NISSAN premier constructeur Japonais en Formule E

Oliver Rowland © DR

L’équipe Nissan e.dams est prête à se lancer dans le championnat de Formule E 100% électrique, dont la 5éme saison débute cette semaine.

L’ancien champion suisse Sebastien Buemi et son coéquipier britannique Oliver Rowland, récemment nommé, parcourront les 2 495 kilomètres, 21 tours du circuit Dariya, à proximité de Riyad, la capitale saoudienne.

 

Cette course est la première d’une série de 13 rencontres qui auront lieu dans une douzaine de villes majeures du monde entier. En tant que leader mondial de la mobilité 100% électrique, Nissan s’appuiera sur le championnat de Formule-E pour promouvoir sa stratégie Nissan Intelligent Mobility, vision de la marque quant à la manière dont les voitures sont conduites, alimentées et intégrées à la société.

Nissan affrontera 10 autres équipes au cours de cette 5éme saison (2018/2019), qui sera marquée par des changements majeurs en Formule E. On découvrira notamment les toutes nouvelles monoplaces de Formule E ‘Gen 2’ à l’aérodynamisme spectaculaire équipées d’un nouveau châssis et d’une nouvelle batterie. Ces nouveaux véhicules offrent une autonomie accrue permettant ainsi de ne plus changer de voiture pendant la course.

Sous leur nouveau format les courses dureront 45 minutes, plus un tour, et les nouvelles monoplaces disposeront d’une nouvelle fonctionnalité innovante. Les pilotes pourront bénéficier de 25 kilowatts de puissance supplémentaire une fois la zone d’activation passée. Cette zone clairement visible sera marquée sur le circuit, afin de permettre aux spectateurs et téléspectateurs de l’identifier.

Nissan a mis à profit ses années de leadership, engrangées grâce à la Nissan LEAF, véhicule électrique le plus vendu au monde, afin d’élaborer une nouvelle motorisation pour sa Formule E. Celle-ci bénéficie notamment de nouveaux équipements : moteur électrique, onduleur, boîte de vitesse et logiciel… Cette monoplace 100% électrique a achevé le 2 décembre dernier une tournée mondiale lors de la première démonstration de Formule E au Japon, à l’occasion du Festival NISMO organisé sur le circuit Fuji International Speedway, à la suite d’un événement de lancement qui s’est tenu le 30 novembre 2018 à Tokyo.

« Il nous a fallu des mois de préparation intense, mais nous sommes maintenant prêts pour nos grands débuts en Formule E » s’est réjoui Michael Carcamo, Nissan’s Global Motorsports Director. « Nous avons tiré parti de notre expérience en tant que leader mondial de la mobilité électrique, afin de développer notre motorisation de Formule E. Inversement, nous pourrons mettre à profit tout ce que nous allons désormais apprendre sur la piste et en faire bénéficier tous les acheteurs de voitures 100% électriques Nissan. »

« Avec une voiture par pilote pour toute la course, c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre pour le championnat de Formule E » a expliqué Jean-Paul Driot, Nissan e.dams.
« Le nouveau partenariat Nissan e.dams, la nouvelle motorisation et le nouveau châssis sont sources de pression supplémentaire, mais ces défis sont particulièrement motivants pour l’équipe, les pilotes et Nissan. »

Les voitures entreront en piste pour la première fois le vendredi 14 décembre pour un tour d’essai à 14h30, heure locale. Le format compact de Formule E, qui se déroulera le samedi 15 décembre, inclura sur une seule journée l’entraînement, les qualifications et la course, le départ étant prévu à 15h05, heure locale.

Sebastien Buemi : « Nous sommes confiants quant aux performances de l’équipe Nissan e.dams, même s’il est très difficile de définir des attentes pour cette première course.
« En tant que pilote, mon but est toujours de gagner. L’objectif est bien évidemment de se battre pour obtenir le meilleur résultat possible.
« Pour nous, le meilleur moyen de nous familiariser avec le circuit est d’utiliser notre simulateur. En général, j’y consacre deux jours avant chaque événement, le lundi et le mardi, avant de me rendre sur le lieu de la course le mercredi. J’aurai deux jours entiers pour apprivoiser cette nouvelle piste.
« Avec les nouveaux simulateurs, j’ai de bonnes références avant même d’arriver sur le circuit. »

Oliver Rowland : « Je suis particulièrement fier de faire partie de l’équipe Nissan e.dams.
« J’ai hâte de relever les nouveaux défis de Formule E. Je pense que les voitures et les pilotes me donneront du fil à retordre, mais je suis prêt.
« Au fils des années, j’ai vu beaucoup de pilotes de Formule E réaliser des choses extraordinaires et c’est incroyable de me retrouver parmi eux.
« J’ai réussi ma carrière en monoplace, en me battant toujours pour être champion. Aujourd’hui, Nissan e.dams me donne cette formidable opportunité en Formule E. Je suis prêt à relever le défi ! »

CIRCUIT E-PRIX DARIYA
Longueur : 2 495 km
Tours : 21 tours

Flore-Reine Collomb,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*