Les LIGIER JS P217, JS P2 ET JS P3 se démarquent en Australie

#36 Eurasia Motorsport / Ligier JS P217 - Gibson / Aidan Read AUS / Nick Foster AUS / Roberto Merhi ESP

– Meilleur temps en course pour la Ligier JS P217 #36 d’Eurasia Motorsport
– Deuxième place pour la Ligier JS P217 #36 d’Eurasia Motorsport
– Podium 100% Ligier JS P2 en LMP2 Am
– Meilleur temps en course et double podium pour les Ligier JS P3

10-12 janvier 2020, 4 Heures de The Bend, deuxième course de l’Asian Le Mans Series 2019-2020 : de très belles performances pour les sport-prototypes Ligier qui ne sont pas toutes récompensées du fait du jeu des safety cars et des Full Course Yellows. En LMP2 Pro, la Ligier JS P217 #36 d’Eurasia Motorsport termine deuxième et réalise le meilleur temps en course. En LMP2 Am, les Ligier JS P2 s’imposent en force avec un podium 100% Ligier avec Rick Ware Racing et ARC Bratislava. Côté LMP3, la Ligier JS P3 #13 d’Inter Europol Competition et la #12 d’ACE1 Villorba Corse se sont battues aux avant-postes pendant toute la course mais la victoire leur échappe. Double podium tout de même et meilleur temps en course pour la Ligier JS P3 #12.

En piste pour la deuxième manche de la saison, quatre Ligier JS P217, trois Ligier JS P2 et quatre Ligier JS P3 pour un beau plateau sport-prototypes composé de dix LMP2 et sept LMP3. C’est la première fois que les équipes de l’Asian Le Mans Series se déplacent en Australie sur le circuit The Bend Motorsports Park qui a ouvert en avril 2018. Long de 7,77 km avec 34 virages, le tracé australien n’a pas fait de cadeau aux équipes. La course de quatre heures a été perturbée par quatre Full Course Yellows.

La Ligier JS P217 #1 d’Eurasia Motorsport, emmenée par Daniel Gaunt, Nick Cassidy et la légende du V8 Supercars, Shane van Gisbergen, qui démarrait dans la catégorie prototype, réalise une très belle course avant d’être stoppée dans son élan à quelques minutes de l’arrivée. Partie de la première ligne elle s’empare rapidement de la tête de la course et se dispute ensuite la première place avec l’Aurus 01 de G-Drive Racing. A six minutes du drapeau à damier, la #1 est victime d’un problème mécanique qui la contraint à l’abandon. Un coup dur pour l’équipe qui aurait pu décrocher sa première victoire de la saison.

« Je suis évidemment très déçu de la manière dont la course s’est terminée car nous pouvions remporter la victoire », explique Shane van Gisbergen. « Mais j’ai vraiment apprécié cette expérience avec une super équipe et des voitures fantastiques. »

Sa voiture sœur, la #36 du trio Roberto Merhi, Aidan Read et Nick Foster, réalise le meilleur temps en course en 2:38.673, soit 0.64 secondes plus rapide que la Dallara P217 et 1.539 secondes devant la Aurus 01. Partie en cinquième position, elle remonte rapidement ses concurrents et se maintient dans le Top 3 pendant toute la course en dépit des safety cars et des Full Course Yellows qui l’empêchent d’accrocher la première place. Suite à l’arrêt de la #1 elle termine deuxième au général et signe son deuxième podium de la saison.

« La voiture était parfaitement réglée », commente Nick Foster. « L’équipe dans le stand, les mécaniciens, les arrêts aux stands, tout était parfait et encore une fois – je ne veux pas utiliser de langage grossier – mais nous nous sommes fait avoir par les Full Course Yellow et les safety cars et ça nous a sorti de la partie. Je suis content de finir sur le podium, mais déçu parce que cela aurait pu et dû finir mieux. »

La Ligier JS P217 #33 d’Inter Europol Competition pilotée par John Corbett, Nathan Kumar et Mitch Neilson termine quatrième », explique Nathan Kumar. « Mitch et John ont bien piloté. Mon relais a été compliqué avec les safety cars et les Full Course Yellows et j’ai essayé de pousser le plus possible pour rattraper le temps perdu et gagner des places. Nous nous en sommes plutôt bien sortis avec une quatrième place à la clé. »

Sa voiture sœur, la #34 du trio Kuba Smiechowski, James Winslow et Mathias Beche, est contrainte à l’abandon après seulement 45 minutes de course suite à un souci de pompe à huile.

Dans la catégorie LMP2 Am, les Ligier JS P2 s’imposent en force avec un podium 100% Ligier. L’équipe américaine Rick Ware Racing signe un très beau doublé. La Ligier JS P2#52 pilotée par Cody Ware et Gustas Grinbergas termine en tête. Gustas Grinbergas, lithuanien, âgé de 16 ans seulement, devient le plus jeune vainqueur d’une série ACO. « Je n’arrive pas à y croire, s’exclame Gustas Grinbergas. La voiture était parfaite, la meilleure voiture en piste, rapide, fiable. C’était facile de maintenir un rythme régulier. »

Quant à la Ligier JS P2 #25 de Guy Cosmo, Philippe Mulacek et Anthony Lazzaro, elle finit deuxième. « Nous avons perdu notre chance de victoire à cause d’un problème moteur qui s’est déclaré dès mon quatrième tour au cours de mon relais de 2 heures qui m’emmenait au drapeau à damier », confie Guy Cosmo. « La Ligier JS P2 était fantastique à conduire et ce circuit est devenu l’un de mes circuits préférés. Tellement exigeant, tellement unique ! »

En troisième position dans la catégorie, on retrouve la Ligier JS P2 #4 d’ARC Bratislava, Champion en titre de la catégorie LMP2 Am, avec Miro Konopka, Andreas Laskaratos et Garnett Patterson.

En LMP3, la Ligier JS P3 #13 d’Inter Europol Competition avec Nigel Moore et Martin Hippe au volant termine deuxième. Partie en quatrième position, l’équipage réalise une très belle remontée et prend la tête de la course pendant la première heure. Avec le jeu des safety cars, la #13 devra se contenter de la deuxième place. C’est le deuxième podium de la saison pour l’équipe Championne en titre. Elle occupe actuellement la deuxième place du classement général à seulement 1 point du leader.

La Ligier JS P3 #12 d’ACE1 Villorba Corse et David Fumanelli, Alessandro Bressan et Gabriele Lancieri réalise également une très belle course et signe le meilleur temps en course en 2:51.698, 0.898 secondes plus vite que la Norma M30 de Nielsen Racing. En tête pendant une bonne partie de la course, elle termine troisième. « C’est vraiment dommage qu’un safety car nous ait coûté la victoire », commente David Fumanelli. « Mais c’était un super weekend et la performance était au rendez-vous. »

Rendez-vous les 14-15 janvier 2020 pour la troisième manche à Sepang International Circuit.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*