Moto Tacita Électrique: Le Dakar 2020 est terminé, vive le Dakar 2021 !

De l’avis de beaucoup, compétiteurs, assistances, suiveurs, cette édition en terres saoudiennes a été un franc succès. De nouveaux paysages, des tracés sélectifs et variés, une organisation toujours à la hauteur, que du bon !

L’équipe TACITA ne peut que se joindre à ce constat tant nous avons pendant 15 jours été au cœur de cette incroyable aventure.

Invités par ASO afin de présenter le projet ‘Full Electric’, nous avons suivi la caravane de bout en bout. Observateurs avisés et critiques, voilà notre debrief électrique :
Pierpaolo Rigo (Directeur et propriétaire de TACITA) : « La machine Dakar est impressionnante, moi qui ai participé à l’édition 2006 en Afrique, je constate que tout s’est encore amélioré. Alors qu’ici tout est nouveau pour A.S.O., ils ont réussi un sacré tour de force. On a presque eu l’impression qu’ils organisent le DAKAR ici en KSA depuis 10 ans. »

– Qu’envisagez-vous pour le Dakar 2021 ?
Pierpaolo Rigo : « Nous sommes prêts ! Dans les starting-blocks. Ma tête est remplie d’idées, de calculs et de nouvelles solutions. Le fait d’être venus sur place afin de se trouver au plus prêt de l’événement est une excellente chose. On peut observer en direct chaque aspect de la course. Nous avons étudié la faisabilité des spéciales, bien sûr, mais aussi les liaisons et surtout le bivouac. »

– Qu’est ce que le bivouac a de spécial ?
Pierpaolo Rigo : « Ce qui nous tient à cœur, est le Full Eco Bivouac. En effet, avec 2 T-Stations (remorque couverte de panneaux photovoltaïques) et 3 véhicules électriques (3 pick-up électriques fabriqués par TACITA), nous aurons un bivouac et une assistance 100% électrique, sans moteurs thermiques, 100 %autonome ». »

Une équipe moto 100% électrique pose de nombreuses questions de faisabilité et d’organisation.

– Qu’en est-il vraiment ?
Nicolas Chaix (Responsable du Projet) : « Ce sont les deux principales questions qui nous ont été posées durant 15 jours. Et c’est bien évidemment des questions que nous étions posées avant d’accepter l’invitation d’ A.S.O. Question course et ravitaillement pendant les étapes, le constat est simple. Les motos thermiques ravitaillent tous les 200 à 250 km. Notre proto électrique de course a une autonomie en utilisation Racing de 170 km max, donc pas suffisante pour ravitailler aux mêmes CP. Avec A.S.O. nous avons donc envisager de bâtir une réglementation spécifique aux motos électriques qui leurs permettra un ravitaillement intermédiaire. »

– C’est quoi exactement ce ravitaillement électrique ?
Nicolas Chaix : « Contrairement aux autos dont les batteries sont énormes et fixées aux châssis, sur notre proto, elles sont remplaçables. Donc à chaque ravitaillement, le pilote devra simplement changer ses batteries. Il pendra les batteries pré-chargées dans un contenant homologué mis à disposition par l’organisation, dans lequel il remettra ensuite les batteries vides. Simple, rapide et sans danger. »

– Et en terme de voitures électriques, qu’est ce que vous allez proposer ?
Nicolas Chaix : « ça aussi c’est une grande nouveauté. TACITA est aujourd’hui capable de produire des pick-up full électriques. Deux tireront les T-Stations et un autre sera le véhicule rapide dont toutes les équipes ont besoin. Ils sont recouverts de panneaux photovoltaïques et pourront se recharger en roulant. D’autres solutions techniques sont déjà prêtes afin qu’ils aient au moins 800 km d’autonomie. Mais ça on vous en parlera plus tard. »

– Alors on vous voit sur le Dakar 2021 ?
Nicolas Chaix : « Techniquement tout est prêt. Il nous manque un budget suffisamment ambitieux pour ce type de projet avant-gardiste. C’est aussi pour ça que nous sommes venus sur le Dakar en KSA. Se montrer, et montrer le projet. Une équipe moto 100% électrique sur les 3 prochains DAKAR, ce n’est plus une idée farfelue, c’est une réalité qui n’attend plus qu’un sponsor impliqué et comme nous, très passionné. »

En conclusion, attendez vous à nous voir tous les ans sur le Dakar, mais aussi sur le Merzouga et le Rallye du Maroc.

Nous avons conscience d’ouvrir une nouvelle ère et d’être des précurseurs, mais nous espérons vivement une concurrence. Parce que quand on aime la compétition, on aime se confronter aux autres.

Un grand merci pour cette édition 2020 à David, Charles, Nelly, Maxime, Robin…

Nicolas Chaix,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*