la ligne d’arrivée pour signer son premier succès en Sprint Cup alors que Raffaele Marciello s’impose pour la première fois à Misano. Pole et victoire, mission accomplie !

Course 3 et dernière…
Pour l’ultime course de ce meeting italien, une seule voiture du Team AKKA-ASP est au départ. Trop endommagée pour reprendre la piste, la #89 de Jim Pla et Benjamin Hites n’est pas sur la grille. Seule la #88 de Timur Boguslavskiy et Raffaele Marciello est installée sur la 4ème ligne (P7).
Timur ne prend pas le meilleur des départs, se fait bousculer et perd quatre places pour se retrouver 11ème. Loin de se résigner, le Russe se montre offensif et se retrouve au contact de l’Audi #31. Bien qu’animée, cette première partie de course est relativement sage. Au changement de pilote, Lello Marciello rejoint la piste 10ème et aligne les chronos pour remonter jusqu’à la 8ème place. A seulement 12 minutes de l’arrivée, un accrochage aux avant-postes, suivi d’un safety-car va permettre à la voiture du Team AKKA-ASP de gagner deux places supplémentaires. A 4 minutes de l’arrivée, les drapeaux sont à nouveau verts et Lello repart à l’attaque pour s’installer dans le Top 5. La Mercedes-AMG GT3 #88 passe finalement sous le damier à la 6ème position.

Le duo Marciello-Boguslavskiy pointe désormais à la 4ème place du championnat Sprint. La bagarre reprendra le mois prochain du côté de la Nièvre, sur le circuit de Magny-Cours, les 12 et 13 septembre. Ce meeting accueillera aussi la deuxième manche du championnat de France FFSA GT-GT4 France. Un week-end chargé pour le team AKKA-ASP, tout juste une semaine après les 6 Heures du Nürburgring (5 et 6 septembre)…

Race Com – Lydie Arpizou,

Photo © Patrick Hecq

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*