Alonso-Coma au Al Ula-Neom en Arabie Saoudite

Fernando Alonso, double champion du monde de Formule 1, participera le week-end prochain au tout nouveau rallye tout-terrain Al Ula-Neom, troisième manche du nouveau championnat saoudien des rallyes du désert Toyota.

Organisée par la Fédération automobile et motocycliste saoudienne (SAMF), sous la présidence de SAR le Prince Khalid bin Sultan Al-Abdullah Al-Faisal et la supervision d’Abdullah Bakhashab, ancien champion du Moyen-Orient FIA des rallyes, cette épreuve se déroulera du 5 au 9 novembre.

Comme cela a été annoncé la semaine dernière à Salou, en marge du rallye d’Espagne WRC, le pilote espagnol, qui a rejoint récemment Toyota Gazoo Racing, fera partie du team du constructeur japonais au prochain Dakar, en janvier 2020.

Alonso a déjà participé au Rallye du Maroc, dernière manche de la Coupe du Monde FIA des rallyes tout-terrain, où il a terminé 27ème après avoir surmonté son retard consécutif à une casse du pont avant et une série de crevaisons. Il a également testé son Toyota Hilux lors d’une épreuve tout-terrain mineure en Afrique du Sud et a effectué d’autres séances d’essai au Maroc, au Qatar et en Pologne.

Toyota Gazoo Racing considère que la troisième manche du championnat saoudien des rallyes du désert Toyota constitue un excellent terrain d’entraînement pour Alonso, sur un terrain similaire à celui qu’il affrontera au Dakar. L’épreuve mythique sillonnera en effet pour la première fois le Royaume d’Arabie Saoudite en janvier prochain.
Il sera navigué par Marc Coma, quintuple vainqueur du Dakar en tant que pilote d’usine KTM, qui a récemment quitté son poste au sein d’Amaury Sports Organisation (ASO) pour rejoindre son compatriote espagnol.

Certes, pour Marc Coma, lire des notes, des cartes et naviguer, est assez éloigné du pilotage sur deux-roues, ou du son rôle de directeur sportif du Dakar qu’il occupait lorsque celui-ci traversait l’Amérique du Sud. Mais comme il l’a déclaré récemment lors d’une présentation de presse à Salou, il se réjouit de ce nouveau défi qui consiste à essayer de guider pour la première fois Alonso jusqu’à l’arrivée du Dakar. Il considère d’ailleurs que la préparation d’avant l’épreuve est essentielle pour permettre à la star de F1 d’accumuler du temps de pilotage dans un environnement compétitif.

Le Rallye tout-terrain Al Ula-Neom, qui comportera cinq secteurs sélectifs, est soutenu par la Fédération automobile et motocycliste saoudienne, l’Autorité sportive générale, Abdul Latif Jameel Motors (Toyota), le groupe MBC et Al-Arabia Outdoors.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*