Africa Eco Race: Une deuxième journée sélective !

© DR

Finalement, la première nuit marocaine sur le bivouac de la Momie n’a pas été aussi froide qu’annoncé puisque le thermomètre n’est pas descendu en dessous de 3°. Heureusement parce qu’avec la copieuse première journée de cette 11ème édition de l’Africa Race Race, certains concurrents sont rentrés très tard. Les réparations et entretiens ont donc duré une bonne partie de la nuit.

Néanmoins, hormis Philippe Pinchedez contraint à l’abandon après la rencontre de son SSV CAN AM avec une grosse saignée, l’ensemble des participants étaient au départ ce matin. Au menu du jour, une étape de 430 kilomètres qui, déjà, laissa quelques traces.

Ullevalseter remet de l’ordre à moto
Parti deux minutes après la Yamaha d’Alessandro Botturi, Pal Anders Ullevalseter a réussi à refaire son retard sur l’Italien après seulement 80 km. A partir de là, le Norvégien est sa KTM sont restés au contact du leader du classement général jusqu’à l’arrivée jugée au bivouac, à quelques kilomètres de Foum Zguid. Du coup, le triple vainqueur de l’Africa Eco Race RACE a repris 1’40 » au général mais il soulignait la vélocité de son adversaire sur la piste. Il a fallu attendre 27’21 » pour voir arriver la 3ème moto. En l’occurrence, la Honda de l’Italien Simone Agazzi, bien heureux de cette performance qui le propulse sur le podium provisoire de la course. Derrière, Martin Benko, 3ème de l’édition 2018, se classe 4ème de l’étape à 44’09 ». Le Slovène devance Felix Jensen, élève, co-équipier et compatriote de Ullevalseter qui continue de progresser. Belle performance aussi de Philippe Cavelius qui termine 7ème. Sans un problème de GPS, le Français serait entré dans le top 5.

Et de deux pour l’équipage Laure-Crespo en auto
En Rallye Tout-Terrain, la plus grosse difficulté de la discipline est d’ouvrir la piste. C’est à cet exercice périlleux que se sont livrés les vainqueurs de l’étape de la veille Dominique Laure et Christophe Crespo. Mais aujourd’hui, comme cela arrive rarement, les leaders du classement général ont effectué une spéciale parfaite. Ils n’ont en effet jamais été rattrapés et s’adjugent donc une deuxième victoire consécutive. Une magnifique performance qui permet à l’équipage de l’Optimus #211 d’asseoir son leadership au général provisoire. Un autre Buggy Optimus s’octroie la 2ème place du jour : celui de Jean Pierre Strugo et François Borsotto, retardé d’une dizaine de minutes après avoir tapé un rocher et endommagé une jante au point de devoir la changer. Et comme le veut le proverbe ‘Jamais deux sans trois’, Philippe Gosselin et David Bonon complètent le podium auto avec leur Optimus #209 aux couleurs des ‘Fous du volant’. Ils devancent le TAREK de Yves Fromont et Paul Vidal de moins de 3 minutes. Ces derniers ont fait jouer l’expérience du terrain pour entrer dans le top 5 en évitant toutes les difficultés, notamment dans l’Erg de Chegaga où de nombreux concurrents sur quatre roues étaient déjà en galère.

Tomecek déjà en tête du classement camion
Du côté des camions, même s’ils ont dû également sortir les pelles et les plaques, Tomas Tomecek sur TATRA et Elisabete Jacinto, José Marques, Marco Cochinho sur MAN terminent respectivement 8ème et 9ème de la spéciale au classement Auto-Camion. Ils occupent aussi cette place au général provisoire après cette deuxième étape où la majorité des mastodontes du désert peinent à rejoindre l’arrivée.

Demain, la troisième étape conduira la caravane de l’Africa Eco Race vers Assa. Une spéciale de 400 kilomètres dans la pure tradition marocaine où il faudra ménager sa monture pour rejoindre l’arrivée sans encombre.

Classement de la 2ème e

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*