Dakar/Joan Pedrero : « Le facteur chance sera important ! »

Joan Pedrero © MFE

Joan Pedrero : « Le Dakar fait partie de ma vie, il a fait de moi une meilleure personne »

De nombreuses années sont passées depuis qu’un enfant nommé Joan regardait le Dakar à la télévision avec des pilotes comme Nani Roma et Carlos Mas, rêvant de pouvoir à son tour rouler un jour dans les dunes.

En 2019, Joan Pedrero embarquera pour son onzième Dakar après une décennie d’expériences, de joies, de déceptions et des milliers d’anecdotes qui le lient à cette course. « C’était un rêve et c’est devenu un travail. J’ai déjà complété 10 éditions et le Dakar fait maintenant partie de ma vie. Il m’a fait grandir en tant que personne et en tant que pilote. »

Pour cette édition 2019, Joan arrive après un changement d’équipe pour une nouvelle aventure avec une nouvelle moto et un enthousiasme toujours intacte pour remporter la course. Il s’est pour cela préparé consciencieusement et arrive avec d’excellents résultats dans ses bagages : une victoire au Hearts of Morocco, une sixième place au Merzouga Rally et la 2ème à la Baja Aragon (après Mickaël Metge). Il s’attaque maintenant au Dakar avec beaucoup d’optimisme, suite à sa 11ème place de l’an passé.

« La moto est géniale, je me sens très bien dessus. Elle est très légère et très bien conçue. Si je ne chute pas, je suis certain que je vais terminer à une belle place. Je suis très à l’aise et avec de bonnes chances de faire un bon Dakar. » Il faut reconnaître qu’au fil des ans, l’expérience lui a appris à aborder la course plus sereinement et avec moins de pression que par le passé. Sur cette édition 2019, Joan continuera d’ajouter de nouveaux chapitres à sa longue idylle avec le Dakar.

Joan Pedrero : « Ce sera un Dakar difficile avec beaucoup de navigation, beaucoup de dunes et beaucoup de vallées, mais ça me plait. Ça sera une édition pour les vétérans, les pilotes expérimentés et pas aussi rapide que les précédentes années. Il va se passer beaucoup de choses, il y aura beaucoup de surprises et des rebondissements quotidiens. Si vous êtes bien, en avance, le facteur chance sera important. Mais l’expérience rend plus calme, moins nerveux et j’essaierai de me débarrasser de la pression. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*