Dakar Étape 2 Sherco TVS: Première partie du super-marathon réussi !

Ce matin les pilotes Sherco TVS Rally Factory se lançaient pour étape bien particulière : la ‘super-marathon’.

Cette étape, c’est quoi ? Cela signifie que tous les concurrents de la catégorie ‘ELITE’ ont eu le droit à seulement 10 minutes de mécanique sur leurs motos à l’arrivée de la spéciale du jour. Il ne retrouveront leurs machines que demain matin, pour la seconde partie de l’étape.

A ce petit jeu, le Team Sherco TVS Rally Factory s’en est tiré avec les honneurs : 4 motos sur 4 à l’arrivée et pas de pépins à signaler.

L’étape du jour
Etape 1 : Al Wajh > Neom – Liaison 26km – Spécial 367km
Près de 400km à parcourir aujourd’hui et aucune ou très peu d’entretien à l’arrivée ! Il fallait la jouer stratégique et assurer le bon état de la machine pour demain! La majorité des portions roulantes et techniquement accessibles nous ont néanmoins offert un spectacle à couper le souffle.

Lorenzo Santolino – 17ème : Après quelques problèmes rencontrées hier, Lorenzo s’est remis dedans aujourd’hui et commence à nous démontrer tout son potentiel. Il réalise une belle étape et se met petit à petit dans le rythme. Une place prometteuse qui lance le Dakar 2020 de l’espagnol ! Il est 23ème au général.

« Première étape super-marathon aujourd’hui ! J’ai surtout fait attention à ma moto, mais j’ai été capable de passer quelques pilotes. Pas de grosses erreurs, c’est bien, on continue comme ça! »

Adrien Metge – 19ème : Il a commencé fort la spéciale mais après ue petite erreur de navigation il perd tu temps sur la fin! Il ramène la moto dans un état impeccable. Adrien reprend ses marques avec la 450 RTR SHERCO. Et il le fait bien, Adrien est régulier. Il roule avec détermination, intelligence et se place une nouvelle fois dans le top 20. Il est 16ème au général.

« Fin du premier jour, c’était difficile avec la navigation. Une très longue journée pour une première étape ! J’ai eu quelques problèmes avec le système du roadbook, donc 22ème n’est pas une mauvaise place ! Je me sens prêt et confiant pour demain. »

Johnny Aubert – 23ème : Lui aussi en progression par rapport à la première journée, Johnny se sent de mieux en mieux physiquement et dans son pilotage. Il roulait avec Laia Sanz qui a malheureusement chuté et s’est arrêté avec elle. Il devrait reprendre du temps au final. Il a le couteau entre les dents, aucun doute que la légende de l’enduro et le 6ème du Dakar 2018 va monter en puissance dans les prochains jours ! Il est 19ème au général.

« C’était difficile aujourd’hui ! J’ai trouvé Laia Sanz sur le sol après 15km, je me suis arrêté quelques minutes avec elle pour voir si elle allait bien. Quand j’ai redémarré, j’ai roulé derrière Lorenzo tout le long, dans la poussière. Je me sens bien et la moto est parfaite. C’était le plus important, je suis concentré à 100% sur la journée de demain »

Harith Noah – 52ème : Un œil poché suite à la lourde chute d’hier, Harith s’en est très bien sorti. Il est reparti ce matin avec pour objectif de raccrocher le wagon de devant. Il effectue la plus belle progression du jour et termine aux portes du top 50 (111ème – 52ème). Il est 65ème au général.

Seconde et dernière partie de l’étape super-marathon demain en boucle autour de Neom. 427km de spécial à parcourir… Les étapes se rallongent, il va falloir prendre soin de la machine.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*